Top 8 féminin – Stade Toulousain-Blagnac, quel derby !

0

Après deux matchs gagnés à l’extérieur, dont un bonifié, les joueuses du Stade Toulousain Rugby disputaient enfin leur premier match de Top 8 à domicile. Et quelle meilleure entrée en matière que de démarrer par un derby face aux voisines du Blagnac Rugby Féminin (deux victoires en deux matchs également) ? Qui plus est sur la pelouse du mythique Stade Ernest-Wallon. Une rencontre attendue entre ces deux équipes, demi-finalistes lors de l’édition 2016-2017 et qui affichent de belles ambitions encore cette année comme en témoignent déjà leurs classements respectifs (Toulouse 3è, Blagnac 4è). Ajoutez à cela le soleil et la chaleur, et tout était réuni pour assister à un beau spectacle ce dimanche… (par Marco Matabiau)

stade blagnac olco (1)
Pas de round d’observation entre les deux équipes (photo Olco)

Les deux équipes attaquaient la rencontre tambour battant. Les Stadistes réalisaient le premier enchainement tranchant, Peyronnet mettant Hermet dans un bel intervalle. Le ballon rebondissait jusqu’à l’aile de Jason, dont la tentative de cad’ deb’ sur son homologue s’avérait infructueuse. Ce n’était que partie remise puisque, dans la foulée, après une « 89 » parfaitement négociée par Bilon et Frégier, l’ailier toulousaine filait derrière la ligne. Du bord de touche, Imart transformait (7 – 0, 5è). Les Blagnacaises, contre un léger vent, semblaient gênées par le long jeu au pied des Rouge et Noir même si l’arrière Torres Duxans faisait  bonne garde. Les protégées de Nicolas Tranier et Jean Lasserre étaient néanmoins dominées tant dans l’engagement que dans les prises d’initiatives. Elles se mettaient souvent à la faute, trop au goût de M. Janicot puisqu’il sanctionnait la talonneur Bigot d’un carton blanc pour une faute au sol (23è). Toulouse en profitait pour inscrire son deuxième essai: bien décalée sur son aile par Imart, Majdouline manœuvrait puis servait Cazorla à son intérieur. La centre n’en demandait pas tant et plongeait en coin (12 – 0, 26è).

Blagnac réagissait et dynamisait, croyant même inscrire ses premiers points sur une pénalité d’Abadie, mais le ballon heurtait la barre (30è). Dans la foulée, sur une pénal touche, le pack « caouec » enfonçait son vis-à-vis et envoyait Necer (entré suite au carton blanc de Bigot) dans l’en-but. Abadie transformait (12 – 7, 33è). Tout juste revenue en jeu, Bigot recevait un second carton (jaune celui-là) pour un plaquage jugé dangereux. Cela n’empêchait pas ses coéquipières de refaire surface et de perturber les libérations de balles adverses. Elles recollaient même au score sur une nouvelle pénalité d’Abadie dans les arrêts de jeu (12 – 10, 40è +2), après que la pilier Menetrier ait été sanctionnée d’un carton blanc (40è). Le second acte restait donc des plus ouverts.

SAM_5897
Juliette Frégier, la demi de mêlée stadiste, a bien organisé le jeu des siennes, alternant parfaitement  prises d’initiatives individuelles et éjections rapides (Photo RugbyAmateur).

Blagnac à la relance, Toulouse à l’expérience…

Dès la reprise, Toulouse enchainait et la seconde ligne Loubet était reprise à quelques encablures de la terre promise. Sur l’action, visiblement blessée, l’arrière visiteuse Torres Duxans devait sortir (carton bleu). Loin de déstabiliser le groupe, ce fait de jeu semblait au contraire le galvaniser. Blagnac prenait peu à peu le dessus, notamment en mêlée après l’apport de trois entrantes dans le pack à la 50è. Toulouse était sous pression et ne réussissait pas à sortir proprement de son camp. Peu avant l’heure de jeu,  Abadie, dans un fauteuil, claquait un drop (une habitude chez elle décidément) et faisait basculer les siennes en tête (12-13, 58è).

