1ère série – Castelnau Montratier “SARC” boute

0

La finale disputée en avril dernier sur la pelouse d’Ernest Wallon trotte encore dans les têtes lotoises. Ce titre de champion des Pyrénées qui s’était envolé du côté de Rabastens laissera forcément un goût amer perdurer. La match aller n’avait pas atténuer ce sentiment, avec une nouvelle défaite à la clé en terre tarnaise (21-13). Alors ce retour devenait doublement plus important. Gagner pour vaincre le signe indien bien sûr, mais aussi pour assurer une qualification remise en question après un lourd revers subi à Espalion (31-3), autre prétendant à la montée directe. Mais le SARC (Stade Athlétique Rabastens Couffouleux) ne voulait pas laisser le COC (Club Olympique Castelnaudais) chanter si facilement…

coc rabastens
En première période, avant que le terrain ne se dégrade, les intentions étaient permanentes des deux côtés (photo CoC)

A défaut de concrétiser par un essai qui leur tendait presque les bras, les locaux vont tout de même prendre l’avantage au pied. Pierre Guilhem enquillera trois pénalités lors d’un premier acte équilibré, où les défenses se montrent imperméables. A l’inverse d’un terrain, encore gras des récentes précipitations. Rabastens, avec une pénalité réussie au quart d’heure collait au score (9-3 à la 30ème) et prenait même l’avantage sur un essai casquette (coup de pied contré). On pensait tourner à la pause sur ce score de 9-10, mais les Lotois montrent leur caractère et au terme d’un beau mouvement, récoltent enfin le fruit de leurs nombreux efforts. Essai de Ramault, transformé, 16-10, mi-temps.

Les deux formations auront bien du mérite en seconde période de vouloir développer du jeu, car les conditions ne le permettaient pas spécialement. Le ballon pesait de plus en plus lourd, le terrain devenait de plus en plus gras, et les offensives de plus en plus rares. La fatigue physique explique peut être cette générale à l’heure de jeu, avec pour conséquence un carton rouge dans chaque camp. Castelnau, bien que dominateur, va jouer à se faire peur malgré tout. La faute à des Rabastinois obstinés, déterminés à prendre le meilleur dans les ultimes instants d’une partie rendue suffocante. Les locaux sortent les barbelés et entendent le coup de sifflet final avec grand soulagement. Le signe indien est vaincu, le chat noir est parti, la qualif est en poche, et le COC attend de chanter au printemps.

Rabastens tête basse pouvait regretter de ne pas avoir su ou pu marquer les points, mais se consolera avec la défaite surprise d’Espalion à Aussillon (9-3). Les Aveyronnais conservent malgré tout leur destin en mains pour terminer à la première place synonyme de montée directe. Il faudra pour cela s’imposer à Villemur-Fronton ce dimanche et vaincre Villefranche de Rouergue le 18 mars. Rabastens devra l’emporter chez lui contre Aussillon et donc espérer un faux pas de son adversaire direct.

Dans tous les cas, nul doute que nous devrions retrouver ces trois équipes dans quelques semaines pour une revanche, presque programmée. Un joli duel entre deux promus rappelons-le et un relégué. Les jeux sont ouverts…

coc
Une haie d’honneur qui mérite d’être soulignée tant les deux équipes croisent le fer avec beaucoup d’intensité depuis un an (photo CoC)

Réactions

Quentin Macarie (Troisième ligne centre Castelnau Montratier): Une victoire qui fait beaucoup de bien à notre groupe. Nous serons encore sur les terrains au mois d’avril pour « envoyer du game » comme on dit chez nous. Le terrain était très gras encore, très difficile d’attaquer derrière alors que nous avons de gros atouts dans ce domaine. On s’y est filé, en équipe, avec une faim de loup et malgré le suspense, on s’impose. C’est une revanche pour le club après la finale perdue l’an passé, comme le match aller. On ira loin cette saison avec cet état d’esprit ! Le mauvais match de la semaine dernière est oublié. Je suis fier d’avoir rejoint ces mecs cette année et de partager ces moments avec eux.

Pierre Guilhem (ailier et buteur de Castelnau Montratier): C’était un match de bon niveau avec de l’intensité comme lors des 2 précédentes rencontres contre eux. On avait à cœur de se racheter du week rend dernier, c’est chose faite. On commence avec de belles intentions mais on ne concrétise pas, puis on parvient à marquer un essai juste avant la pause qui nous permet de tourner à 16 à 10 à la mi-temps. La 2ème mi-temps sera plus compliquée suite à l’état du terrain qui a rendue les appuis plus compliqués, mais le combat était toujours au rendez-vous avec des tensions sur et hors du terrain qui ont coûté un carton rouge à chaque équipe. Rabastens était sur le point de marquer en fin de match mais on défend comme des morts de faim et on récupère le ballon qui nous donne la victoire. Elle nous fait du bien pour le sprint final. Plus le combat est dur, plus la victoire est belle dit-on. Félicitations aussi à la B pour leur gros match même si le résultat n’a pas suivi. Et je finis par remercier les supporters qui nous suivent à chaque dimanche, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, leur soutien nous fait du bien. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here