Match de préparation – Tarbes et Fleurance, rencontres à Miélan

0

Après pratiquement six mois d’interruption rugbystique, tous les clubs reprennent en respectant le mieux possible les consignes sanitaires. Le nombreux public et les bénévoles, tous heureux de partager ces moments tant attendus, voulaient savoir en cette période ce qui pouvait avoir changé dans leur club. Le repas traditionnel d’avant match a été maintenu, et a réuni son monde. La réception d’après match aussi. Tarbes et Fleurance s’étaient donnés rendez-vous à Miélan pour se jauger. L’occasion pour nous de rencontrer et interroger les principaux acteurs du match et le manager de l’EAB, hôte du jour… (résumé et photos par GR Vin)

IMG_0035
Morgan Bouisset et Fleurance ont fourni une belle opposition

Le match

Tarbes a dominé les débats, mais pas de façon complète. Fleurance a bien défendu ses chances et même si les deux formations ne vont pas tirer dans la même catégorie en championnat, on a assisté a beaucoup de bonnes séquences. Le TPR, sous l’impulsion de Meron, Berbizier, Noel et Dumestre, est parti à 100 à l’heure sur un jeu complet et Rubio en bout de ligne s’est imposé pour l’ouverture du score suite à une transversale au millimètre de Berbizier. Fleurance s’est multiplié en défense, a fait le dos rond, subi la puissance tarbaise à l’image de l’essai collectif suite à une pénal touche parfaitement exécutée. Mais l’ASF a su desserrer l’étreinte et joué quelques bons coups. La défense hyper agressive et bien organisée a pris le dessus. C’est en fin de première mi-temps que Dumestre, gros relanceur est venu s’imposer pour conclure un gros temps fort. En seconde période l’opposition sera plus équilibrée, Fleurance se créant deux autres occasions, mais toujours refoulées. C’est au contraire Tarbes qui marquera. La volonté gersoise sera enfin récompensée en fin de match par un essai de pénalité suite à un gros travail de son pack qui a pris le meilleur sur son vis à vis. Le Stado aura le mot de la fin par l’inévitable Berbizier pour clôturer le score 27-7. Les deux équipes pouvaient tirer des enseignements de cette confrontation…

IMG_0058
La puissance tarbaise ici concrétisée par le premier essai de Reynaud
IMG_0062
Le TPR et Cantan se sont sortis de l’étreinte gersoise
IMG_0043
Manso Moyano tonique tente de s’infiltrer entre Berbizier et Millet

Les réactions

Albin Meron, capitaine Tarbes : “Bon match de reprise, ça faisait longtemps qu’on avait envie de retrouver le terrain. C’était un bon test comme on dit “ils s’y sont mis en face” et on les remercie pour ça. Dans le contenu, il y a bien sûr des choses à revoir mais on a vu de belles choses aussi. Tout le monde s’est bien engagé et ça a donné de bons temps de jeu. On a vu aussi qu’on s’est bien accroché en défense, c’est un peu notre leitmotiv depuis le début de la préparation. On s’est dit que s’il n’y avait pas de défense cette saison, ce serait difficile d’exister. Donc on se focalise aussi là-dessus… pour le moment.

IMG_0092
Le duo Tarbais Stephane Ducos et Fabien Fortassin (barbu)

Fabien Fortassin, entraîneur TPR : On savait qu’on ne tirerait pas forcément trop d’enseignements de cette confrontation, mais on avait besoin de voir les jeunes et leur envie de matcher. Pour titiller les anciens et leur montrer qu’ils ne sont pas loin. On finitavec une première ligne de 20 ans, un troisième ligne qui vient de Fédérale 3, mais on voit qu’il faut travailler et qu’il y a matière à bien bosser. On avait demandé aux joueurs de s’investir, de se déplacer, que ça allait passer vite, et qu’ils n’auraient pas forcément beaucoup de temps de jeu, mais qu’on voulait voir leur envie. On a été brouillon par moments, il y a beaucoup de choses à revoir, mais les bases sont là. Il y a eu des oublis mais on s’en est sorti par la volonté de bien faire. On a vu que les petites amorces de ce que l’on a bossé ont marché, donc ça, c’est encourageant.

IMG_0076
Mickael Carré

Mickael Carré entraîneur AS Fleurance : “Je viens de dire aux joueurs que l’état d’esprit avait été irréprochable. On a énormément travaillé dans les zones de rucks, on les a mis en difficulté, on a récupéré pas mal de pénalités. Après, on a manqué un peu de puissance sur les phases de conquête. On a globalement eu à peu près les mêmes occasions, mais la différence, c’est que eux, ont su les mettre. C’est une équipe de National, nous on va jouer en Fédérale, dans notre championnat. C’est une équipe supérieure à nous, mais je suis satisfait du comportement de mes joueurs. Il y a eu une belle confrontation. Après, on n’a pas tout notre effectif non plus, on a des joueurs importants qui n’étaient pas là, donc pour un premier contact, ce n’est pas si mal.