Sur le renvoi, plutôt que de se dégager, les Rouge et Bleu préféraient jouer de leurs 22 mètres. Toulouse provoquait un turnover, le ballon était écarté jusqu’à Hermet qui, au bout d’une chevauchée de 40 mètres, redonnait l’avantage à son équipe (19 – 13, 60è). Blagnac ne désarmait pas et passait de nouveau en tête, la mêlée dominant à nouveau son homologue (certes réduite à sept éléments après le carton blanc reçu par Bilon). M. Janicot n’avait d’autre option que d’accorder un essai de pénalisation (19-20, 71è).

SAM_5928
La mêlée blagnacaise a bien réagi en seconde période et a le plus souvent mis à mal son homologue (Photo RugbyAmateur).

Les Blagnacaises tenaient semblait-il leur exploit mais allaient commettre une nouvelle erreur grossière. La Toulousaine Boudaud échouait dans sa tentative de pénalité mais les visiteuses tergiversaient à la réception, concédant une pénalité sous leurs barres. Plutôt que de la tenter, Frégier choisissait de dynamiser. En deux passes, le ballon arrivait à Cazorla qui, dans sa chute, transmettait à Boudaud pour l’essai libérateur. Escande transformait (26 – 20, 74è). Blagnac essaierait bien de refaire son retard, mais la défense stadiste, bien emmenée par Peyronnet (toujours aussi précieuse dans le combat au près), faisait front. Ce sont même les Toulousaines qui allaient inscrire les derniers points du match sur une nouvelle pénalité d’Escande (29-20, 79è), privant ainsi les visiteuses de bonus défensif.

SAM_5902
Le public s’est déplacé en nombre pour assister au derby (Photo RugbyAmateur).

Au final, on a assisté à un match ouvert dans lequel les deux équipes ont fait le choix de jouer les ballons malgré une chaleur qui aurait pu les en dissuader. On peut tout de même se demander si les Blagnacaises n’auraient pas pu, par moments, alterner avec du jeu au pied, notamment quand il s’est agi de ressortir de son camp après avoir pris l’avantage. Ce petit manque d’expérience (conjugué aux absences de Marjorie Mayans et Carla Neisen, retenues avec l’équipe de France à 7 pour un stage en Afrique du Sud) leur a sans doute joué un vilain tour. Il faudra cependant ces quelques détails avant de se rendre à Bayonne. A noter tout de même les prestations d’Abadie, véritable régulatrice du jeu des siennes, et de la deuxième ligne internationale Forlani, toujours à la pointe du combat.

Pour leur part, les Toulousaines ont su profiter des erreurs et des pertes de balles de leurs adversaires. Plus pragmatiques, elles ont marqué aux moments clés, recollant à chaque fois rapidement au score. Même si toute l’équipe a réalisé un bon match, relevons les performances de Frégier à l’animation derrière son pack, de Boudaud, perforante et efficace en fixation, et bien entendu de Gaëlle Hermet. La Carmausine a sans cesse offert des solutions à ses équipières, tant au près qu’au large, et a couronné sa performance d’un splendide essai. Avec trois belles victoires au compteur, les Toulousaines seront certainement gonflées à bloc pour leur déplacement à Lille, l’équipe qui les avait privées de finale au terme d’un duel haletant la saison dernière.

SAM_5931
Gaëlle Hermet, la troisième ligne toulousaine, auteur d’un match majuscule dans ce derby de haute volée (Photo RugbyAmateur).

Réactions

Pierre Marty (Entraîneur, Stade Toulousain RF): « On aurait peut-être pu gagner plus tôt, mais on gagne. On se fait peur sur des relâchements. En face, c’est Blagnac, donc dès qu’on relâche, on le paie cash. Le point positif, c’est qu’on score de suite après avoir encaissé des points. On arrive à garder de l’intensité même en faisant des changements. C’est très intéressant (…) Les filles ont pris conscience qu’elles avaient les moyens de proposer diverses formes de jeu. On a vu beaucoup de ballons circuler avec certes des fautes de mains. Beaucoup de passes avant et après contact, de jeu dans et derrière la défense. C’est ce qu’on leur demande et qu’elles commencent à mettre en pratique. Elles sont dans le vrai. »

SAM_5939
En observateur averti, Émile Ntamack est venu échanger quelques mots en fin de rencontre avec Pierre Marty, le coentraîneur toulousain (Photo RugbyAmateur).

