Promotion Honneur – Saint-Lary au forceps contre un Lézat maudit

0

Deux équipes en reconstruction avec de part et d’autre, des changements et beaucoup de jeunes joueurs. Saint-Lary a vu l’arrêt de « papas » après le titre d’Occitanie de première série en avril dernier. Lézat peut compter sur le sien, mais comme nouvel entraîneur désormais : Thierry Picco. Et plusieurs jeunes aussi du côté de la Lèze. Saint-Lary a débuté plutôt laborieusement son championnat, défait à Louey et difficile vainqueur du Canton St Lys à la maison, donc à la recherche de certitudes ou tout du moins, de repères de jeu. Lézat est encore moins bien loti avec deux défaites, à la maison. Mais pas vernis en perdant d’un et de deux points. Alors cette fin de premier bloc est attendue avec impatience pour en tirer des enseignements et préparer la suite… (résumé et photos par GR Vin, correspondant qui a porté les couleurs de ces deux clubs au siècle dernier)

Caumont et Saint Lary longtemps accroché
Caumont et Saint Lary sont tombés sur une équipe de Lézat très accrocheuse

Saint-Lary est le plus vite en action contre le vent, on devine rapidement ses intentions d’écarter les ballons et de proposer du jeu déployé. Mais c’est Lézat, vêtu d’un maillot rose très Stade Français, qui presse le COS dans ses 22m, contre le dégagement de Simon Moragas et obtient une pénalité. Boy ouvre la marque (0-3). Cette entame a le don d’énerver Simon Moragas qui, deux minutes plus tard, hérite d’un bon ballon, dépose tout son monde sur 40m et va à dame, Arnaud transforme (7-3). La formule est gagnante : bis-répétita sur une action similaire avec les mêmes acteurs et Simon Moragas, toujours lui, double la mise (12-3).

simon Moragas heureux pour son deuxième essai
simon Moragas heureux pour son deuxième essai

On a joué 15mn, vu de belles intentions et deux belles réalisations. Lézat dépassé par la vitesse d’exécution des arrières locaux, va resserrer les rangs et mettre la pression devant. Autour de Digrégorio et April le jeu se concentre sur les avants qui prennent les choses en main. Ils tiennent mieux le ballon, Donini fait bien jouer au près, Boy valide cette (légère) domination visiteuse (12-6 à la mi-temps).

Le quadragénaire Brice Donini à la baguette
Le quadragénaire Brice Donini à la baguette.

A la reprise le scénario qui se dessinait se précise mieux, Lézat fait le boulot devant, mais des imprécisions, des mauvais choix, ou des fautes de mains empêchent des réalisations très bien engagées de se réaliser. Saint Lary pare au plus pressé mais chaque ballon laissé en route peut vite devenir une munition. Sauf que les locaux se montrent indisciplinés, et coûtent deux cartons pour autant de pénalités réussies (12-12). Les locaux sont fébriles, râlent, pour preuve, cette pénal touche où Zarantenello, la belle recrue, domine les airs. Le bloc avance, promis au paradis mais arrêté illicitement. Carrot se fait justice, pris par la patrouille, il en prend pour 10mn, la pénalité est retournée, Lézat se dégage.

l’USL se défait trop facilement de quelques ballons au pied, le COS se débat avec ses cartons, ses remplacements qui se succèdent et pas mal d’incertitudes car les approximations sont nombreuses. Mais la montagne ne va pas accoucher d’une souris. Dernière possession, pénal touche pour Saint-Lary, Bouton trouve le 3ème bloc avec Caumont, le groupé pénétrant s’enclenche, mais il est bien défendu. C’est alors que l’expérimenté et très précieux Puyo, ne manque pas l’occasion de faire le dernier mètre et porter le ballon en but. Essai non transformé, mais l’arbitre dans la foulée, siffle la fin de la récrée. Le COS vient de s’en sortir non pas miraculeusement, mais à force de ténacité et d’abnégation. Lézat a encore laissé glisser entre ses doigts un bon résultat, qui semblait à portée de mains.

Puyo libère le COS
Puyo libère le COS

Les joueurs : A COS Simon Moragas bien sûr mais trop sevré de ballons, Auzeral le bon gestionnaire, Puyo combattant précieux, Zarantenello la bonne surprise, bon dans les airs et bon dans le jeu. Caumont très impliqué comme toujours.
A L’USL : Donini a souvent remis les choses dans l’ordre. Digrégorio et Abril percutants. Coffe important dans le système avec Bonadéï très actif. Courbières a fait une grosse rentrée.


