Thibaud Marty (ouvreur Saint-Gaudens) : “Déplorable pour notre si beau sport !”

9

“Entre les fourchettes à répétition, les morsures et les coups de têtes à chaque ruck, le tout, sans que l’arbitre n’intervienne, c’était un match plus que limite.” Voilà comment, en une phrase, le correspondant commingeois a résumé le match entre Bizanos qui accueillait Saint-Gaudens, dimanche, dans la poule 13 de fédérale 3…

saint gau bizanos match aller 2017 léa forrat
Le match aller s’était déroulé sans accrochage particulier (photo LéaF)

Le match aller, disputé le 1er octobre dernier, s’était soldé sur un 14-9 sans souci apparent, ni mauvais coups. Difficile d’en dire autant du retour donc. Une rencontre émaillée d’incidents, qui visiblement ne pouvait se conclure autrement que par une grosse bagarre générale (qui aurait durée 10 minutes !) lorsque les joueurs rentraient aux vestiaires. L’envahissement du terrain par des “supporters hystériques” qui s’en sont pris aux Saint-Gaudinois, a clôturé bien tristement cette rencontre remportée sur le fil par les Béarnais 22-19.

27605120_10211069120545823_1309614078_o
Grosse tension au moment de rentrer dans les vestiaires, “avec une bagarre interminable” (photo extraite de la vidéo du match)

On dit souvent qu’il faut être deux pour se battre, donc nous avons préféré solliciter les acteurs de la rencontre pour avoir leurs avis respectifs. L’entraîneur et l’ouvreur de Saint-Gaudens, ce dernier étant visiblement très marqué, ont accepté de nous répondre. Nos appels vers Bizanos sont restés quant à eux, sans réponse… à ce jour.

Alex Martinez (entraîneur Saint-Gaudens) : “Une rencontre très engagée, à la limite de l’agression… On a pris des coups dans tous les rucks, et c’était nous qui étions sanctionnés. On a fait un match très solidaire, mais on perd dans les cinq dernières minutes. Il y a une grosse bagarre à la fin du qui dure longtemps, très longtemps. C’est un match qui va souder le groupe assurément. Sur l’issue sportive du match, c’est dommage l’indiscipline nous coûte cher, on aurait fait ce match à Vic (défaite 18-11), on serait tranquille aujourd’hui.”

Thibaud Marty (ouvreur Saint-Gaudens) : On s’attendait à un match rude, on avait été prévenu par des équipes de la poule, on s’était donc préparés en conséquence. On mène au score rapidement et prenons de sale coups, des morsures, des fourchettes, notamment sur le jeunot de l’équipe, qui a été obligé de sortir au bout de deux minutes de jeu seulement. L’arbitre était constamment sous la pression des locaux, il a fermé les yeux sur tous ces gestes. C’est déplorable pour notre si beau sport, ça en devient écœurant. Faut-il attendre d’avoir des joueurs qui perdent un œil pour réagir ? Ces gestes de plus en plus courant ! En plus, la fin du match a été un défoulement de violence, avec des spectateurs, qui sont entrés sur le terrain pour en découdre. Je pense à nos proches et enfants présents dans les tribunes, qui ont eu peur, je pense aussi aux quelques passionnés palois qui n’étaient là que pour voir du rugby. Le jour où il y aura un drame sur un terrain, il sera trop tard. Notre passion dimanche est devenue dangereuse, il faut vite que les mentalités changent !

Selon nos informations, une plainte aurait été déposée par le président de Saint-Gaudens, qui a préféré réserver ses informations à l’attention de la FFR. Une (nouvelle) affaire à suivre pour une Commission de Discipline qui a bien du travail depuis plusieurs semaines…


 

Le club de Bizanos, par l’intermédiaire de son président, Pascal Trieux, a tenu à réagir : “En réponse à cet article, je tiens à apporter les éléments suivants. Tout D’abord le match s’est très bien passé, si ce n’est un accrochage entre deux joueurs aux alentours de la 70ème minute. Monsieur l’arbitre a donné un carton jaune à chacun d’eux. Mais pour revenir sur la fin de match, l’entraîneur de Saint-Gaudens et l’entraîneur de Bizanos s’accrochent verbalement. Là aussi, aucun mauvais geste, juste des explications entre eux. C’est à ce moment-là que le numéro 15 de Saint-Gaudens, qui était déjà dans le tunnel, est revenu sur le terrain en courant et a donné un coup de poing à un joueur de Bizanos. Une bagarre a éclaté et a duré 30 secondes. Je me suis interposé entre les joueurs des deux camps. La bagarre s’est arrêtée et j’ai demandé aux joueurs de Saint Gaudens de faire le tour par le côté de la tribune pour rentrer aux vestiaires. Ceux-ci ont refusé voulant à tout prix passer par le tunnel pour défier joueurs et supporters bizanosiens. À ce moment-là une seconde bagarre a eu lieu entre les joueurs et les supporters des deux équipes. Celle-ci a également duré 30 secondes également. Je me suis à nouveau interposé pour la faire cesser. Je rejoins les propos des Saint-Gaudinois, à savoir que ces faits sont déplorables pour l’image de notre sport.”

