Fédérale 3 – Saint-Sulpice étouffe Beaumont

0
1324

La poule 12 de Fédérale 3 proposait ce dimanche une affiche des plus alléchantes. A domicile, le Rugby Club Saint Sulpice XV (2è, 27 points) comptait bien poursuivre son excellent début d’exercice (cinq victoires de rang, dont la dernière à Tournon) afin de se positionner durablement dans le duo de tête. Il va sans dire que le Stade Beaumontois Lomagne Rugby (4è, 21 points) ne l’entendait pas de cette oreille. Intraitables à Gaston-Vivas, les Lomagnols se déplaçaient dans le Tarn pour y chercher sinon leur premier succès, au moins un match référence à l’extérieur… (par Marco Matabiau/ Photos Serge Cartou).

Ce sont justement les visiteurs qui démarraient le mieux cette rencontre, tenant le ballon face à des locaux plutôt crispés et approximatifs. Pays domptait le fort vent latéral et déflorait le « planchot » sur une pénalité consécutive à une faute au sol saint sulpicienne (3 – 0, 4è). L’arrière, des 38 mètres, manquait l’occasion de doubler la mise quelques instants plus tard  (8è). Les Tarnais se mettaient finalement en route au quart d’heure de jeu, sur une mêlée gagnée sur introduction adverse grâce à un bel effort du gaucher Rachmann. La pénalité obtenue était tentée par Sirven, mais l’ouvreur ratait la cible. Il retentait sa chance quelques minutes plus tard et trouvait le poteau. Néanmoins, le ballon restait en jeu et les Beaumontois tergiversaient à la réception. Bilan: Pignol, qui avait bien suivi, se saisissait du cuir et inscrivait l’essai (7 – 3, 19è).

5D6A9308
Le demi de mêlée beaumontois Gendre s’apprête à extraire le ballon.

Suite à cet essai que d’aucuns qualifieraient de « casquette », Saint Sulpice prenait la direction des opérations. Tout d’abord sur les extérieurs, une première sur une énorme percée de Pignol, la seconde sur un bel échange Lyet – Sirven côté droit. L’action rebondissait plein axe où le troisième ligne Vincent ne pouvait aplatir. C’était ensuite au tour des avants de martyriser leurs homologues: après une belle série de pénal touches et de « cocottes » d’école, le pilier Garinot aplatissait au pied des poteaux (14 – 3, 29è). Pour ne rien arranger, Beaumont se retrouvait à 14, le capitaine Guirbal écopant d’un carton blanc pour une faute au sol peu évidente (32è). Saint Sulpice perdait aussi un de ses avants: le pilier Rachmann, touché à la jambe droite, quittait prématurément ses camarades. Il était remplacé par Jaud. Les Tarnais avaient l’occasion d’aggraver la marque: après une redoublée côté gauche, Sirven (Luc) servait Lyet. L’ex-Tournefeuillais s’infiltrait et servait Sirven (Léo), mais l’ailier se faisait reprendre à quelques encablures de l’en-but (37è). Plus rien n’était inscrit jusqu’à la pause.

5D6A9322
Le pilier Garinot est félicité après avoir inscrit le deuxième essai saint sulpicien.

Et Saint-Sulpice plie le match en deux minutes

Dès le retour des vestiaires, Saint Sulpice faisait le forcing et poussait son adversaire à la faute. Après une touche gagnée sur lancée adverse, les Tarnais lançaient l’offensive: en bout de ligne, Lyet décalait Roos. L’ailier, se sentant repris, gratifiait le public d’un coup de pied de recentrage « à la Lagisque ». Arroyo, qui avait bien suivi, domptait les capricieux rebonds et marquait le troisième essai des siens (21 – 3, 44è). Dans la foulée, « Saint Sul » appuyait là où ça fait mal: sur un nouveau ballon de récupération, le ballon était prolongé au pied et bien suivi par Noyet. Beaumont était KO debout (28 – 3, 46è). Pour essayer de redonner un peu de mordant à son groupe, le staff tarn-et-garonnais faisait entrer Damiot et Forlani (le frère d’Audrey, internationale du Blagnac Rugby Féminin).

5D6A9259
Malgré la défense de Blat, Lyet va assurer la continuité du jeu vers son ailier Roos.

Ces deux entrées combinées faisaient le plus grand bien aux Beaumontois, d’autant qu’ils se retrouvaient à leur tour en supériorité numérique après le carton blanc reçu par le talonneur Marty (54è). Les Lomagnols pensaient bien inscrire un essai sur un ballon porté, mais la défense tarnaise faisait bonne garde, récupérait le ballon et Sirven pouvait dégager (59è). Ce n’était que partie remise puisque, suite à un nouveau pilonnage en règle de la ligne de but, le demi de mêlée Gendre se faufilait au ras du ruck pour redonner espoir à ses couleurs. Pays transformait (28 – 10, 65è). Hélas, l’espoir n’allait être que de courte durée: malgré quelques offensives à plusieurs temps de jeu, les Beaumontois ne parvenaient pas à faire sauter le verrou saint sulpicien, très solide il est vrai. Plus aucun point ne serait inscrit dans cette fin de rencontre.

