Situation des Tarbaises : Alain Doucet réagit et… agit

2

En réaction à notre article d’hier (Les Tarbaises dans l’impasse ?) sur la situation compliquée vécue par les joueuses de Tarbes, et la délicate coïncidence que le club de Tarbes accueille les finales féminines ce week-end, le président de la Ligue Occitanie a tenu à réagir…

“La Ligue Occitanie tient à préciser que le Stadoceste tarbais n’accueille pas les finales féminines, ce sont ses installations qui sont mises à disposition de la FFR pour permettre aux 10 équipes présentes, de disputer les titres de championnes de France de leurs diverses catégories.” Voilà les mots d’Alain Doucet, qui tenait donc à préciser ce point pour éviter tout amalgame.

Il nous a également indiqué un point très important : “Je recevrai une délégation des joueuses tarbaises ainsi que le président du club, samedi matin, avec les dirigeants fédéraux présents à Tarbes. Nous aurons l’occasion d’en parler calmement et de trouver une issue qui satisfera, je l’espère, tout le monde. C’est mon souhait et mon rôle aussi.”

Une démarche qui sortira donc peut-être les Tarbaises de l’impasse dont nous parlions hier. Avec de bonnes intentions de part et d’autre, plus un président de Ligue dans un rôle de “médiateur”, l’optimisme est de rigueur. Et quel beau symbole ce serait, de trouver un accord le jour des finales nationales de rugby féminin ?

2 Commentaires

  1. Alain Doucet n’est pas un spécialiste de rugby féminin mais c’est un type qui jouit d’une réputatio d’homme droit et de dirigeant dévoué. S’il peut aider les oursonnes, il le fera. Dans la limite de l’indépendance des clubs. Les politiques doivent aussi se mobiliser. Que toutes les subventions accordées aux filles passent des poches du Stado à celle de la nouvelle structure d’accueil et que celles du Stado soit gelées pour au moins un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here