IMG_0109
Lionel Terré

Lionel TERRE président du Stado : “Rien n’a changé depuis trois ans, il y a le même conseil d’administration, la même volonté de remettre Tarbes en Pro D2 tout en sachant qu’il faut passer par des étapes. Certes il y a un nouveau staff mais qui était avec les espoirs donc nous sommes dans la continuité. Notre volonté n’a pas changé non plus. Mais sur la partie sportive, il serait prétentieux de faire des effets d’annonces après six mois sans jouer au rugby. On a joué notre premier match de préparation contre nos amis de Fleurance, qui nous ont donné beaucoup de fil à retordre l’an dernier. Donc, on ne sait pas trop où l’on en est, et personne ne peut dire autre chose. On a construit une équipe, et on va tout mettre en œuvre pour que ça marche.

Michel COURTES président de Fleurance : “J’ai repris Fleurance il y a deux ans et après deux saisons en Fédérale 1, l’objectif déclaré est bien de rester à ce niveau. On est une ville de 6500 habitants. on n’a pas les structures pour viser autre chose. Cela dit, pour Fleurance, c’est déjà très bien de s’installer à ce niveau et d’y jouer un rôle important.Nous n’avons eu que quatre départs et un arrêt, donc c’est un bon signe de stabilité. Avec Nicolas Dupouy, notre manager général, on a misé sur la jeunesse et on s’est proposé sur le bassin Agenais avec les espoirs d’Agen. On a quand même été obligé de compléter le groupe car notre Sud Africain est parti à Macon, alors on s’est tourné vers des étrangers car il faut reconnaître qu’ils nous coûtent moins chers que des français. C’est une aberration totale, je le déplore, c’est certain, mais c’est comme ça. Donc on attend leur venue et ensuite le groupe sera certainement compétitif.

Alain Laterrade
Alain Laterrade

Alain Laterrade, président emblématique de l’EAB (Entente Astarac Bigorre) avec 36 saisons au compteur (!) : Au niveau du club il y a eu un léger aménagement sportif, Henry Broncan est toujours le manager, et avec lui, il y a Philippe Decotte, un ancien de la maison, et le nouveau, Johnathan Elgoyhen, en provenance de Gimont. Il fallait remplacer Laurent Cestac parti, normalement, à Nogaro après cinq ans passés au club. Au niveau des joueurs on a été un peu détruit par les réseaux sociaux qui ont fait croire que l’on aurait une équipe d’honneur. Du coup, on a eu 20 départs, c’est dommageable, mais nous avons 24 rentrées et nous aurons surement une équipe très compétitive. On ne commence pas de la meilleure des manières le championnat car on va à l’Isle Jourdain qui sera redoutable cette année. Ils ont fait un recrutement haut de gamme et ils ont comme entraîneur Gilles Taché, qui fait partie des meilleurs au niveau national. Mais on ira avec beaucoup de plaisir pour défendre nos chances sur ce match et tout au long de la saison.

IMG_0059
Défense acharnée de l’ASF, comme ici avec Brethous
IMG_0034
De l’envie, du jeu, prometteur pour Fleurance

Bonus

Henry Broncan
Henry Broncan

Henry Broncan, manager de l’EAB : “Nous avons connu pas mal de changements avec une équipe transformée ,qui va évoluer l’année prochaine. On a eu beaucoup de départs, 5 joueurs sont partis en Fédérale 1, on en est très fiers, d’autres sont partis dans des divisions inférieures, c’est différent, plus quelques arrêts… ça va vite mais c’est comme ça. Côté encadrement, c’est un couple qui vivait ensemble depuis 4 ans et on sait que 4 ans c’est beaucoup, donc on a été contraints de changer. Changement de joueurs, changement d’encadrement, plus de la moitié ont été changés. On part pour une nouvelle aventure avec quelque chose de neuf. Coté objectifs toujours pareil, on va essayer de se qualifier. Depuis qu’on est monté, on a terminé deux fois cinquième, là, on aurait fait sixième s’il n’y avait pas eu l’interruption. On garde nos ambitions intactes, car il y a beaucoup de jeunes issus d’une bonne génération de juniors et on compte sur eux pour franchir le cap. On sait que tout le monde s’équipe, il va y avoir de grosses cylindrées. L’Isle Jourdain, Morlass, Rieumes, Layrac qui a une équipe énorme, Balma aussi, oui, on sait que ce ne sera pas facile, mais on va s’accrocher. On espère qu’on va pouvoir jouer déjà, qu’on ne sera pas trop embêté par le Covid. Rendez-vous pour le premier match à L’Isle.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here