Les réactions :

Bardy Picco perplexes
Bardy Picco perplexes

Christophe Bardy, entraîneur Lézat : C’est une grosse déception, il ne nous manque pas grand-chose. Avec les deux derniers matchs perdus de très peu, on avait hâte d’être à aujourd’hui pour se rattraper et relever la tête. On s’est retrouvé sur des valeurs, on a mis les ingrédients, mais voila une minute avant la fin, prendre un essai comme ça, c’est dur. On méritait le nul. On est mal rentré dans le match, on a vite pris des points, tout part de là. Je suis déçu pour l’ensemble du groupe mais on ne va pas se lâcher, on va continuer à travailler et on ne lâchera rien de la saison.

Thierry Picco entraîneur USL : On ne ramène qu’un point… ça a mal démarré, on va vite se refaire, sur le jeu sur l’engagement, c’est un peu cruel. C’est comme ça c’est le sport. Déçu pour tous les gamins qui ne sont pas récompensés de leurs efforts.

Vincent Abril capitaine USL : Rageant, on y a mis de la vaillance, de l’envie, on manque un peu d’application encore mais on commence à voir des choses. Nous avons de nouveaux entraîneurs, beaucoup de jeunes nouveaux aussi, il faut qu’on apprenne à travailler ensemble et à jouer ensemble. On se rapproche du but en espérant que la victoire tourne un peu en notre faveur. J’espère qu’on mettra les ingrédients lors des prochains matchs, et ça va le faire.

Auzeral capitaine COS : Heureusement que ça se finit bien car on a joué 20 minutes. On a su, au début, jouer dans les intervalles et les mettre en difficulté. On manque deux ou trois occasions de tuer le match, on fait des passes impossibles, ensuite on s’énerve, et c’est là qu’on fait des fautes. On prend des cartons aussi, on joue une mi-temps à 14 même à 13. Le positif c’est qu’on marque à la dernière minute, on a su se ressaisir et ne pas manquer l’occasion qui nous a été donnée… en plus on prend le point de bonus offensif. Mais jouer 20 mn sur 80 c’est loin d’être satisfaisant.

Palasset Thevenon inquiets
Palasset Thevenon inquiets

David Palasset entraîneur COS : On prend 5 pts, c’est miraculeux, Lézat méritait un peu plus. J’espère que ça nous servira de leçon. On a trouvé des espaces mais on a aussi jeté des ballons sur la dernière passe sans savoir conserver. Et puis il ne faut pas oublier qu’ils nous ont fait mal devant, du coup c’est plus difficile d’avoir les munitions.

Jérémie Dubay Pilier COS : 15 minutes impeccables et un sursaut à la fin. On s’est vu certainement arrivés après la bonne entame et petit à petit avec leurs avants ils nous ont fait déjouer. On a lâché petit à petit et ils nous ont endormi. On a fait des fautes qu’il va falloir vite corriger. On retiendra les cinq points malgré le fait qu’on ait très mal joué.


Feuille de match
Saint Lary- Lézat : 17 – 12 (Mi-temps : 12-9) – Arbitre : Aurélien Souquet (LOR)
Spectateurs : 200 environ

Vainqueurs : 3 E Moragas S. (5, 12) Puyo (80)
Carton jaune : Moragas S. (33) Poucheunganso (52) Carrot (65) Ozun (68)

Vaincus : 4 P Boy (3,37,63,58)

Saint-Lary : Moragas S., Labarthe, Auzeral (cap), Moragas T., Sarrat (o) Arnaud, (m) Delarue,Abadie, Caumont, Zarantenello, Pouchuenganso, Puyo, Valentian, Carrot, Bouloumie

Lézat : Ozun, Bouton, Dubail, Cascarra, Dus, Larribaub
Equipe 2 : Abril (cap), Bruneau, Yzard, Coffe, Basaîa,Bonadéï, Perez, Digregorio, Donini, Saubesty, Dejean, Chatelain, Mouret, Boucher, Boy
Sur le banc : Courbieres, Lavignac, Estebe, Soula, Boutet, Naylies, Bizzozzero
Réserves : Saint Lary 22 Lézat 17

Arnaud a souvent alerté sa ligne
Arnaud a souvent alerté sa ligne
Perez relance la machine
Perez relance la machine
Arnaud déborde Naylies Delarue Zarantenello en soutien
Arnaud déborde Naylies Delarue Zarantenello en soutien
Lézat a aussi bien relancé
Lézat a aussi bien relancé
Défense acharnée
Défense acharnée

 

 

“>

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here