PH – Montesquieu-Lézat, tout le monde est content

0

C’était l’affiche de cette dernière journée de promotion honneur : le second Montesquieu, recevait  Lézat leader, avec une seule défaite au compteur. Les données étaient simples : le vainqueur montait directement dans la division supérieure. Lézat, outsider en début de saison, a réalisé un parcours remarquable, et s’est pris au jeu au fur et à mesure des victoires cumulées. De son côté, Montesquieu, ayant refusé une montée en Fédérale 3 l’an passé, a finalement été  rétrogradé, faisant du club du Volvestre, le favori naturel pour une remontée directe. Mais interdit de phases finales, cela passait automatiquement par une première place dans sa poule… (par Beud Spencer, photos Jennifer Gressier).                  

montesquieu lézat 03 18 (3)
A l’image de cette touche, Montesquieu a survolé les débats en première période (photo Jennifer Gresier)

Les locaux prennent ce début de match par le bon bout : très appliqués, ils mettent beaucoup de pression. On n’a pas forcément l’impression qu’une montée directe entre deux prétendants, se joue. En effet, Lézat ne semble pas en mesure de mettre les ingrédients nécessaires. Il ne faudra pas attendre plus de cinq minutes pour voir un essai collectif des locaux, suite à un ballon pris sur lancé adverse, une cocotte se forme et part dans l’en but. Essai transformé par Milhorat (7-0). Les Montesquiviens ont la main mise sur la rencontre, et seront récompensés à la 18ème. Les avants progressent et les arrières font vivre le ballon. Tout cela aboutit à l’essai de Boukercha (12-0). A la 25ème, on remet ça, même joueur, même enchaînement et même conclusion, c’est Inard qui marque cette fois. A 17-0, Les joueurs de Lézat sortiront enfin de leur camp, et profiteront d’une erreur locale pour passer une pénalité de Boy (17-3, 36ème). Mais son coéquipier Lagarde commet une grossière erreur juste avant la pause en voulant sauver la touche. Mais ce dernier rentre le ballon dans son en-but et concède une mêlée à cinq mètres. Suite à la mêlée, Inard voit un trou de souris, et part à l’essai, que Vignaux transforme. 24-3, score à la pause.

Lézat se réveille enfin, Montesquieu gère…

En début de seconde période, Inard commet une faute stupide et récolte un carton jaune (46′). Lézat en profite pour remettre la main sur le ballon  et s’installer dans le camp adverse. Mais cette domination demeurera stérile tout le second acte. Et ce sont au contraire les locaux qui, à la 80′, inscriront un nouvel essai par Serfs (29-3). Sur le renvoi, les avants de Lézat récupèrent le cuir et Bizzozzero en profitera pour aplatir en coin. 29-8, score final.

Malgré l’attente suscitée par une telle rencontre (le second face au premier pour une montée directe), ce match n’a pas répondu aux attentes fondés en lui. Mais nul doute que du côté de Montesquieu, on se souviendra longtemps de ce 18 mars comme le jour de la remontée en Honneur, le niveau que l’ASM, vice champion des Pyrénées l’an passé, n’aurait jamais dû quitter. Lézat se “contentera” pour sa part des phases finales, avec un statut d’outsider qui lui va si bien.

montesquieu lézat 03 18 (1)


Les réactions

Eric Carteaux (Entraîneur Lézat): “Nous n’étions pas invités dans cette première mi-temps. Les joueurs de Montesquieu méritent l’accession directe. La seconde période me laisse espérer quand même de bons présages pour les quarts de finale. Nous avons désormais quinze jours pour récupérer, et nous préparer comme il se doit”

Vincent Abril (Capitaine Lézat):  “Nous sommes passés au travers, il nous manquait du monde, même si ce n’est pas une excuse. Nous n’avons pourtant rien lâché en seconde mi-temps. Mais le meilleur reste à venir.”

Benjamin Huillet (Capitaine Montesquieu):  “C’était une équipe invaincue à l’extérieur qui venait chez nous. On a fait le boulot, même si en seconde mi-temps on s’est un peut relâchés, il fallait gagner pour pouvoir remonter, on l’a fait et on très content ! “

Jérome Boucheron (Entraîneur Montesquieu): “Il fallait faire un bon match pour l’emporter. Le but ce n’était pourtant pas de se mettre en tête qu’il fallait gagner absolument. Non, le but, c’était de retrouver notre rugby, qu’on avait perdu depuis trois rencontres. On a pris le match par le bon bout, ça nous a souri, tant mieux. L’objectif est atteint.”

montesquieu lézat 03 18 (2)


 

Les compositions 

Montesquieu : Vezat, Ramon, Rouly, Amiot, Llorens, Subra, Chardeau, Huillet, Auban, Inard, Serfs, Cavareille, Boukercha, Lourde, Vignaux, Pinson, Gregoris, Pons, Rouaix, Serfs J, Milhorat

Lézat: Abril, Izard, Moumin, Coffre, Passuello, Marty, Durand, Lavignac, Lagarde, Boy, Boucher, Dejean, Naylies, Rives, Lacoste, Clamens, Abril, Digregorio, Benazet, Bizzozzero, Charlas,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here