Présentation Fédérale 2 (Poule 6) – Villefranche-de-Lauragais, à « l’Ouest » du nouveau

0

Tour d’horizon des équipes de Fédérale 2. Aujourd’hui, présentation du Football Club Villefranchois, qui évoluera en poule 6… (Par Marco Matabiau)

Plus habitué à se déplacer dans l’Aude, l’Hérault, les Pyrénées Orientales ou encore l’Aveyron ces dernières saisons, le « FéCéVé » prendra cette année un nouveau cap. En effet, pour 2021/ 2022, seront plutôt au programme, entre autres, Gers, Pyrénées (Hautes et Atlantiques) et Ariège. Un changement qui n’est pas fait pour déplaire à Sébastien Falco co-entraîneur de l’équipe avec Romain Pissinis (tout jeune papa): « Content du changement. Cela va faire du bien à tout le monde et nous mettre dans un état d’esprit de travail. La nouveauté devrait de plus amener pas mal de monde au stade ».

IMG_4443
Thomas Mignonat (5) est de retour dans son club de cœur après sa pige au BSCR pour le championnat de Nationale (Photo Alain Montségur).

Dans l’optique de bien figurer dans cette poule 6, les Rouge et Blanc ont réalisé un solide mercato: « Depuis deux ans, du fait de la Covid, on a le temps de travailler, de se pencher correctement sur le recrutement ». Si les départs notables sont assez limités (le troisième ligne centre Calmon part pour Lavaur et le demi de mêlée Allabert raccroche les crampons), de nombreux arrivants viennent renforcer le groupe. Devant, le pilier Valaresse (Gaillac) et le talonneur Laffont (Castanet) s’engagent avec le club. Sans parler du retour de prêt (Blagnac) de Mignonat, la poutre du pack villefranchois. Derrière, le club s’est assuré les services de deux demis de mêlée, l’expérimenté Verdier (Saint Sulpice la Pointe) et le jeune (18 ans) Nonis (Stade Toulousain). L’ouvreur Chantacle arrive de Castanet, le trois-quarts centre Clodic de Paris XIII (après être passé par le PUC) et l’ailier Vaz Tavarez de Lavaur.

KODAK Digital Still Camera
Le FéCéVé retrouvera Layrac dans une poule 6 qui s’annonce homogène et très disputée (Photo Marco Matabiau).

Tout ce petit monde a repris le chemin de l’entraînement pendant 15 jours en juin, sous la houlette du nouveau préparateur physique, Junior Sérégé. Pendant cette période, « on a repréparé les corps, on a travaillé sur la musculature, la motricité. On était satisfaits de l’état physique dans lequel la plupart des joueurs se trouvaient. On a coupé jusqu’au 26 juillet, puis on s’y est remis, avec un mois d’août assez chargé ». C’est peu de le dire. Des matchs amicaux contre Millau (le 21, succès 31 à 19) et le RC Saudrune (le 27, victoire 57-0) avant d’attaquer la compétition officielle. Et quel début : déplacement à Rieumes, à Saint-Girons et un match toujours compliqué contre Coarraze-Nay. Un premier bloc, en terre inconnue donc…

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here