Alors qu’on s’attendait à une rencontre de haut de tableau à forte intensité, on a surtout assisté à une domination sans partage de Saint Sulpice. Même s’ils ont réalisé un bon début de match, les Beaumontois ont peu a peu desserré leur étreinte. Alors que leur conquête directe (en touche notamment) s’était avérée sans faille lors du premier acte, elle s’est progressivement délitée. Largement menés en seconde période, les hommes de Frédéric Decotte et Sébastien Taupiac ont réussi de beaux mouvements, mais ces derniers manquaient trop de vitesse et d’intensité pour réellement inquiéter leurs hôtes du jour. Notons tout de même l’abattage de Lafont et la belle entrée de Forlani, actif au bord des rucks et habile pour assurer la continuité du jeu vers ses coéquipiers. Les Tarn-et-Garonnais devront vite se remettre la tête à l’endroit avant le déplacement périlleux à Tournon, en quête de points pour le maintien et vainqueur ce dimanche du RC Montauban.

5D6A9346
Bien pris par la défense du RCSS, Pays cherche le soutien de Naitagotago.

Pour sa part, après un debut de partie hésitant, les Saint Sulpiciens ont démontré pourquoi il faudra compter avec eux cette saison. Complets dans toutes les lignes, ils ont progressivement pris le contrôle de la rencontre pour ne plus le lâcher. Performants devant (notamment grâce à l’omniprésent Noyet), ils n’ont pas hésité à donner de l’air au ballon. Ce jeu aéré a fait la part belle aux créateurs que sont Sirven (plus régulateur) et Lyet (plus dynamiteur). Cerise sur le gâteau, ce succès s’accompagne du bonus offensif. Désormais leaders de cette poule 12, les hommes de Grégory Ségur et Pascal Fontes enchainent un sixième succès de rang et se rendront dimanche prochain à Gimont (2è) pour un nouveau duel au sommet.

5D6A9271
Gêné dans ses tentatives au pied par le vent violent, Sirven a néanmoins géré le jeu saint sulpicien de main de maître.

Réactions

Pascal Fontes (Entraîneur, Saint Sulpice): « On a mis les ingrédients pour un tel match face à une équipe beaumontoise très joueuse. On avait bien préparé ça cette semaine. Les joueurs ont bien appliqué les consignes. On a fait preuve d’une belle solidarité défensive. On aurait peut-être pu finir davantage les coups. On les laisse un peu dans le match. Heureusement qu’on s’accroche pour garder ce bonus offensif. Nos joueurs commencent à trouver de bonnes connexions et à proposer des choses intéressantes. »

5D6A9407
Tout sourire, Pascal Fontes félicite ses joueurs pour ce succès probant.

Frédéric Decotte (Entraîneur, Saint Sulpice) : « Aujourd’hui, le meilleur a gagné. Ce qui nous dérange, c’est le problème qu’on a à l’extérieur depuis le début de la saison. On fait de gros mtchs à la maison mais on a du mal loin de nos bases. On fait un bon premier quart d’heure en mettant de l’intensité. On mène d’ailleurs rapidement 3 – 0. Ensuite, on prend des essais « casquette ». Le score est lourd à l’arrivée. On voit en deuxième mi-temps qu’en tenant le ballon, on arrive à les mettre en difficulté. Pourtant, on fait trop de cadeaux, ce qui est le cas depuis le début de la saison. Certes, on a des absents, comme toutes les équipes à ce stade de la saison. Ce groupe est capable de faire beaucoup mieux mais pour l’instant, on en est à galérer. Il va bientôt falloir gagner à l’extérieur, sinon la qualification sera compromise. »

Raphaël Noyer (Troisième ligne centre, Saint Sulpice): « On n’a pas su concrétiser assez en première période, notamment dans les vingt dernières minutes. On pilonne mais on ne se met pas à l’abri. On finit néanmoins avec le bonus mais ça n’a pas été facile (…) On s’est en revanche bien mis en confiance sur le début de la seconde mi-temps en marquant d’entrée. »


Feuille de match

A Saint Sulpice la Pointe (Complexe de Moletrincade): Rugby Club Saint Sulpice XV bat Stade Beaumontois Lomagne Rugby 28 à 10 (mi-temps: 14 à 3)

Arbitrage: M. André Sanchiz (Ligue Occitanie)

Cartons jaunes: à Beaumont, Guirbal (32è); à Saint Sulpice, Marty (54è).

Pour Saint Sulpice: 4 essais Pignol (19è), Garinot (29è), Arroyo (44è), Noyer (46è), 4 transformations Sirven

Pour Beaumont: 1 essai Gendre (65è), 1 pénalité (4è) et 1 transformation Pays

Composition Saint Sulpice: Lyet; Sirven Léo, Dalla Riva, Pignol, Roos; Sirven Luc (o), Arroyo (m); Noyer, Saunier, Vincent; Gauthier (cap), Jaussely; Garinot, Marty, Rachmann.

Sur le banc: Herniou, Jaud, Zahnd, Galinier, Beneyton, Diez, Duvignacq.

Entraîneurs: Pascal Fontes et Grégory Ségur.

Composition Beaumont: Pays; Blat, Soriano, Prado, Naitagotago; Boutines (o), Gendre (m); Bouch, Grosset, Lafont; Dabat Payou, Guirbal (cap); Manet, Baron, Héligon.

Sur le banc: Bedouch, Manet, Forlani, Damiot, Ducasse, Butto, Loukili.

Entraîneurs: Frédéric Decotte et Sébastien Taupiac.

Partager

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here