PH – Verfeil disjoncte, pas Saint-Juéry

5

Une victoire à Luzech, et une autre à Saint-Lys, deux défaites bonifiées à Portet et Caussade, plus une belle victoire face à Capdenac ont rendu légitime les ambitions de qualification de Verfeil. Une nouvelle victoire pouvait placer les vert et rouge en bonne position pour le sprint final. Saint Juéry, plus que jamais accroché à sa deuxième place et auteur d’une très belle saison, savait que ce déplacement s’annonçait compliqué. Mais ne s’attendait sans doute pas à à débarquer en terre aussi hostile…(par Beud Spencer)

DSC_0361Il y a des dimanches où certaines équipes se trompent de sport, ou reviennent sur un jeu à l’ancienne, avec soupe de phalanges au menu, mais aussi coups au sol et autres techniques des années 70-80 qu’on ne voudrait plus voir sur un terrain aujourd’hui, et depuis longtemps. Verfeil a des arguments à faire valoir, mais ceux entrevus hier ne font guère honneur au club. 2ème minute : plaquage à l’épaule, et pénalité pour Saint-Juéry, qui ouvre le score. 6 ème minute, distribution de marrons chauds, avec un carton rouge dans chaque camp. On se dit que le match va pouvoir commencer, mais les locaux se montrent agressifs, et pas dans le bon sens du terme. 11ème, Un croc en jambe permet à Cavalier, le buteur tarnais de passer trois points de plus. 13ème, nouvel accrochage, Perlin (Verfeil) campe avec insistance sur un adversaire au sol, carton rouge. Après ce premier quart d’heure détestable, on voit un peu de rugby. Cavalier ajoutera trois points sur une faute au sol de Verfeil, 0-9, score à la pause.

Et pourtant Verfeil a failli égaliser…

DSC_0369
Quand Verfeil a voulu jouer, Saint-Juéry a été mis en difficulté

Début de cette seconde période, à 13 les locaux essayent de revenir au score, mais les visiteurs gèrent les temps faibles, et savent repousser les assauts. Les tarnais vont se montrer en plus réalistes avec un coup de pied par-dessus de Daurele, qui suit et va aplatir lui-même. 0-14, à l’heure de jeu, la messe est presque dite. Verfeil tente bien de réagir, et par le jeu cette fois. sans toutefois à faire plier la défense du second de la poule. Un nouvel accrochage envoie Raynalit (St Juéry) sur le banc pendant 10 minutes. A 13 contre 13, les espaces s’ouvrent, et Cortes, le feu follet de Verfeil, fait parler sa vitesse, perfore la défense adverse, le soutien est là, mais l’action n’aboutit pas. Qu’à cela ne tienne, Saint-Juéry balbutie une pénal touche, et commet un en avant. Sur la mêlée, et depuis leurs 22, les locaux traversent le terrain, Cortes se met en évidence en core une fois, et sert Milhavet pour un essai, transformé. 7-14. L’espoir renaît, Verfeil ragaillardi, repart de l’avant et lance une nouvelle offensive, on croit à l’essai, mais l’action est stoppée par l’arbitre, qui voit un en avant. Très contesté par les locaux, et pas forcément à tort. Cela aurait pu coûter cher à Saint-Juéry, qui remporte ce match, en ayant maîtrisé la partie, et ses nerfs. Pour Verfeil, cette défaite met un gros coup d’arrêt aux ambitions légitimes démontrées depuis plusieurs semaines, pour se qualifier. Plus que le résultat, c’est le contenu qui est à revoir, car regrettable. Tout comme la politique d’accueil à un correspondant de presse, qui n’est pas censé payer son entrée pour rédiger un article

Les réactions  

DSC_0368
Malgré le beau temps, les coachs de Verfeil font grise mine

Christophe Labit (entraineur verfeil) : Saint-Juéry a fait une grosse première période, on perd sur un en avant inimaginable, mais ça n’enlève en rien la performance de Saint-Juéry, que j’espère revoir en phase finales. Je suis content des garçons, ils progressent de dimanche en dimanche.

Lionel Viguier (entraineur Saint Juéry): Nous sommes restés dans notre jeu, notre sérieux nous a permis de l’emporter. Verfeil a voulu nous faire disjoncter, mais on n’est pas tombé dans le panneau. L’essai que l’on prend est de ma responsabilité. Mais la victoire est au bout, c’est l’essentiel.

Thibaud Chaumond (capitaine Saint-Juéry) :  On a gagné ce match car on est resté concentrés sur nos valeurs. Nous ne sommes pas les plus solides, ni les plus bagarreurs, mais nous sommes restés sur nos convictions, bravo à nous.     

DSC_0364
Des sourires sur le banc de Saint-Juéry mais du dépit aussi, malgré la victoire finale

                                                                            

Vincent Allières (capitaine Verfeil) : On s’est trompés d’agressivité, et on s’est mis l’arbitre à dos. Saint-Juéry a su rester dans le match, nous non. On a un prochain match compliqué qui nous attend à Carmaux, il va falloir repenser à faire du jeu.

Bastien Daurele (ouvreur Saint-Juéry) : On savait que Verfeil était une très bonne équipe, bien organisée, on venait donc se tester chez eux avant les phases finales. Mais on est tombé dans un traquenard. Nous, on n’aime pas ça, alors au courage, et en jouant au rugby, on a pris le score. Ils ont continué à déclencher, sur une mêlée simulée, c’est dire la mentalité. Certains joueurs de Verfeil nous ont dit que c’était les consignes d’avant match…si c’est vrai, c’est vraiment dommage ! Surtout que chez nous, tout s’était bien passé. Cette victoire nous fait grandir, et renforce notre état d’esprit.

Aucun article à afficher

5 Commentaires

  1. Je ne pense pas que Verfeil soit partis dans l’idée de bagarre mais ils voulaient gagné. La première mêlée a été relevée par un joueur de St Juery mais personne n’en parle. Bref bravo Verfeil

    • n’importe quoi le 2 de st juery sur la mêlée fait jésus et ce serais le 5 de st juery qui relève vous vous tromper Ji étais ou alors il l ai moves le cinq

  2. Je n’étais pas là. Si ce rapport est exact, si j’ai été l’entraîneur de Verfeil, j’aurais honte de mon équipe. Je serais triste pour la réputation de mon club. St Juery est un honorable club et respecte les valeurs du rugby. Je suis fier d’eux.

    • Bien sûr ce sont des enfants de coeurs !!
      Sauf que la première mêlée est relevé par la 2nde ligne de St JUERY mais bien sûr rien n’ai dit dans cet article sur ça et tout est exagéré c’était juste un match très disputé et accroché ce qui a mit quelques tension mais en aucun cas il n’y a eu d’agression ou quoi que ce soit !!
      Le club et ses entraîneurs se porte très bien merci !!

      • C’est normal pour nous de soutenir et de défendre notre équipe. Mais, pourquoi le journaliste exagére ? Il est le point de vue d’un observateur indépendant et qui doit être plus crédible. La réputation d’un club est très importante et doit être protégée par un bon comportement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here