Honneur – La Salvetat-Plaisance passe entre les gouttes contre Louey-Marquisat

0

Cette opposition du championnat Honneur (poule 3) semblait à priori déséquilibrée. Même si ses dernières sorties n’avaient pas été des plus concluantes (4 défaites en six matchs, dont deux sur ses terres), le RC Salvetat Plaisance (5è, 25 points) comptait bien, à domicile, “faire le plein” face à la lanterne rouge de la poule, le RC Louey Marquisat (10è, 2 points). En effet, après un match nul initial à Mazères Cassagne (17 – 17), les Haut-Pyrénéens avaient joué de malchance et enchaîné les défaites, neuf au total. Cet affrontement avait par conséquent tout du match piège pour les Haut-Garonnais… (par Marco Matabiau/ Photos Bruno Tournier)

A voir la pluie tomber abondamment sur le Stade Jean-Giraldou, on se doutait bien que ce match ne serait pas celui des envolées les plus spectaculaires. Les deux équipes s’employaient néanmoins à proposer un jeu fait d’alternance mais le déchet technique rendait tout enchainement délicat. L’ailier visiteur Micheletti avait un première occasion d’ouvrir le score mais ratait la cible des 40 mètres (6è). En revanche, son homologue buteur salvetain Roussel ne se faisait pas prier pour inaugurer le planchot (3 – 0, 11è). Il récidivait dix minutes plus tard suite à un nouveau hors-jeu de la défense visiteuse (6 – 0, 21è). Le demi de mêlée se mettait d’ailleurs en évidence sur ce début de rencontre: sur une attaque des Haut-Pyrénéens, il interceptait le cuir, parcourait une bonne trentaine de mètres (même si certains réservistes salvetains lui reprochaient, depuis la tribune, d’avoir accroché la caravane et d’avoir mis toute sa famille dedans) avant d’être repris. Sa passe intérieur ne trouvait pas preneur.

Copie de HW7C7005
Suivi de Paparil et Durand (casque rouge), Roussel vient d’intercepter et s’élance vers l’en-but de Louey Marquisat.

De leur côté, les Loueyais faisaient front et jouaient les ballons dès que possible, bien emmenés par le perforant troisième ligne Roussel et l’ouvreur Rouzil. Il étaient récompensés par la botte de Micheletti à la demi-heure (6 – 3, 30è). C’était pourtant La Salvetat qui maîtrisait les débats: juste avant la pause, les jaune et bleu concrétisaient d’ailleurs cette domination. Après un bon travail au près de ses avants, De Giusti allongeait sur Paparil. Le véloce trois-quart centre se fendait de deux crochets intérieurs pour tromper la vigilance des défenseurs. Roussel transformait (13 – 3, 40è + 1) et tout le monde allait se mettre au sec quelques instants.

HW7C7103
Dans de telles conditions de jeu, la bataille des “rucks” a été âpre et disputée.

La Salvetat domine sans partage, mais ne conclut pas…

Dès l’entame du second acte, les locaux optaient pour un jeu plus direct, basé sur une conquête propre et des mauls portés. Cette stratégie n’empêchait pas Roussel de dynamiser sur une pénalité, mais l’action avortait après un contact illégal entre deux de ses partenaires. Pour faire face, Louey Marquisat s’appuyait sur sa défense volontaire et le jeu au pied de son arrière Queheille. Les joueurs de la présidente Michelle Duffour cédaient pourtant: sur une action d’envergure à plusieurs temps de jeu, le ballon arrivait côté droit et Sans, en bord de touche, proposait une solution en croisant sa course. L’ailier prenait toute la défense à revers et s’en allait, sans opposition, marquer le deuxième essai des siens. Roussel transformait (20 – 3, 53è).

HW7C7020
Bien soutenu par ses “lifters” (notamment le capitaine De Giusti), Masson s’impose dans l’alignement.

Même si les Haut-Pyrénéens ne cédaient pas un pouce de terrain, il faut bien avouer que le RCSP dominait allègrement ce second acte. Les locaux se retrouvaient pourtant à 14, Marcet (tout juste entré en jeu) écopant d’un carton jaune pour un plaquage jugé dangereux par Monsieur Py (57è). Louey Marquisat tentait bien d’en profiter dans le sillage du remuant Dejardin (replacé en huit) et du puissant trois-quart centre Coste, mais il n’en était rien. Bien au contraire. En effet, les rouge et noir se retrouvaient à leur tour à 14, l’ailier Micheletti se voyant à son tour sanctionné d’une “biscotte”, également pour un plaquage haut (65è). Les Salvetains sentaient le bonus offensif à leur portée. Roussel, décidément très en vue, dynamisait à nouveau et trouvait au soutien le nouvel entrant Feillon. Ce dernier contournait la défense et créait une situation dangereuse, mais l’action ne donnait rien. Dans les ultimes instants, Marcet, monté au pressing, contrait dans les 22 un dégagement de Queheille. Cependant, il négociait mal le ballon et commettait un en-avant à quelques centimètres de la ligne (78è). Le coup était passé près mais le point de bonus s’envolait. Monsieur Py, très bon ce dimanche, renvoyait les deux équipes au vestiaire pour une douche des plus méritées.

HW7C7066
La Salvetat Plaisance a largement dominé le second acte, notamment grâce à l’implication de ses avants.

