PH – Le titre à “Portet” de mains pour Lauzerte

0

Portet et Lauzerte s’étaient rencontrés par deux fois en championnat cette saison. Lauzerte avait remporté les deux rencontres, mais assez difficilement. Les compteurs étaient remis à zéro pour ce match couperet. On pouvait donc attendre une troisième manche très équilibrée et ô combien importante pour accéder à la finale, dans l’antre du Stade Toulousain, Ernest Wallon. (par Beud Spencer)

lauzerte portet demi finale 2017 (2)
Les visages des joueurs de Lauzerte en disaient long sur leur motivation

En ce dimanche après-midi sous un soleil de plomb, la chaleur oblige les joueurs à gérer leurs organismes. La rencontre débute timidement, mais tout de même à l’avantage de Portet. En effet, les Haut-Garonnais prennent tout de suite les commandes du match. Suite à un en-avant repris devant, Portet obtient une pénalité qui permet à Gonzalez de débloquer le compteur dès la troisième minute. (3-0). Mais Lauzerte réagit instantanément. Sur le coup d’envoi, le cuir est récupéré par les avants de Portet qui décalent Gonzalez. Ce dernier se fait contrer par Cucarella qui va aplatir dans l’en-but. Essai transformé par Abril Cattoen. A la quatrième minute, le score est déjà de 3-7. Le match est véritablement lancé. Portet a l’occasion de revenir au score sur pénalité à la sixième minute mais le pied de Gonzalez tremble. Et c’est le début des soucis pour Portet. Allemane remplace Beaune suite à une torsion de la cheville. Lauzerte manque une pénalité à la 9ème minute. Puis la malchance s’installe chez les Tarn-et-Garonnais. 26ème minute, Landou Joseph va au frigo après un carton jaune pour un plaquage haut. Pénalité que transforme Gonzalez et qui permet aux siens de revenir à un point. (6-7).

Sur le quatrième coup d’envoi de cette rencontre, c’est au tour des Portésiens de commettre une erreur. Le ballon d’en-avant repris devant offre une pénalité aux visiteurs. Abril Cattoen s’applique et la passe sans problème (6-10). Dans le dernier quart d’heure de cette première période, le jeu se cantonne devant et la bataille se veut féroce. Portet bafouille son rugby, mélange vitesse et précipitation, et donne des occasions à Lauzerte qui n’en profite pas. Lauzerte va prendre l’ascendant sur son rival du jour. Suite à un plaquage haut, le buteur Abril Cattoen inscrit trois nouveaux points à la demi-heure de jeu révolue. Le score est maintenant de 6 à 13. Nouvel embêtement pour Portet qui récolte un carton jaune. Balanca sort 10 minute pour fautes à répétitions. L’arbitre avait averti le capitaine que la prochaine faute serait synonyme de carton. Les remplacements s’effectuent de part et d’autres car il y a besoin de faire rentrer du sang neuf dans de telles conditions climatiques. La partie s’équilibre, on aperçoit que les deux équipes se connaissent très bien. L’arbitre porte le sifflet à la bouche pour mettre un terme à ce premier acte.

lauzerte portet demi finale 2017 (4)

Les trompettes et les tambours parfument ce match de phase finale. Et les deux équipes se remettent en place pour la deuxième mi-temps toujours sous le soleil. Portet repart avec la même envie et la même intensité que lorsqu’ils ont entamé le match. Ils dominent dans le jeu mais ne se concrétisent pas au tableau d’affichage. Puis à la 52ème minute, Nottaris, surveillé de près par le trio arbitral, se voit infligé un carton rouge pour avoir donné un coup de poing à son adversaire sous les yeux de l’arbitre de touche. Les Verts finiront donc la partie à quatorze. Chacune des équipes se créent des opportunités mais toutes les occasions seront annihilées à cause d’une faute de main par-ci, ou une inattention par-là. C’est Lauzerte qui commet une faute et Discazeaux récolte un carton blanc. Aussi étrange que cela puisse paraître, depuis la sortie de leur troisième ligne, Portet joue mieux et se procure des occasions. A la 63ème minute, suite à une domination des avants portésiens, le cuir sort rapidement et Gonzalez, d’un coup de pied latéral, envoi son ailier Lachaume dans l’en but adverse. Essai transformé par Gonzalez (13-13). Retour à zéro et tout reste à faire. Lauzerte se rapproche des 22 mètres.