En guise de conclusion, le président, joint par téléphone, a conclu par ces quelques mots de plus : “On a une image qui nous colle à la peau, oui, mais qui date un peu, où Bizanos avait des joueurs très forts, qui faisaient échapper les adversaires. C’était du temps du groupe B, donc il y a longtemps maintenant. Ce n’est pas ce qu’est le club aujourd’hui, et ce n’est pas  non plus ce que nous présidents et dirigeants souhaitons. Au contraire, nous avons un groupe jeune, qui se construit petit à petit. Nous sommes en haut du classement, nous n’y serions pas si nous étions tels que certains veulent bien nous faire passer.”

 

9 Commentaires

  1. Bien content que Bizanos ait perdu a domicile tient ce week end, avec encore beaucoup d’agressivité et de coup bas parait-il malgré 3 arbitres officiels, ils ne s’arrêteront décidément jamais de mettre des mauvais coups.
    Pendant ce temps nous sommes allés nous imposer à Condom, allez le SSG !

  2. Le match s’est bien passé ? Pardon ?! J’ai joué contre vous. J’ai pris des doigts dans les yeux lors d’un conteste au sol,sorti par l’arbitre qui a vu mes griffures au visage et n’a rien dit. J’ai été mordu par votre seconde ligne, l’arbitre a vu la morsure et a rien dit. Il suffit de regarder le match en vidéo pour comprendre. Lorsque l’officiel du match porte la parka de Nogaro comment gagner chez eux ?! Impossible … en tout cas, à voir la réaction de votre 10 à la fin match, il est triste d’etre content de gagner de cette manière contre un promu ! On se retrouvera l’an prochain

  3. Je confirme aussi qu’il n’y a rien d’étonnant lorsqu’il s’agit du comportement du club de Bizanos, beaucoup s’en plaignent et à juste titre, ils ont un comportement joueurs et public déplorable, et paradoxalement aucune sanction envers eux. Posez la question a tous les clubs Basco Landais, Béarnais, Bigourdans et Gersois ? Demandez leur s’ils apprécient ? Chaque saisons ils foutent le bordel, et après ils se font passer pour de victimes, balayez devant votre porte Messieurs avant de mettre en cause Saint Gaudens !

  4. C’est très souvent que ça se passe mal avec St Gaudens et, bizarrement, ça ne vient jamais d’eux…

  5. Bonjour a tous les spectateurs du match Bizanos Saint Gaudens
    J’ai assisté a un match de rugby viril de la part des deux équipes. Je passe sous silence les fourchettes et les morsures de Bizanos au meme titre que les coups de genou dans le dos de Saint Gaudens ainsi que “le marcher dessus ” . Il est vrai que les spectateurs préfèrent voir le ballon passer de mains a mains plutôt que d’etre” entérré ” dans l’espoir de faire “mal ” a un adversaire . Comme vous le dites si bien il faut etre deux ( pour faire du jeu ou de la bagarre )
    Une bagarre qui dure dix minutes doit faire des blessés des deux cotés . Quand Alex Martinez jouait au Stado il a du connaître des bagarres plus brèves mais plus méchantes . Je suis contre toute forme de bagarre mais il ne faut pas mettre sans arret “de l’huile sur le feu “par les déclarations
    Si l’arbitre n’est pas a la ” hauteur ” il faut réformer ou former ses compétences ( N’oublions pas qu’il est défrayé alors que les joueurs qui se mordent se tapent et risquent d’etre aveugle ne le sont pas )
    Je suis contre tous les mauvais gestes sur et en dehors du terrain mais arretons d’en rajouter par des commentaires intenpestifs

  6. Qu a fait le délégué il va dire qu’il n’a rien vu il me semble qu’il y a quelques temps le club de st gaudens a été puni tres lourdement pour des faits moins importants et par le rapport mensonger d’un délégué complétement dépassé ; oui notre beau sport est en train de devenir dangereux car géré par des personnes incompétentes .Espérons que la FFR prendra ses responsabiltés.

  7. Quelle honte se sont des monstres et non des joueurs de rugby en deux mots de pauvres mecs, bel exemple pour les écoles de rugby, a souhaiter que ce genre d’individu ne soit pas éducateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here