Olivier Argentin (Lombez) : “Qu’il ne vienne pas me serrer la main !”

0

Suite à la décision de la Commission fédérale de faire rejouer la rencontre entre Lombez et Bagnères, nous avons joint par téléphone le coach du LSC, Olivier Argentin. Le technicien ne cachait pas sa colère, et n’a pas mâché ses mots…

argentin (2)
Olivier Argentin est très remonté et le fait savoir (photo José cruz)

Olivier, vous allez devoir rejouer cette rencontre contre Bagnères donc, quel est votre sentiment ?
Quand tu fais sortir le meilleur homme du match qui tire la langue à deux minutes de la fin, qu’il y a 20 à 9 pour toi, qu’il n’ y a pas photo entre les deux équipes ce jour-là, il y a de quoi être énervé. Mais j’ai fait une erreur, je le reconnais, et je l’assume. Il aurait fallu simuler un protocole commotion pour faire re-rentrer Greg Moulis à la place d’Oro. Au lieu de ça, il y a marqué “changement tactique” sur la feuille de match. Et Bagnères s’est engouffré dans la brèche.

Les Bagnérais vous répondront qu’ils appliquent le règlement …
Et je leur réponds que moi, à leur place, je ne serais pas allé réclamer quoi que ce soit. Il y aurait eu quelques points d’écart, je ne dis pas. Si le remplacement avait occasionné un changement énorme dans la rencontre, aussi, à la limite, je l’aurais compris. Mais là, il y a 20-9, il reste une minute. je fais rentrer un talonneur à la place de notre troisième ligne centre, qui a été le meilleur des trente. Je peux vous assurer qu’à la place des entraîneurs de Bagnères, je serais allé voir mon président pour dire de ne pas porter réclamation, histoire de ne pas être ridicule deux fois.

Vous les avez contacté pour en parler ?
Bien sûr, j’ai appelé Patrick Bentayou, avec qui j’avais entraîné à Lannemezan. Je lui ai dit que je reconnaissais mon erreur, mais je voulais l’entendre me dire ce que lui en pensait. Il n’a rien dit d’étonnant, je lui ai donc répondu que lui et son club faisaient une grave erreur. Qu’il ne fallait pas oublier qu’ils avaient d’autres préoccupations l’an dernier pour sauver leur club. Là c’est différent, ce n’est pas réglo de leur part. Cette décision ne leur fait pas honneur je trouve. Je lui ai dit que ce n’était pas la peine qu’il vienne me serrer la main ni avant, ni après le match d’ailleurs.

Vous êtes remonté comme rarement …
Et il y a de quoi je crois ! Mais je suis surtout déçu, car ça se passe entre deux clubs d’une même région. Si ça avait été Strasbourg ou Nantes, je l’aurais peut être plus compris. Mais là, dans notre sport, il y a des choses qui ne se font pas. Je suis quelqu’un de réglo, et je peux vous dire que dans mon équipe, aucun joueur n’aurait souhaité porter une réclamation après avoir être passé à côté sur le terrain. Les supporters de Bagnères le disaient eux-mêmes après la rencontre, que les petits jeunes du Gers avaient montré plus d’envie. Ce qui me met en rage, c’est que Bagnères n’aura pas autant besoin que nous de ces points pour se maintenir à la fin de la saison, car cette histoire peut nous coûter 4 points !

Le match à rejouer n’est pas perdu pour autant ?
Bien sûr, mais il n’est pas gagné non plus. Il va falloir se mobiliser pour refaire la même performance. On devrait jouer sur une date de repli, donc j’espère que le peuple gersois viendra en masse nous voir, pour nous aider à réparer cette injustice. Mais je peux vous dire que pour faire un grand match de rugby, il faut se mettre en colère. Je le suis, nos joueurs le sont. Les gens qui viendront nous supporter verront un grand match de rugby, je peux vous l’assurer ! Je ne veux pas jeter d’huile sur le feu car tout ça ne reste qu’un jeu, j’espère juste que tout rentrera dans l’ordre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here