Rugby à 7 – 3ème place pour la sélection féminine U18

0

C’était sur les installations de Castanet, la sélection Midi-Pyrénées féminine de rugby à 7, avec un fort contingent venu du Stade Toulousain, défendait son titre de championne de France du samedi au dimanche…

selection u18 feminines
Les filles à l’écoute des consignes (photo sélection)

Après s’être fait peur lors du premier match de poule contre la Côte d’Argent, surtout en première mi-temps, les filles de David Denot et Pierre Verdenal l’ont emporté 26-14. Même score contre le Limousin, et enfin une troisième victoire en fin d’après midi le samedi contre la sélection des Flandres (21-7) pour terminer la phase de poule à la première place. Une bonne nuit de sommeil et retour sur le terrain pour disputer le quart de finale contre Côte Basque-Landes. Un match qui ne s’annonçait pas facile, mais parfaitement maîtrisé néanmoins, avec un score sans appel de 26-0. De quoi être confiant pour la demi-finale contre l’Ile de France. Ce match était très équilibré, où chaque équipe se rendait coup pour coup. Un suspense total et un score de parité à la fin du temps réglementaire. C’est à la mort subite que le sort de cette rencontre s’est jouée. Les franciliennes se montraient plus rapides et efficaces pour marquer, et gagnaient leur ticket pour la finale. Une grosse déception forcément pour nos représentantes, qui se consolaient malgré tout par une dernière victoire contre la Côte d’Argent pour l’obtention de la troisième place.

Les séléctionnées : Camille Vaissettes et Ophélie Nazon (Millau); Salma Klein (Bsorf); Mathilde Coutouly, Brandy Cazorla, Margot Dolphyn, Charlotte Rufas, Morgane Deschamps, Maëla Mancip, Emma Blanchot, Mélanie Vergnes et Salomé Curti (Stade Toulousain)

Réactions

Mathilde Coutouly (Stade Toulousain) : On fait une première journée très moyenne, où on n’arrivait pas à rentrer réellement dans nos matchs. On se retrouve très vite à 10 après deux blessures. On finit quand même première de poule mais on ne se rassure pas vraiment pour la suite. On a su se remobiliser le dimanche pour le quart, où on fait un très bon match. Et puis l’Ile de France en demi, un essai partout à la fin du match, donc on joue la mort subite et on perd. Match très serré avec beaucoup d’intensité, ça se joue à rien, il y a des occasions de chaque côté. Ça aurait pu tourner en notre faveur. C’est cruel de perdre comme ça, c’est dur à encaisser mais ce genre de match nous fait grandir. On finit finalement 3ème du tournoi. ce n’était bien sûr pas notre objectif, on est toutes très déçues de ce résultat mais la saison ne fait que commencer et nombreuses seront les occasions pour nous de prendre notre revanche.

Morgane Deschamps (2ème ligne – Stade Toulousain) : C’était mon deuxième tournoi au Seven, c’est quelque chose de magique. Même si cette année on a perdu, il y plein d’émotions qui se mélangent, la joie en quart parce qu’on se qualifie, puis dans les 30 min qui suivent on enchaîne sur la tristesse parce que malgré notre engagement et notre rage, on perd en mort subite en demi finale. On a dû se relever pour jouer la troisième place, que l’on gagne. Ces sentiments, je ne les vis qu’avec cette sélection, c’est quelque chose que je recommencerai si on me le demande, sans hésiter. Il faut vivre cette aventure pour le comprendre.

12088125_1085681034790074_1073882711152160379_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here