Promotion Honneur – Saint-Sulpice rit, Saint-Jory au supplice

0

Après avoir gagné d’un tout petit point à l’Aviron Castrais dimanche dernier, Saint-Jory voulait confirmer à domicile et faire un rapproché vers le trio de tête, emmené par l’adversaire du jour, Saint-Sulpice-sur-Tarn. Des Tarnais invaincus dont l’ambition de remonter en Honneur n’est un secret pour personne. Ce choc avait des allures de test grandeur nature pour les deux équipes donc, même si les locaux déploraient de nombreux absents… (par Beud Spencer)

saint jory saint sulpice 11 14 (1)
saint-Jory en marche avant sur un ballon porté. L’arme fatale du jour (photo JC. Sylvestre)

Le match débute avec un gros combat devant, et on comprend tout de suite qu’il s’agira de la clef du match. Les avants de Saint-Jory gardent le ballon au sol, pénalité. Carayon ouvre le compoteur pour Saint-Sulpice. On sent beaucoup de crispation chez les locaux, avec notamment beaucoup de fautes de mains des 3/4. Le match a du mal à se lancer. Laval, le buteur de Saint-Jory, hérite d’une pénalité pour un plaquage haut, et égalise (3-3, 6ème). Bis repetita deux minutes plus tard, mais Laval échoue dans sa deuxième tentative. Toujours autant de maladresses, à croire que l’enjeu tétanise les acteurs. Benoît Reynes (Saint-Sulpice) reçoit un carton blanc et on se dit que cela va ouvrir des espaces. Que nénni, Saint-Jory ne profitera pas de cet avantage numérique. Il faudra même attendre la demi-heure de jeu pour voir évoluer les choses. Salvetat (Saint-Jory) fait tomber le ballon volontairement devant, Carayon ajoute trois points. Les locaux réagissent et s’installent dans le camp adverse. A un de moins, ils glanent une pénalité suite à une contestation tarnaise auprès de l’arbitre. Laval s’élance mais rate la cible. Preuve d’un mental revenu, les Haut-garonnais insistent. Poubanne (Saint-Sulpice) reçoit un carton jaune. Les hommes de Benoît Ramade choisissent la pénal touche. La conquête est assurée, les avants bien organisés, mettent sur orbite le buteur maison qui claque le drop (6-6). On aurait pu croire à une meilleure récompense en position si favorable. Nous sommes dans les arrêts de jeu, Saint-Sulpice attaque, et la défense locale est prise au piège du hors jeu. Carayon permet aux siens d’aller aux vestiaires avec trois points d’avance (6-9).

Des ballons portés gagnants…

saint jory saint sulpice 11 14 (3)
Nouveau ballon porté gagnant pour les locaux…(photo JC Sylvestre)

Début de cette seconde période, toujours réduit à quatorze, les hommes de Benoît Guillochon (entraîneur de Saint-Sulpice) font mieux que résister. Ils passent même une nouvelle pénalité par l’artilleur Carayon (6-12, 46ème). Les locaux semblent fébriles. Sur l’engagement, le pilier Bottarelli (Saint-Jory) se met à la faute et prend un carton blanc. Carayon ne se fait pas prier pour passer trois points (6-15). Un premier break qui va vite évoluer tant les visiteurs gèrent bien leur supériorité numérique. Sur une mêlée classique, Marin (Saint-Sulpice) transperce la défense des rouge et bleu pour inscrire le premier essai du jour, qui sera transformé par Carayon (6-22, 57ème). Blessés dans leur amour propre, les locaux vont repartir de l’avant. Revenus à quinze, ils mettent la pression sur l’engagement, récupèrent le ballon, enclenchent un ballon porté qui fait des dégâts. Laval en profite pour inscire l’essia de l’espoir qu’il transforme lui-même (13-22, 57ème). Mais Saint-Sulpice a de la ressource aussi, et des avants conquérants. Ces derniers vont eux aussi porter un ballon qui permet à Marin d’aller aplatir en coin. Une position peu favorable qui ne gêne nullement Carayon dans sa transformation (13-29, 62ème). On rejoue la scène à l’envers sur le renvoi. Saint-Jory récupère la gonfle, propose un ballon porté efficace, et sur vingt mètres, avance. Le valeureux capitaine Bermoud aplatit, Laval transforme. Les locaux reviennent à 20-29 à un quart d’heure de la fin. Saint-Jory y croit, d’autant que Vincent (Saint-Sulpice) reçoit un carton blanc. Laval en profite pour enquiller trois points et ramène les siens à 23-29. Les locaux attaquent à tout va, mais se précipitent trop, tapent des chandelles alors qu’une conservation du ballon devant semblait plus appropriée. Carayon aura même la possibilité de mettre Saint-Sulpice à l’abri définitivement mais rate son tir au but. Le score ne bougera plus, Saint-Jory, handicapé par de nombreux absents est tombé sans toutes ses armes à la main, mais sur une équipe tarnaise solide, bien organisée, qui conforte un peu plus sa place de premier de poule.

