Pamiers : comptes équilibrés mais insuffisants pour évoluer en Nationale 2

0
Les dernières semaines étaient agitées du côté de Pamiers. Le départ annoncé de Jean-Philippe Sannac, bâtisseur et financeur d’un club passé de la fédérale 3 à la fédérale 1, et promu en Nationale 2, avait provoqué une onde choc bien au-delà de l’Ariège. L’Assemblée Générale de vendredi dernier était aussi attendue que crainte par tous les supporters du SCA. Finalement, le porte drapeau du département a choisi de communiquer sur ses réseaux pour évoquer son avenir…
278776182_2361446643997484_6208484929013294310_n
Le groupe appaméen est resté soudé après les soubresauts intervenus au niveau du staff, qu’en sera-t-il pour la prochaine saison ? (©photo Pascal Villalba)
Une page est en train de se tourner avec la démission actée de l’emblématique président Jean-Philippe Sannac. Un coup très dur assurément pour le Sporting qui se devait de réagir. Un message a donc été publié hier en fin de journée : « C’est effectivement officiel : depuis plusieurs jours un groupe de dirigeants et de joueurs ont réfléchi à la situation du club. A ce jour et pour la saison à venir. A ce jour, les comptes sont parfaitement équilibrés. En revanche la saison prochaine imposera des décisions qui permettront l’élaboration d’un budget raisonnable, mais insuffisant pour la Nationale 2. La Fédération Française de Rugby vient donc d’être avisée par le club qu’il lui était impossible d’accéder à la Nationale 2 et qu’il était préférable de rester en Fédérale 1 afin de pouvoir respecter les engagements envers tout le monde ainsi que les contraintes règlementaires et financières. Le SCA repartira donc la saison prochaine en Fédérale 1, sur des bases saines, avec des joueurs et bénévoles qui ont les damiers cousus au corps, des partenaires et des supporters qui (restons-en persuadés) resteront aux côtés du club plus que jamais. »
Si certains regrettent de ne pas pouvoir profiter de la belle saison sportive et de l’accession en Nationale 2, d’autres sont à l’inverse rassurés. D’une part de constater que le club fait preuve de sagesse, et plus encore, qu’il va quand même se maintenir en fédérale 1. Il est vrai que bon nombre de supporters des damiers noirs et blancs ont craint un temps le dépôt de bilan pur et simple. Une nouvelle assemblée générale devrait se tenir dans les quinze prochains jours pour déterminer le futur bureau. Plus d’informations à suivre prochainement donc.
A noter que Pamiers est le troisième club à refuser la monter en Nationale 2 après Saint-Sulpice sur Lèze et Castelsarrasin. Si Anglet a profité de « l’aubaine », quels seront les autres clubs « repêchés », prêts à tenter l’aventure, mais avec aussi, et surtout, les ressources financières suffisantes, pour postuler ? Selon le dernier classement national, Oloron, Mazamet, Mauléon, ou encore Beauvais, seraient prioritaires. Là aussi, le feuilleton sera à suivre ces prochains jours…

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here