Mercatovale : Olivier Argentin quitte Saint-Sulpice pour Lombez

0

Après cinq années intenses, passées à manager le club des irréductibles saint-sulpiciens, Olivier Argentin nous avait laissé entendre en début de saison qu’il pensait à tourner la page. Alors que son équipe tourne à plein régime cette année en fédérale 2, l’emblématique coach de l’USSS a confirmé qu’il ne serait plus à la tête du groupe séniors la saison prochaine. Et qu’il partait pour relever un nouveau défi. Le seul qui l’intéressait vraiment…

olivier argentin
Après six saisons riches en résultats et en émotions fortes, Olivier Argentin a décidé de tourner la page (photo USSS)

Olivier, vous annoncez aujourd’hui votre départ de Saint-Sulpice pour rejoindre Lombez-Samatan …
Et oui, Je suis un enfant de Lombez, j’y ai commencé le rugby, j’y ai fait toutes mes classes, jusqu’en séniors. 22 ans plus tard, je reviens au pays, comme un retour aux sources.

Pourquoi annoncer votre départ si tôt ?
Le club aurait sûrement aimé que je l’annonce plus tard, mais ça faisait depuis un moment que ma décision était prise. Je pars du principe que plus tôt tu l’annonces, plus tôt le club peut se retourner.

Et pour les joueurs ?
Ils l’ont appris lors de l’entraînement de mardi, ils ont été surpris. J’ai une relation très forte avec la plupart d’entre eux. Je sais ce que je perds humainement. J’ai reçu beaucoup de messages et de témoignages touchants. Après six passés au club, je crois que tout le monde comprend ce sentiment d’être dans un train-train, de tomber peut être dans la facilité.

Vous nous aviez justement fait comprendre depuis deux ans que vous aviez l’impression d’avoir fait le tour de la question avec ce club. C’est la raison de votre départ ?
J’étais arrivé au bout du chemin oui. Je me suis régalé. Je me répète, je sais ce que je perds, mais il y a des choses qui ne changeaient pas. Le bilan sportif est là, il parle pour moi je crois. Au club de rebondir maintenant. De toute façon, on a peut être une des plus belles saisons à terminer ensemble.

Comment se sont passés les contacts avec Lombez ?
Naturellement. J’avais eu l’occasion de discuter avec Christophe Lafforgue (actuel entraîneur) à plusieurs reprises. Je peux même dire que c’est lui qui a déclenché ma venue. Il avait envie de se consacrer aux jeunes, de structurer l’ensemble, en ayant en tête que je fasse la même chose pour les séniors. Nous avons la même vision du rugby, la même philosophie. On veut vraiment faire rayonner le LSC, et on a envie de bosser ensemble.

Vous nous aviez confié que vous étiez prêt à arrêter à la fin de cette saison. Et vous voici parti pour un nouveau défi, un nouveau projet très prenant…
J’étais sur une logique d’arrêter, c’est vrai. Les présidents de Lombez ont eu le mérite de trouver les mots, aussi bien sur le plan sportif, que sur le plan humain. Ils m’ont exposé leurs souhaits, et j’ai entendu exactement ce que j’avais envie d’entendre. Je suis un passionné, un enfant du rugby. Mais je peux vous garantir que c’était Lombez ou rien. Je suis très heureux de mon choix. Maintenant que c’est annoncé, je peux aussi affirmer qu’il y a une saison à terminer avec mon club avant de m’investir dans ce nouveau projet.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here