Promotion Honneur – Verfeil et Saint-Orens dos à dos

0

Toute rencontre entre un premier et un huitième semble à priori déséquilibrée. Il n’en reste pas moins que lorsque l’Union Sportive Verfeil Rugby, leader de la poule 2 de Promotion Honneur (une seule défaite depuis le début de saison), rencontre le Stade Saint Orennais XV (seulement 4 victoires en 11 matchs), l’aspect “derby” reprend forcément le dessus, et remet les compteurs zéro. On s’attendait à une opposition des plus acharnées, elle l’a été, et jusqu’au bout… (par Marco Matabiau, photos Christophe Fabries).

13
Pelfort inscrit le premier essai saint-orennais dès la 4ème minute de jeu (Photo Christophe Fabries).

A en juger par le début de match, on était en droit de se demander laquelle des deux équipes occupait la tête du classement. En effet, bien cornaqué par le demi de mêlée Dupont, le pack saint orennais mettait son homologue au supplice sur deux mauls portés consécutifs. Suite au second, l’action rebondissait et le seconde ligne Pelfort, bien servi à l’intérieur, plongeait en terre promise. Aguilard transformait (7-0, 4è). Malgré une interception du capitaine Arif et une action prolongée au pied par l’ailier Laffont, Verfeil semblait toujours aussi apathique et subissait chaque impact. De son côté, Saint-Orens gérait parfaitement son entame et lançait le jeu autour de ses centres Murard (plus perforateur) et Cauquil (plus passeur). Il fallait attendre la 24ème minute pour voir le premier enchaînement verfeillois digne de ce nom, mais la belle course du  troisième ligne Mimaud se terminait en touche. Sans vraiment maîtriser son sujet, Verfeil revenait pourtant au score grâce au pied d’Accorsi (7-3, 33ème). Le match allait prendre une autre tournure dans les arrêts de jeu du premier acte. Une bagarre générale éclatait. M. Calméjane voyait jaune pour le Saint Orennais Delrieu et rouge pour le Verfeillois Fontez (40è + 1). Déjà malmené, Verfeil allait donc évoluer toute la seconde période à 14 contre 15.

verfeil saint orens 01 18 (1)

06
Un des moments clés du match: dans les arrêts de jeu de la première période, M. Calmejane exclut définitivement le seconde ligne verfeillois Fontez (Photo Christophe Fabries).

Verfeil peut remercier Accorsi… et Aguilard

Alors qu’on les croyait sonnés, les hommes du président Philippe Carol reprenaient pied au plancher et poussaient Saint Orens à la faute. Tant et si bien que le pilier visiteur Chaubet écopait d’un carton jaune pour jeu dangereux (43ème). Dans la foulée, Accorsi ramenait les siens à un petit point (7-6, 44ème). Verfeil maintenait la pression mais allait se faire surprendre sur une relance initiée de leurs propres 22 mètres par les rouge et noir. Replacé au centre, Dupont transperçait la défense et naviguait entre ses adversaires. Pourtant repris, “Pompon” libérait, et le jeu rebondissait jusqu’à l’aile droite où Jeansou, tout juste entré en jeu, décalait parfaitement son ailier Mollet pour un essai imparable (12-6, 52ème). Les locaux revenaient néanmoins rapidement au score, toujours par leur artilleur en chef Accorsi (12-9, 53ème).

Le match tombait alors dans une bataille d’occupation, aucune des deux équipes ne voulant commettre l’erreur qui lui coûterait le gain de cette rencontre. Après l’heure de jeu, les Verfeillois obtenaient une nouvelle pénalité pour une faute en touche. Accorsi ne tremblait pas et mettait les deux équipes à égalité (12 – 12, 64ème). C’est pourtant “Saint O” qui allait avoir la balle de match. Aguilard, pourtant en bonne position (20 mètres légèrement sur la droite) manquait la cible (73è). Le score n’évoluerait plus jusqu’au coup de sifflet final.

19
A l’image de Plautard (de face) et Saboni, les Verfeillois se sont employés en défense pour contrecarrer les ambitions offensives de Saint Orens (Photo Christophe Fabries).

Le résultat nul laissera sans doute quelques regrets aux visiteurs. En effet, en supériorité numérique une grande partie de la seconde période, ils n’ont pourtant pas su mettre leurs adversaires à distance quand ils en avaient la possibilité. Auteurs d’un match sérieux et appliqué, les hommes de  Christophe Basset et Jacques Lanta (dit “Le Diable”) ont en effet manqué le coche à deux reprises en fin de match mais reviennent toutefois avec deux points précieux dans la course au maintien. A noter les performances du seconde ligne Pelfort, très présent tant dans le jeu courant que dans le combat au près, et de Dupont, aussi à l’aise pour organiser le jeu derrière son paquet d’avants que pour trouver les brêches et faire briller ses coéquipiers, une fois replacé au centre.

