Voyage de fin de saison : à Sofia, le TEC tonique

0

Après la Lettonie en 2018, après Prague en 2019, et surtout après deux ans de disette pour cause de covid, les Gaziers du TEC, adeptes du barathon en début de saison, étaient particulièrement impatients de pouvoir renouer avec la belle tradition du voyage de fin d’année…

Prometteur, ce voyage l’a été dès le départ : une heure après le décollage, « Choca » surprenait son monde par un petit malaise. Les mauvaises langues diront rapidement que c’était pour monopoliser l’attention des charmantes hôtesses. Ces dernières seront au petit soin avec le gaillard en lui apportant du jus de pomme et des gâteaux.

284894107_1442753472819825_7012760123948961218_n
« Choca » rassurait tout le monde avec un geste amical

Aussitôt arrivés dans la capitale bulgare, les Técistes cherchent un bar typiquement local Les locaux comprenaient très vite que les touristes ovales n’étaient pas venus pour acheter du terrain. Une première journée très festive donc, entrecoupée de Paquito,  trop peut-être pour « Sirop » qui était à deux doigts de se battre avec son véritable sosie dans une boîte de nuit. Tout est rentré dans l’ordre quand il s’est aperçu qu’il faisait face à… un miroir.

286033623_1219070058919409_392088590396967790_n
Le masque est toujours d’actualité en Bulgarie
285830987_472256627998187_6935863489857234270_n
Rugby des chants

Les plus courageux le lendemain sont partis faire une rando dans les montagnes bulgares histoire de respirer le bon air frais et d’admirer le paysage vu d’en haut. Ils étaient récompensés par la découverte d’une cascade, où chacun a pu se rafraîchir. Il fallait bien cette balnéo-cryothérapie de fortune pour se remettre en jambes, car un match était prévu contre l’équipe locale de Sofia. Le rythme, peu soutenu selon la presse bulgare, obligeait malgré tout les visiteurs à procéder à de nombreuses rotations.

284614305_1272384943167892_6284531535742928516_n
Séance de méditation
283818664_7958527570831543_1170555425614517578_n
Bain douche
284675566_3278103149139435_3832351890349684637_n
Photo de famille après le match. Certains cherchent l’air

A l’image d’Anthony, le Québécois, auteur d’un cad’deb d’école pour se faufiler dans les fougères à côté du terrain, à cause d’une envie aussi pressante que coulante. Hervé, le « pass-partout » de l’équipe, n’a pas tenu la distance lui aussi, auteur d’un yaourt bulgare en plein match. Après trois jours à festoyer, les adversaires, compatissants, ont proposé de les suivre dans un pub de la capitale bulgare pour regarder la finale de la Coupe d’Europe, et boire à l’amitié franco-bulgare.

284600718_1181151059352271_7378771261154279942_n

Un nouveau voyage mémorable qui n’aurait pas été complet si 9 des 20 participants n’avaient pas raté leur avion à Francfort. Pas inquiets pou autant, ils ont su s’adapter à la situation en louant deux voitures pour rentrer directement à Toulouse, après 1 100km, et 11 heures de route. Soit une arrivée le lundi matin à 7h. Le temps d’une petite douche et d’aller travailler à… 8h. Du vrai bon boulot encore pour les Tecistes.

285512459_407642481285359_3148359582849005609_n
Sieste obligatoire
284588589_1147740252682746_628288975919595886_n
Atelier dessin
284836370_381708093933863_8566467612897046156_n
Retour en voiture
284602212_5169587266481824_3762311962775768647_n
11h de route depuis Francfort, où comment réunir les deux villes de saucisses

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here