XV de France -20 féminin : les rescapées du stage

0
IMG_20160117_170547_639
En plein travail (photo B.A.)

Au retour de Marcoussis trois joueuses de la sélection nous ont accordé un peu de temps pour livrer leurs impressions après trois jours de stage, intenses, à raison de deux entraînements par demi-journée, un match d’opposition et des tests techniques d’évaluation… 

Une des petites nouvelles, Axelle Guyomard, joueuse de Grenade, en tutorat au BSORF, confiait : “le niveau de jeu est différent de celui auquel j’évolue en général, je joue avec les meilleures joueuses de France, alors ça tape un peu plus fort”. Mais la jeune demi de mêlée s’est rapidement mise dans le bain, en retrouvant ses anciennes partenaires de sélection cadette, et d’autres contre qui elle a joué avec ces mêmes sélections. Elle avouait vouloir travailler encore plus ses passes, quoi de plus normal à son poste.

Axelle Guyomard heureuse de participer à ce stage
Axelle Guyomard heureuse de participer à ce stage

Pour Lou Baguette, joueuse de Tarbes, ce stage avait un parfum différent puisque membre du nouveau pole France Féminin, elle a l’habitude de ces rassemblements. Ce qui n’empêchait la trois quart centre de concéder : “Après un tel week-end, on est bien mâchée. Mais on repart avec des choses plein la tête, on sait qu’on doit travailler encore, car c’est compliqué de se démarquer des autres pour gagner sa place en équipe nationale”.

Mélanie Combebias, 2ème ligne au Stade Toulousain, et déjà sélectionnée en équipe de France – de 20 ans l’ an dernier, est aguerrie à ces oppositions. Elle aussi avouait la difficulté du stage, mais consciente que c’était pour la bonne cause : “Le groupe est au moins aussi fort que celui de l’année derrière. L’opposition a été très intense, avec des filles qui courent beaucoup, même si parfois il peut y avoir quelques manques. Rien d’anormal puisque ça ne faisait que deux jours que nous travaillions ensembles. On a pas l’habitude d’enchaîner autant d’entraînements en quelques jours, et forcement on est un peu fatiguées, mais c’est de la bonne fatigue”.

Propos recueillis par Benoist Arin

Rendez-vous est pris avec le groupe restreint à 24 joueuses, pour le premier match contre l’Euskadi, à Hernani au Pays Basque Espagnol le 6 février, pour le 1er match de la saison. Et voici les noms des heureuses élues :

——————————————————————————————————————————————

BAYONNE – GONZALEZ Amaya
BLAGNAC SAINT-ORENS – SOULARD Pauline; TOUYE Laure; NEISEN Carla; BOBIGNY ABDERAMANE Maëva; THIMON Lindsay
LILLE METROPOLE RC VILLENEUVOIS –  MENAGER Marine
L.O.U – CHAILLOUX Camille
MONTPELLIER – SANCH Noémie
OVALIE CAENNAISE  – DESHAYES  Annaelle
OVALIE ROMAGNATOISE CLERMONT AUVERGNE – SAHEB Maëva
RUGBY SASSENAGE ISERE – FILOPON Maëlle; MIAS Philippine
STADE BORDELAIS ASPTT – LAPOUJADE Maëlia
STADE MONTOIS – VANTHOURNOUT Marie
STADE RENNAIS RUGBY – HAMON Marie; JASON Ian; BUZENET Milena
STADE TOULOUSAIN – COMBEBIAS Mélanie; LECAT Fiona; HERMET Gaelle
TARBES – BAGUETTE Lou
USAP – FAURE Cindy

——————————————————————————————————————————————

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here