Pour leur part, les Verfeillois peuvent s’estimer heureux de ce résultat nul. Même s’ils ont fait preuve d’un peu plus d’envie après les citrons (et l’expulsion de Fontez), ils ont semblé peu en jambes ou à même de déplacer le jeu et le bloc saint orennais. Ils doivent leur salut à Geoffrey Accorsi (auteur d’un 4 sur 5 dans ses tentatives) et à une défense qui a plié sans rompre, bien emmenée par le centre Peysson. L’US Verfeil conserve la première place de la poule (TLA-Carmaux ayant été reporté) mais devra vite se remettre en rythme pour ne pas essuyer de plus grandes désillusions d’ici à la fin de l’exercice.

23
L’ailier verfeillois Bouchy tente de manoeuvrer le demi de mêlée visiteur Dupont (Photo Christophe Fabries).

Réactions

Sébastien Baeza (Entraîneur, Verfeil): “On voit que c’est difficile de garder les joueurs motivés tout au long de la saison et de tenir cette première place. On est loin de survoler les débats et on est accrochés. Il n’y a rien à dire, on est tombés sur une belle équipe de Saint-Orens, revancharde par rapport au match aller. Bravo à eux (…) Ils font une belle entame. On n’a pas le ballon, ils le confisquent, notamment sur des mauls portés. De notre côté, on a de la casse. C’est un peu le lot de toutes les équipes à ce stade de la saison. A nous de trouver les solutions et de repartir plus forts.”

Jacques Lanta (Entraîneur, Saint Orens): “On a fait un super match. Les gars n’ont rien lâché, c’est pour cela que je tiens à les féliciter. On manquait un peu de rythme,. Nous n’avons pas joué depuis avant les fêtes, avec notamment un forfait de La Nicolaïte. On a vu de nombreux joueurs avoir des crampes. Eux avaient un peu plus de rythme que nous. On était bien défensivement et offensivement, malgré quelques petites lacunes dans le jeu au pied de déplacement. On va travailler cette semaine pour recevoir Montech dans de bonnes conditions. Au final, une belle prestation qui montre que l’on mérite à mon avis autre chose que la place que l’on occupe actuellement.”

SAM_6459
Avant le match, discussion amicale entre le vice-président verfeillois Eric Latieule (à gauche) et Jacques Lanta, l’entraîneur saint orennais, passé par l’US Verfeil lors de son illustre carrière de joueur (Photo RugbyAmateur).

Kévin Dupont (Demi de mêlée, Saint Orens): “Une grosse déception même si on prend deux points ici. Personne ne l’avait fait jusqu’à présent. C’est vraiment super pour le groupe. Après c’est notre match de reprise. Cela faisait un bout de temps qu’on n’avait pas joué. On  est néanmoins contents du résultat et on va en tirer du positif.”


Feuille de match

A Verfeil (Stade Georges-Dandrieu): Union Sportive Verfeil Rugby et Stade Saint Orennais XV font match nul 12 à 12 (mi-temps:7 à 3 pour Saint Orens)

Arbitre: M.  Rémy Calmejane(Comité Midi-Pyrénées)

Pour Verfeil: 4 pénalités (33è, 44è, 53è, 64è) Accorsi.
Pour Saint Orens: 2 essais Pelfort (4è), Mollet (52è), 1 transformation Aguilard

Cartons jaunes: à Saint Orens, Delrieu (40è + 1), Chaubet (43è)
Cartons rouges: à Verfeil, Fontez (40è + 1)

Composition USV: Barre; Bouchy, Peysson, Koehler, Laffont; Accorsi (o), Arif (m, cap); Alibert, Mimaud, Saboni; Fontez, Verdalle; Sans, Delrieu, Amouroux.

Sur le banc: Plautard, Possamai, Desangles, Boulet, Machicot, Costes, Benabbes.
Entraîneurs: Sébastien Baeza et Bruno Bousse.

Composition Saint Orens: Orrière; Mollet, Murard, Cauquil, Arnaud; Aguilard (o), Dupont (m); Jollie (cap), Chauvet, Filiquier; Pelfort, Delrieu; Chaubet, Sisquet, Dobes.

Sur le banc: De Larquier, Jeansou, Vicente, Bescos, Cazaux, Bonsignore, Gianola.
Entraîneurs: Jacques Lanta et Christophe Basset.

21
Notamment en première période, le pack saint orennais aura été très efficace sur les ballons portés (Photo Christophe Fabries).
Verfeil Saint Orens 01 18 (23)
Verfeil Saint Orens 01 18 (23)
Verfeil Saint Orens 01 18 (27)
Verfeil Saint Orens 01 18 (27)
Verfeil Saint Orens 01 18 (25)
Verfeil Saint Orens 01 18 (25)
Verfeil Saint Orens 01 18 (11)
Verfeil Saint Orens 01 18 (11)
Verfeil Saint Orens 01 18 (12)
Verfeil Saint Orens 01 18 (12)
Verfeil Saint Orens 01 18 (21)
Verfeil Saint Orens 01 18 (21)
Verfeil Saint Orens 01 18 (6)
Verfeil Saint Orens 01 18 (6)
Verfeil Saint Orens 01 18 (10)
Verfeil Saint Orens 01 18 (10)
Verfeil Saint Orens 01 18 (31)
Verfeil Saint Orens 01 18 (31)
Verfeil Saint Orens 01 18 (8)
Verfeil Saint Orens 01 18 (8)

©photos Christophe Fabries

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here