PH – Montesquieu sans SAF…foler

0

Les séries régionales retrouvaient ce weekend le chemin des terrains. En Promotion Honneur, le Rugby Club Seilh Aussonne Fenouillet, appelé aussi SAF XV, tout juste promu à ce niveau après une saison 2016/ 2017 globalement réussie (1/2 finale du championnat régional première série et 1/8ème de finale du championnat de France), recevait l’AS Montesquieu. Le finaliste du dernier championnat Honneur, promue en Fédérale 3, n’avait pu accepter la montée du fait de trop nombreux départs et, par conséquent, s’était vue rétrogradée au niveau inférieur. Les deux équipes plongeaient donc dans l’inconnu? mais se devaient de s’imposer pour bien lancer leur saison… (par Marco Matabiau)

SAM_5770
Le paquet de Montesquieu a dominé son homologue pour donner des ballons exploitables à ses lignes arrières (Photo RugbyAmateur).

La chaleur n’empêchait pas les locaux de démarrer tambour battant cette rencontre. Sur la première mêlée, Mot et Foret combinaient avec Alary. Ce dernier créait un point de fixation, le ballon rebondissait jusqu’à l’aile où Caner et Suc, dans un mouchoir, jouaient magnifiquement le coup pour envoyer Mchich derrière la ligne (0 – 5, 1è). Les Montesquiviens ne s’en laissaient pas compter et reprenaient leurs esprits… et de quelle manière. S’appuyant sur un paquet dominateur, ils proposaient un jeu fluide, dans lequel chacun semblait jouer parfaitement son rôle. Au terme d’une superbe percée, Inard égalisait (5 – 5, 5è), puis doublait la mise suite à un nouveau franchissement et un une-deux d’école avec son compère du centre Rouaix (12 – 5, 10è). Montesquieu continuait de jouer tous les ballons, notamment derrière les relances du très actif Serf. Les Rouge et Bleu se voyaient récompenser par un essai du troisième ligne Amiot (l’un des trois rescapés du paquet d’avants finaliste du dernier championnat Honneur), après une nouvelle percée d’Inard (19 – 5, 14è). L’omniprésent centre, véritable régulateur du jeu de ligne en l’absence de l’artilleur habituel Icard (blessé à l’épaule et indisponible pour de nombreuses semaines), réalisait un « hat trick » après la percée de l’ouvreur Vaira, bien relayée par Pinson. Le deuxième ligne ne faisait pas le pas de trop et envoyait son trois quart centre derrière la ligne. Vaira transformait (26 – 5, 30è). Quelques instants plus tard, Courde venait corser la note suite à un jeu au pied judicieux de l’arrière Vignaux et une erreur de défense de la ligne adverse (33 – 5, 33è). Le SAF perdait alors son sang-froid, Alary (33è) et Quillet (39è), tout juste entré en jeu, écopant de cartons jaunes pour jeu déloyal. A la pause, on se disait que la seconde période allait être bien longue pour les locaux.

SAM_5792
Nicolas Lacroix (au centre, avec les lunettes), l’un des « nouveaux » entraîneurs du SAF de retour à la maison, impuissant face à la domination sans partage de Montesquieu (Photo RugbyAmateur).

Inard puissance 4, Montesquieu maîtrise, le SAF ne désarme pas…

Un faux rythme s’installait après le repos (la chaleur n’y était sans doute pas pour rien). Loin de baisser les bras, le SAF continuait à jouer le peu de ballons dont il disposait et inscrivait un essai par Dutech, venu croiser plein axe avec Mot (33 – 12, 50è). Les ententistes semblaient reprendre du poil de la bête, dans le sillage du valeureux Maris et de Richard, entré à la pause. C’est néanmoins Montesquieu qui allait inscrire les trois essais suivants. Le premier par l’inévitable Inard (son quatrième du match !), replacé à l’ouverture, bien décalé par son talonneur Ramon après un renversement d’Auban (38 – 12, 59è), le deuxième par le fuselé Boukercha, bien servi en bout de ligne et auteur d’une belle course rentrante (45 – 12, 70è) et le troisième par Vignaux, récompensant ainsi  un match teinté de justesse et d’altruisme (52 – 12, 75è). Montesquieu continuait de jouer les ballons mais allait se faire contrer à l’ultime seconde, Dutech récupérant le ballon échappé et fonçant sous les perches (52 – 19, 80è).

Si l’on peut tirer quelque enseignement de cette rencontre à sens unique, c’est que Montesquieu se présente comme l’un des grands favoris de la Promotion Honneur… même s’il ne pourra vraisemblablement pas participer aux phases finales du fait de sa rétrogradation de la saison passée. Le jeu est huilé et la machine du Volvestre tourne déjà à plein régime autour des leaders de jeu que sont Amiot (toujours aussi perforant), Inard et Vignaux, sans oublier Vaira, suppléant cinq étoiles d’Icard.

Pour sa part, le SAF commence son apprentissage à ce niveau. Si tout n’a pas été négatif (l’équipe a lutté jusqu’au bout et a affiché par bribes un joli potentiel offensif), il faut bien avouer que la défense a manqué d’agressivité et d’organisation pour espérer obtenir un meilleur résultat face à un tel adversaire. Il faudra rapidement se reprendre pour éviter une nouvelle déconvenue lors du prochain match, toujours à domicile, le dimanche 1er octobre face à l’Andorre. A noter l’excellent arbitrage de M. Benitez, qui a laissé le jeu prendre de l’ampleur et a fort bien géré les quelques moments un peu « chauds » de la rencontre.

