Rugby à XIII: Les Broncos convaincants

0

C’est Cavaillon qui ouvre le score à la sixième minute par une pénalité (6’ : 0-2). Les quinze minutes qui suivent ne sont pas des plus réjouissantes. Entre fautes de mains et manque cruel de concrétisation, d’un côté comme d’un autre. Petit à petit, les deux équipes posent leurs fondamentaux et quelques belles occasions en ressortiront sans toutefois parvenir à scorer. A la vingt-quatrième, les treizistes toulousains parviennent à franchir l’en-but par le biais de leur n°8 qui choisit de rester à l’extérieur du terrain pour passer en force. (24’ : 4-2). Les Broncos XIII deviennent alors plus incisifs en attaque ; le jeu s’accélère et les mouvements deviennent plus percutants pour les deux équipes. On en reste pourtant sur un petit score de 4-2 à la mi-temps.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le retour aux vestiaires aura fait du bien aux Toulousains. A peine deux minutes de jeu et un très beau coup de pied par-dessus la défense est tapé. A la réception : Hosni Kriouache qui profite d’une faiblesse en défense adverse pour faire parler ses jambes sur une quarantaine de mètres. L’essai est transformé. (42’ : 10-2). La réplique adverse ne se fait pas attendre. Alors que les locaux tentent de relancer le jeu, ils se font sanctionner sur leur attaque et rendent ainsi le ballon à Cavaillon.
Une occasion bénite à une vingtaine de mètres de leur en-but qu’Alhoucine Arab va concrétiser. L’essai est transformé par Jordan Richard et Cavaillon recolle au score. (47’ : 10-6). Mais, l’envie toulousaine en avait décidé autrement ce jour-là. Et c’est encore Hosni Kriouache qui aplatira une fois le jeu lancé au large. (57’ :14-6). Deux minutes plus tard, c’est au tour de Clément Laffont d’y aller de son essai : il trouve une solution le long de la ligne de touche (encore une fois) et en profite pour passer en force et se jeter dans l’en-but en aplatissant à bout de bras. (56’ :18-6). Les Broncos profitent de chaque faute adverse pour mettre les bouchées doubles et c’est Clément Laffont qui en encore dans les bouts coups. Il profite d’une faute adverse pour intercepter le ballon et fait une grande chevauchée avant d’aplatir. Hosni Kriouache transforme et les Toulousains prennent le large (67’ :24-6). Attention tout de même car les dix dernières minutes ont été brouillonnes pour les locaux ; deux essais de Renaud Ganz (72’ :24-10) et Grégory Marsal (77’ :24-16) encaissés et une indiscipline sanctionnée. Des erreurs qui ne seront pas pardonnables en phases finales.

Clém

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here