Une situation de jeu est mise en place pour faciliter un drop. Aussitôt dit, aussitôt fait, Plantade, entré a l’heure de jeu, devient le héros de son équipe. Il permet à son équipe de prendre trois points d’avance. (13-16). Mais Portet n’abdique pas et repart au combat. Gonzalez aura une tentative de recoller au tableau d’affichage à la 74ème. En vain. La fin du match approche et la tension monte. Les joueurs deviennent fébriles et les fautes se multiplient. Rodrigues Pinto reçoit un carton jaune. Gonzales se voit donc offrir une nouvelle tentative de pénalité. Sur l’ultime attaque de son équipe, l’ouvreur haut-garonnais tentera un drop de l’impossible qui aurait eu un succès retentissant s’il était passé. Chaque équipe a eu son moment de vérité mais le score ne bougera plus.

Lauzerte a le mérite de confirmer le célèbre dicton : “Jamais deux sans trois”. On peut saluer le bonhomme de chemin que font les Lauzertains, qui ont remporté le titre de champion des Pyrénées en 2015, et s’offrent une nouvelle finale mais cette fois-ci, dans un des plus beaux stades du monde. Portet, auteur d’une belle saison, se souvient d’un temps pas si lointain où le club était descendu d’un étage et retrouvera l’Honneur en septembre prochain. Les revoilà dans la lumière malgré cette défaite. Félicitations aux deux équipes pour ce match.

lauzerte portet demi finale 2017 (3)
lauzerte portet demi finale 2017 (3)

Les compositions 

Lauzerte: Landar, Melun Cazes, Rodriguez, Vieillevigne, Rey, Bruel, Capelot, Discazeaux, Moureu, Landar joseph, Lafage, Cucarella, Russo, Abril Cattoen, Sirben, Manette, Decon, Rodrigues Pinto, Fournie, Quercia, Davin, Plantade

Portet: Brugnerotto, Quintaro, Lavali, Mandagout, Brignard, Beaune, Ridoire, Nottaris, Mereilhes, Gonzalez, Lachaume, Balanca, Veitslheger, Faure, Mambella, Castet, Courdurie, Coerveille, Malaterre, Allemane, Godin, Cuoc

lauzerte portet demi finale 2017 (1)
Portet s’incline avec les honneurs

Les réactions

Thierry Saint-Romas (Entraineur Portet): “On a voulu jouer devant, les gros avaient à cœur de prouver qu’ils faisaient la maille… (les larmes montent dans les yeux du coach)… mais on laisse des points au pied. On leur a donné des points, mais même a quatorze on les a fait douter. Malgré tout je pense que la hiérarchie est respectée. C’est une saison aboutie pour nous. Enfin, il reste le championnat de France et on va essayer de faire quelque chose”

Jean Jacques Palu (Entraineur Lauzerte): “Portet est resté au contact tout le match, on savait que ça serait compliqué aujourd’hui car ça l’a été en championnat. On aurait put perdre, c’est une équipe qui a des atouts et qui aurait mérité cette monté en honneur autant que nous. C’est une équipe agréable à jouer,  forte devant et qui à des qualité derrière. Pour nous c’est une grosse fierté de représenter ce petit village a Ernest Wallon.”

Benjamin Melun Cazes (Capitaine Lauzerte):  “Portet est une équipe très bien organisée. On fait des fautes qui les a laissé dans le match. Il faisait très chaud. On est un petit village et c’est une fierté d’aller à Ernest Wallon pour y jouer une finale.”

Dominique Mandagout (Capitaine Portet): “On n’a pas triché, mais on fait des mauvais choix de jeu. Après, sur certaines actions on se précipite trop. On a pris un sacré coup sur la tête”

lauzerte portet demi finale 2017 (6)
Sans doute l’image de cette rencontre : Jean-Jacques Palu (à gauche) entraîneur de Lauzerte qui tombe dans les bras de Thierry Saint-Romas son homologue portésien (en larmes quelques minutes auparavant). Adversaires pendant 80 minutes, mais complices dès la fin de la rencontre, respect.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here