 

Les réactions :

Benoît Guillochon (entraîneur de St Sulpice) : Il faut féliciter certains joueurs qui ont intégré l’équipe une et qui ont rendu une copie propre. Il était important de venir gagner à Saint-Jory , car il fallait se tester à l’extérieur, mission accomplie. Saint-Sulpice est une grande famille et on le prouve à chaque match.
Ichem Ghanmi (capitaine de Saint-Sulpice) : C’était un match compliqué, on y est mal rentré. Ce qui nous sauve c’est que l’on score sur nos temps forts. Saint-Jory est une équipe valeureuse, et nous a bousculé. On veut garder cette première place, qui est notre objectif. Dans cette poule tous les points compteront.
Benoît Ramade (entraîneur de Saint-Jory) : On avait sept absents, on s’est mis la pression toute la semaine. On a donné tous les ballons au pied. C’était compliqué de gagner, on a joué a l’envers, on a eu peur de jouer.
Laurent Bermoud (capitaine de Saint-Jory) : On les a regardé jouer, on s’est vu beaux après trois victoires, il faut gommer tous nos défauts, il faudra vite réagir. On a perdu contre les premiers de poule, on a eu de bonnes réactions mais ça ne suffit pas.

 

Feuille de match

A Saint-Jory : Saint-Sulpice-sur-Tarn bat Saint-Jory 29 / 23 (mi-temps : 6-9)

Arbitre: M. Massat Pierre ( comité Midi-Pyrénées )

200 spectateurs excellente pelouse, Temp frais

Pour St Jory : 2 essais Laval (58′), Bermoud (63′), 2 T Laval (58′,63′), 2 pénalités Laval (6′,68′), 1 drop Laval (40′)
Pour St Sulpice : 2 essais Marin (57′,62′), 1 T Carayon (57′,62′), 5 pénalités Carayon (2′,32′,43′,47′,70′)
Evolution du score: 0/3, 3/3, 3/6, 6/6, 6/9, – 6/12, 6/15, 6/20, 6/22, 11/22, 13/22, 13/27, 13/29, 18/29, 20/29, 23/29
Avertissements: Saint-Jory: Salvetat (32′ carton jaune),Bottarelli (47′ carton blanc) ; Saint-Sulpice: Reynes B (14′ carton blanc), Poubanne (39′ carton jaune), Vincent (68′ carton blanc), Carcasses (80′ carton jaune)

saint jory saint sulpice 11 14 (2)
Un match tendu jusqu’au bout, mais Saint-Sulpice aura mieux maîtrisé les dernières minutes (photo JC Sylvestre)

 Composition des équipes: 
Saint-Jory : Bottarelli, Salgues, Pentolini, Gemel, Bermoud, Pascotto, Roumagnac, Albert, Gonzales, Laval, Salvetat, Arieto, El Harri, Gouturbe, Ruiz, De Torres, Pradie, Erioli, Mechenet, Noe, Cuq, Olives
Saint-Sulpice: Fuzies, Carcasses, Ghanmi, Reynes F, Reynes B, Tonon, Despaux, Navarro, Ducos, Marin, Culie, Carayon, Falipou, Pignol, Itan, Felomaki, Corrilyons, Poubanne, Vincent, Guiard, Guillochon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here