SAM_5788
Par ses percussions et son engagement sans faille, le troisième ligne de Montesquieu Amiot a encore ouvert la voie à ses coéquipiers (Photo RugbyAmateur).

Réactions

Jérôme Boucheron-Métraud (Entraîneur, ASM): « On ne savait pas vraiment où on allait, car on a perdu beaucoup de monde à l’intersaison. On ne savait même pas si on allait pouvoir repartir, ni dans quelle division. Une fois cela réglé, on a essayé de travailler sur les acquis de l’an dernier et de mettre en place un jeu autour de ce que l’on sait faire. Les garçons ont répondu présents. On prend un essai à la 1ère, un à la 80è. Le score est plutôt flatteur pour nous. Il reste encore du travail, notamment au niveau de la concentration (…) On a demandé aux joueurs de prendre du plaisir et de rentrer sur le terrain, comme à chacune des rencontres, pour gagner. Quand on est compétiteur et même si cette année sera pour nous une saison blanche, on a pour objectif de prendre du plaisir en gagnant et de construire quelque chose pour les années futures. »

Laurent Alary (Entraîneur, SAF): « On a été défaillants dans tous les secteurs du jeu. Le cinq de devant n’a pas répondu présent dans le combat, les troisièmes lignes en retard sur toutes les sorties de balles. Beaucoup de plaquages manqués derrière en un contre un. Je ne m’explique pas autant de défaillances. J’attends de revoir le match en vidéo pour pouvoir analyser correctement tout ça (…) Ensuite on a des joueurs qui n’ont pas pu s’entraîner de la semaine, ce qui est loin d’être le ‘top’ pour préparer un premier match de championnat. On a dû s’adapter, mais ça fait aussi partie du rugby amateur (…) En plus on est tombés sur une très grosse équipe. On ne s’attendait peut-être pas à une telle opposition. Ils sont bien dans toutes les lignes. Ils ont refusé la montée en Fédérale 3, ce n’est pas pour rien. »

Jérémy Inard (Trois-quart centre, ASM): « On partait un peu dans l’inconnu. On a eu une intersaison un peu compliquée, à tous points de vue. On avait hâte de retrouver le terrain, de rejouer au rugby et de mettre ça derrière nous. Les coachs nous avaient demandés d’occuper le terrain et de jouer les bons ballons quand ils se présenteraient. Même si on a pris un essai d’entrée, on a réussi à recoller rapidement, puis à passer devant. Ensuite, quand on a l’avantage au score, c’est plus facile de gérer le match. Le SAF s’est bien défendu, a joué les ballons et posera des problèmes cette saison (…) Réglementairement, après notre rétrogradation, on ne peut se qualifier en phases finales. Notre ambition est de pouvoir figurer au mieux dans cette poule. En revanche, la réserve, qui est venue arracher un beau match nul (24 partout) dans les arrêts de jeu, peut jouer les play off. Tout sera fait pour que la B puisse permettre au club de jouer quelques matchs au printemps. »

SAM_5784
L’inoxydable Ludovic Jacques (22ème saison consécutive en séniors) sait que la saison du SAF s’annonce difficile (Photo RugbyAmateur).

Ludovic Jacques (Deuxième ligne, SAF): « Soit ils sont vraiment au-dessus, soit on est vraiment en-dessous. On est tombés sur une équipe bien en place, qui a fait plus de matchs amicaux que nous. Pour notre part, on n’en a joué qu’un (contre Montech) pour s’étalonner. Déçus par le score certes, mais on va se remettre au travail pour dimanche prochain et la réception de l’Andorre pour voir si on est si en-dessous que ça. On va lutter avec nos armes pour essayer d’exister à ce niveau, et on fera les comptes en fin de saison. Montesquieu est à féliciter : une équipe bien organisée avec un trois-quart centre (Inard) qui régule bien le centre du terrain et qui nous a mis le feu sur le premier quart d’heure. Un prétendant au titre… qui ne pourra pas jouer les phases finales, et c’est bien dommage pour eux. »

Feuille de Match

A Seilh: AS Montesquieu bat Rugby Club Seilh Aussonne Fenouillet 52 à 19 (mi-temps: 33 à 5)

 Pour l’ASM: 8 essais Inard (5è, 10è, 30è, 59è), Amiot (14è), Courde (33è), Boukercha (70è), Vignaux (75è), 6 transformations Vaira (4), Boukercha (2).

Pour le SAF: 3 essais Mchich (1è), Dutech (50è, 80è),  2 transformations Mot.

Arbitrage: M. Benitez (Comité Midi-Pyrénées)

Cartons jaunes: pour le SAF, Alary (33è), Quillet (39è).

Composition SAF: Suc; Mchich, Iglesias, Foret, Caner; Mot (o, cap), Halif (m); Alary, Laurent, Marque; Maris, Jacques; Devres, Decaunes, Cezerac.

Sur le banc: Carrizosa, Quillet, Ricco, Richard, Zozaya, Cabal, Dutech.

Entraîneurs: Nicolas Lacroix, Alain Picotto et Laurent Alary.

Composition ASM: Vignaux; Serf, Rouaix, Inard , Courde; Vaira (o), Auban (m); Amiot, Chardeau, Huillet (cap); Pinson, Llorens; Rouly T., Ramon, Vézat.

Sur le banc: Rouly C., Pons, Chenoir, Subra, Favareille, Lemaitre, Boukercha.

Entraîneurs: Laurent Brun et Jérôme Boucheron-Métraud.

(crédit photo de Une Montesquieu)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here