Séries : un club en moins dans le Gers

2

Passé tout près d’une qualification en championnat de France il y a quelques semaines, Montestruc ne sera même pas présent sur la ligne de départ de la 4ème série, pour la prochaine saison. La déception est immense pour Sébastien Lille. Lui, l’ex ouvreur de l’équipe, devenu président, a dû se résoudre à plier boutique. Pas pour des questions financières, puisque le club était restructuré et sain (1000€ de partenariat en 2016, 15 000€ en 2018), mais parce qu’il n’y a personne pour lui succéder. “J’ai annoncé depuis longtemps que je continuerai pas la présidence, mais personne ne s’est manifesté pour prendre la relève.”…

montestruc photo elodie pader 11 2018
 Sébastien Lille (complètement à gauche), et son équipe de Montestruc, en novembre dernier, espérait une autre issue à cette belle saison des Rouge et Noir…(photo Elodie Pader)

Le club était pourtant bien vivant, avec un groupe de joueurs concernés, des repas réguliers, un stage de début de saison avait vu le jour, accompagné de nouvelles tenues, synonymes de renouveau. Oui, mais voilà, la main d’oeuvre, les petites mains dont on parle si souvent, celles de l’ombre, qui manquent à l’appel de plus en plus dans les villages, font que le petit club gersois se meurt.

“C’est très dur de voir un club s’arrêter et encore plus quand tu en étais à la tête” poursuit Sébastien Lille, “C’est un immense gâchis même, car rugbystiquement nous étions au niveau et nous aurions pu faire encore mieux si le club avait continué. Malheureusement sans une équipe solide de bénévoles et une volonté de tous d’aller de l’avant, il est très dur d’avancer. Il sera facile de dire que nous avons enterré le club, mais nous avons fait tout ce que nous avons pu pour faire avancer les choses dans le bon sens. Je remercie tout ceux qui m’ont aidé pendant ces deux années, bénévoles anciens et actuels, les coachs, et les joueurs bien sûr. C’est une immense déception qu’il va falloir digérer, je souhaite simplement qu’un jour le club puisse renaître…”

A l’heure où le grand voisin, Fleurance, culmine en fédérale 1, à quelques kilomètres de là, Montestruc va disparaître des écrans radars. Dommage. C’est le genre de nouvelles dont on se passerait bien, mais qui devient une habitude entre juillet et août depuis plusieurs années déjà…

 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Miguel gerardBertrand RCM Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Miguel gerard
Invité
Miguel gerard

Auch a quelques km, Fleurence en f1 a trois fois rien… Pourquoi pas tenter de mutualiser leurs efforts pour les aider ou pour le moins y delocaliser les feminines puis y faire evoluer les cadets, les juniors assortis de plateaux educatifs… Faut pas laisser les clubs de village dans la difficulte et les mise en sommeils. Aux “gros” de renvoyer l’ascensseur et d’aider… Pensons aux gamins du village, aux dirigeants… Au rugby en general. Qu’en pensez vous ? Certes c’est plus facile a dire qu’a faire mais qui ne tente rien n’a rien… Sor Agout a engage une equipe 3… Lire la suite »

Bertrand RCM
Invité

L’équilibre est fragile.
Le R C MONTBRON évolue aussi en 4eme série et vient de terminer la saison en gagnant la finale du terroir. Côté dirigeants et bénévoles tout va bien mais l’effectif est court comme malheureusement dans beaucoup de clubs. Une campagne de recrutement est en cours…. Croisons les doigts.