Comme cela était prévisible, les conditions météorologiques n’ont permis à aucune des deux équipes de pouvoir mettre son jeu en place. Après un premier acte très équilibré, La Salvetat a tiré les marrons du feu, dominant largement sans pour autant parvenir à inscrire ce troisième essai synonyme de bonus. Les joueurs de Jocelyn Authier et Paul Schlegel ont mis l’accent sur le jeu d’avants en seconde période mais les imprécisions se sont succédé pour les empêcher de s’imposer plus largement. Roussel a bien mené le jeu de son équipe et a été précis dans ses coups de pied (10 points à 4 sur 4). Mention spéciale au jeune (18 ans) arrière Lancelot, très sûr dans ses interventions.

HW7C7116
Même dans les derniers instants, les Haut-Pyrénéens n’ont rien lâché en défense.

De son côté, Louey Marquisat a crânement joué sa chance, ne refusant aucunement le jeu malgré sa situation plus que critique au classement. Dans le sillage de la charnière Pedebidou – Rouzil, les hommes du trio Patrac – Caujolle – Delaitre ont souvent cherché à jouer sur les extérieurs avec leur arrière Queheille. Les avants, notamment les troisièmes lignes Roussel et Dejardin, n’ont jamais baissé pavillon et ont tout donné pour accrocher le premier succès de la saison. En vain. Les deux clubs vont maintenant profiter de la trève de Noël et reprendront le chemin des terrain le weekend du 13 janvier: La Salvetat-Plaisance se rendra à Argelès-Gazost alors que Louey Marquisat disputera le derby face à Juillan.

Réactions

Paul Schlegel (Entraîneur, La Salvetat): “Difficile avec les conditions. On s’y attendait, surtout qu’on recevait le dernier qui n’avait pas grand-chose à jouer, donc rien à perdre. Un peu déçu de notre prestation. On aurait aimé aller chercher un peu plus que 4 points. On n’a pas réussi. Il faut bosser pour pouvoir être aptes, sur des terrains comme ça, à mettre notre jeu en place, savoir restreindre un peu et pas envoyer les ballons partout, surtout pour les “dégueuler” dans tous les sens (…) Dès qu’on se rapproche de la ligne, qu’il faut calmer un peu le jeu, nous on s’affole, on envoie vite, dans tous les sens, au lieu de prendre le temps, de structurer. Il ne fallait pas faire beaucoup plus mais on n’a pas réussi à le faire. C’est un peu pénible de rendre des copies comme ça.”

Sébastien Caujolle (Entraîneur, Louey Marquisat): “Un match difficile dans des conditions très compliquées. On voulait se retrouver au niveau de l’état d’esprit du groupe. On n’avait encore pas gagné un match de la saison. On a perdu certes aujourd’hui mais quand on voit l’opposition, on a dit aux mecs que le challenge avait été relevé. On a retrouvé un état d’esprit fort, un groupe resserré. Je pense que La Salvetat pensait prendre le bonus mais jusque dans les derniers instants, on s’est arc-bouté et on a tenu notre rang (…) On a de plus un problème d’effectif. On n’a pas beaucoup de joueurs. Une baisse de niveau surtout physique en seconde mi-temps. Les conditions s’étaient encore détériorées. On a fait ce qu’on a pu. On clôture pas trop mal 2018 et on espère maintenant bien démarrer 2019.”

Jérémy Roussel (Demi de mêlée, La Salvetat): “On ne retiendra que la victoire. Il nous manque un point à l’arrivée. On n’a pas pris le match par le bon bout. On joue trop les ballons en première mi-temps. Ensuite, on les reprend un peu devant en seconde période. On remet les choses à l’endroit mais il manque toujours un petit quelque chose pour aller chercher le bonus. Aujourd’hui, je le répète, il nous manque un point (…) Un manque d’efficacité en seconde mi-temps. C’est notre souci depuis le début de la saison. On pêche dans le dernier geste, on n’arrive pas à assurer le dernier geste. On est trop imprécis et impatients. Il reste 7 matchs dans cette phase retour et il va falloir aller chercher la qualification.  Ce ne sera pas simple, mais on va s’y employer.”

Feuille de match

A La Salvetat Saint Gilles (Stade Jean-Giraldou): Rugby Club La Salvetat Plaisance bat Rugby Club Louey Marquisat 20 à 3 (mi-temps: 13 à 3)

Arbitrage: M. Cédric Py (Ligue Occitanie)

Cartons jaunes: au RCSP, Marcet (57è): au RCLM, Micheletti (65è).

Pour le RCSP: 2 essais Paparil (40è + 1), Sans (53è), 2 pénalités ( 11è, 21è) et 2 transformations Roussel.

Pour le RCLM: 1 pénalité Micheletti (30è).

Composition RCSP : Lancelot; Sans, Durand, Paparil, Villas; De Giusti N. (o), Roussel (m) ; De Giusti JB (cap), Tournier, Dupuy; Masson, Lucas; Tomczak, Barbière, Faure.

Sur le banc: Marques, Rabouin, Mouls, Tiers, Libralato, Marcet, Feillon.

Entraîneurs: Jocelyn Authier et Paul Schlegel.

Composition RCLM : Queheille; Quessette G., Coste, Traves, Micheletti; Rouzil (o), Pedebidou (m) ; Roussel, Maystre, Dejardin; Quessette D., Quessette D.; Dhugues (cap), Lussagnet E., Toffoli.

Sur le banc: Sanchez, Artigues Montals, Vedie, Caujolle, Lussagnet B., Serres, Dupuy.

Entraîneurs: Ludovic Patrac, Sébastien Caujolle et Georges Delaitre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here