PH – Saint-Jory péniblement contre Saint-Orens

0

Opération rachat, pour Saint-Jory, resté dans le bus qui les conduisait à Tarascon, et St Orens qui avait livré une prestation mitigée contre Lalande Aucamville et s’était incliné à domicile. Même si c’était la sainte-fleur hier, on n’avait pas l’intention d’en faire ou de s’en offrir pour lancer sa saison…(par Beud Spencer)

saint jory
a l’image de cette touche, un match pas toujours maîtrisé de part et d’autre

Saint-Jory décide de commencer avec le vent dans le dos, et domine les première minutes, sans pouvoir concrétiser pour autant. La faute a un peu de fébrilité certainement et d’approximation. Il faut attendre la 10ème pour voir  le buteur local Larroque passer les trois premiers points. Il y a de l’incompréhension chez le RCSJ, un manque de  communication aussi, ce qui nuit à la fluidité du jeu, et des intentions réelles. Saint-orens défend bien, mais commet beaucoup de fautes. Larroque, après un échec au pied à la 19ème, double la mise cinq minutes plus tard. Les hommes de Benoît Ramade ont pris le score, et vont faire parler leur point fort : le groupé pénétrant. Suite à une nouvelle faute de Saint-Orens, ils prennent la pénal touche, qui conduira au premier essai, collectif (13-0, 36ème, et score à la pause)

Saint-Orens attaque la seconde période sur un autre tempo et obtient une pénalité. Catala ouvre le score pour les siens. Saint-Jory semble perturbé par cette entame et n’arrive pas à sortir de son camp, et encaisse un essai sur un ballon porté bien maîtrisé. 13-10 (54ème). On se dit que les mouches ont changé d’âne, mais Izunsky, le seconde ligne rouge et noir commet une faute stupide et reçoit un carton blanc. Saint-Jory remet la main sur la ballon mais a le pied qui tremble. A deux reprises, le coup de pied pour trouver une pénal touche finit sa trajectoire dans l’en but. Les locaux n’auront pas profité de la supériorité numérique. A 13-10, et à dix minutes de la fin, pénalité pour les visiteurs. Les coachs décident de jouer la pénal touche eux aussi. La touche est bien trouvée, mais le lancé sera contré. Saint-Orens a une nouvelle occasion de marquer des points et tente une dernière pénalité, sur un hors jeu adverse. Cauquil manquera la cible et ratera l’égalisation. Score final, 13-10, dans un match qui ne restera pas dans les mémoires, mais dont il ne faudra pas oublier que pour bien figurer dans cette poule relevée, il faudra montrer autre chose.

DSC_0108
Benoît Ramade, le coach de Saint-Jory a le sourire pour la première victoire de la saison

Les réactions :

Balou Bermond (capitaine Saint-Jory): on n’a pas mis les ingrédients qu’il fallait, il y a beaucoup de joueurs à intégrer donc il y a un manque de communication et de compréhension parfois. Mais bon, on gagne, la saison commence maintenant pour nous.                                                                  

Benoit Ramade (entraîneur Saint-Jory) : on se met la pression tout seul, il nous manque un mois d’entrainement, il y a toujours un joueur qui passe au travers sur les annonces, il y a encore du boulot          

Bertrand Camboulives (capitaine Saint-Orens): on a fait trop de fautes et on leur donne 6 points, on a bien joué en seconde mi-temps avec le vent, et quand on a pu ouvrir et mettre de la vitesse on les a débordé, c’est dommage                                                                                                                                                           

Tony Ferrentroy (entraineur Saint-Orens): l’indiscipline nous coûte cher, comme le weekend dernier, nous avons une équipe très jeune, les gars sont fougueux, donc il faut les diriger, mais nous avons grand espoir pour la suite quand même 

Feuille de match

Promotion Honneur: poule   (2ème journée)

A St Jory: St Jory bat St Orens 13-10 (13-0) – Arbitre: Rémi Janotto (midi Pyrénées)                                             Pour St Jory: essai collectif (36′), pénalité Larroque (10′, 24′), transformation Larroque (36′)                           pour St Orens: essai collectif (54′), pénalité Catala (41′),  transformation Catala (54′)

Les compositions:  

St Jory: Heintz, De Torres, Pentolini, Bermond, Coigt, Pascotto, Batigne, Plessis, Gonzalez, Larroque, Goutorbe, Plagnol, Ramond, Coracin, Sorel, Salgues, Lippmann, Roumagnac, Cazals, Bailles, Courrege, Ruiz

St Orens:  Sisquet, Gonzalez, Duquesne, Izunsky, Escassut, Rolland, Jullie, Bescos, Camboulives, Blaison, Catala, Cauquil C, Garbin, Roussel, Eychenne, Gueffier A, Audouin, Pelfort, Agneray, Gueffier J, Cauquil F, Dupont,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here