Pavois du Tarn 2015 : le Comité peut pavoiser

0

Cambon, Puygouzon, Saint-Juéry, étaient les satellites du Stadium d’Albi pour accueillir cette nouvelle édition des Pavois du Tarn plus attractive que jamais. Le rugby à 7 y était à l’honneur hier, dans un esprit toujours aussi convivial. Du bonheur et une nouvelle réussite pour cet incontournable évènement du mois de mai…

pavois 2015
La première édition des Pavois ne remonte pas à l’ère Romaine, mais vient de souffler son 26ème anniversaire ! (photo C. Fabries)

Des sélections régionales (Languedoc, Béarn et Midi-Pyrénées), des équipes de gala (les Froggies, Seven Spirits, …) et pas moins de 80 équipes du cru, de tous niveaux et âges avaient rendez-vous pour en découdre dans la bonne humeur lors de 10 tournois distincts. Le Comité du Tarn avait même instauré un concours du meilleur déguisement individuel et collectif, avec un jeu de maillots offert à la clé. Ce festival du rugby à 7 à une nouvelle fois été une franche réussite. Montans, Saint-Juéry et Sor Agout ont remporté les tournois séries, la sélection midi Pyrénées féminine a battu des Castraises bien en jambes, Albi a dominé les Froggies lors d’une finale très enlevée, mais au final, peu importe le palmarès, secondaire. Cette 26ème édition rappelle à tout le monde que le 7 n’est pas une discipline récente, mais trouve enfin ses lettres de noblesse auprès d’un public toujours plus large et conquis. Les JO de Rio devraient permettre de couronner ce rugby spectaculaire pour toutes et tous. En attendant découvrez les superbes photos de cette journée, qui résument bien l’état d’esprit des Pavois : jeu, plaisir, humour et convivialité…

pavois du tarn 2015 (10)
Du jeu…
pavois du tarn 2015 (5)
Mi-plaquage, mi-touche…mi-mêlée. Un nouveau concept 50-50-50
pavois du tarn 2015 (2)
Une convivialité de tous les instants…
pavois du tarn 2015 (4)
…sans se prendre la tête
pavois du tarn 2015 (8)
Respect et Honneur !

L’album photos des Pavois du Tarn 2015 

 

 

 

Un grand merci à Christophe Fabries pour ces superbes photos, épaulé par ses confères, et une consœur, Adeline Faral.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here