Jean Lasserre (Entraîneur, Blagnac RF): « On a fait une très mauvaise entame de match. On a manqué d’agressivité, ce dont le Stade Toulousain a profité. Elles nous ont mis sur le reculoir et ont marqué des points. Ensuite on est bien revenus sur les dix dernières minutes de la première période. On reprend le jeu à notre compte, mais dès qu’on est passés devant au score, on fait des petites erreurs qui leur permettent de revenir et de l’emporter sur le fil (…) Notre groupe est très jeune, notamment derrière. On s’est un peu affolé. Au lieu de ressortir avec du pied, on a voulu jouer de notre camp et on s’est fait prendre. »

SAM_5907
Le coentraîneur blagnacais Nicolas Tranier a sans doute apprécié le jeu produit par son équipe mais a dû regretter quelques erreurs coûteuses (Photo RugbyAmateur).

Gaëlle Hermet (Troisième ligne, Stade RF): « Un match très intense. Un derby tout simplement. On s’attendait à un très gros match. Blagnac est une très bonne équipe, bien en place, habituée à évoluer en Top 8. Il fallait s’en méfier (…) On a fait de petites erreurs, on n’a pas été patientes en zone de marque. On ne concrétise pas. Elles arrivent à exploiter les erreurs qu’on fait (…) Le point positif reste tout de même notre engagement. On a su se remobiliser, relever la tête et scorer quand il le fallait. »

Audrey Abadie (Demi d’ouverture, Blagnac RF): « Certes, le match se solde par une défaite, mais on est satisfaites, notamment du jeu qu’on a réussi à mettre en place par rapport aux deux premières rencontres… même s’il y a des maladresses et qu’il reste des choses à peaufiner (…) On est une équipe avec beaucoup d’envie, mais également très rajeunie. Parfois on manque un peu de maîtrise, ce qui nous coûte peut-être le match aujourd’hui… mais bon, on ne va pas se « gronder » de vouloir jouer et envoyer les ballons. »


Feuille de match

A Toulouse (Stade Ernest-Wallon): Stade Toulousain RF bat Blagnac RF 29 à 20 (mi-temps: 12 à 10)

Pour Toulouse: 4 essais Jason (5è), Cazorla (26è), Hermet (60è), Boudaud (74è), 1 pénalité Escande (79è), 3 transformations Imart (2), Escande (1).

Pour Blagnac: 2 essais Necer (33è), pénalisation (71è), 1 pénalité (40è + 2), 1 drop (58è), 1 transformation Abadie.

Cartons blancs: à Blagnac, Bigot (23è); à Toulouse, Menetrier (40è), Bilon (68è).

Cartons jaunes: à Blagnac, Bigot (34è).

Arbitrage: M. Quentin Janicot (Comité Ile-de-France)

Composition Stade Toulousain RF: Escande; Jason, Cazorla, Boudaud, Majdouline; Imart (o), Frégier (m); Bilon (cap), Hermet, Peyronnet; Loubet, Durand; Menetrier, Divoux, Traoré.

Sur le banc: Ourliac, Lapoujade, Rufas, Alaux, Dubertrand, Deschamps, Galibert.

Entraîneurs:Anthony Granja et Pierre Marty.

Composition Blagnac RF: Torres Duxans; Frendo, Curti, Houllé, Gilain; Abadie (o, cap), Vidal (m); Cogul, Mugnier, Soulard; Labatut, Forlani; Touye, Bigot, André.

Sur le banc: Necer, Lamarre, Joyeux, Daugreilh, Gaulon, Raymond, Giordana.

Entraîneurs: Nicolas Tranier et Jean Lasserre.

SAM_5936
Les joueuses de deux camps, qui se connaissent bien, se sont félicitées à la fin de la rencontre (Photo RugbyAmateur).

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here