L’interview décalée de…Jérôme Irigoyen (F.C. Lourdes)

0

Direction un club mythique de notre région, huit fois champion de France entre 1948 et 1968. Si le grand F.C. Lourdes a perdu de sa superbe ces dernières années, il peut compter sur une nouvelle génération, emmenée par son capitaine Jérôme Irigoyen. Le talonneur né à Pau, passé par Tarbes et Saint-Etienne, est revenu apporter son expérience à un groupe dont il nous dévoile quelques secrets. Il montre la voie sur le terrain et en donne en 3ème mi-temps. Le gladiator des Hautes-Pyrénées a bien voulu se risquer à l’épreuve de l’interview décalée…(par Jonah Lomu)

023_filtered
“Vas-y, c’est par là je te dis !”. Quand le capitaine montre le chemin à suivre

 

Côté privé

Ton surnom ? “The butcher”, oui le boucher quoi…ou Jerry, parce que mon fils s’appelle Tom.

zeta jones
Katherine Zeta-Jones ne laisse pas indifférent Jérôme

Avec quelle femme partirais-tu sur une île déserte ?

A part la mienne bien sûr, Katherine Zeta Jones

On te confond avec qui ? On ne me confond pas

Fromage ou dessert ? Fromage, du pays bien sûr

Un alcool ? ricard, tomate

Un plat ? une bonne entrecôte

Ta musique du moment ? je suis plutôt années 80, Jean Jacques Goldman notamment

gladiator1prison-break-prison-break-256924_1600_1200Ta série (film) préférée ? En série, prison break. Et en film, Gladiator !

L’endroit que tu aimerais faire connaître ? le Béarn, beaucoup de choses à découvrir. A une heure de la montagne et de l’océan, super compromis

Ton passe-temps favori ? passer du bon temps en famille

Ta plus grosse honte ? je n’ai pas souvent honte en fait

Ta première cuite ? A 18 ans. au Petit Bayonne, pour un réveillon. A minuit, j’étais au lit

Ta dernière grosse colère ? après un match perdu contre Argelès, il y a quelques semaines

Es-tu superstitieux ? non

Ta devise ? courage!

 

Côté terrain

jerome iri2
Parfois, the butcher se charge tout seul des affaires courantes (photo sportyves.fr)

 

will skelton australie 2ème ligne
Will Skelton : un défi de poids qu’aimerait relever notre boucher de Lourdes

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ? William Servat. Un exemple pour mon poste.

Celui que tu aimerais plaquer ? Will Skelton, le deuxième ligne Australien, énorme le type.

Ton club préféré ? Toulouse…et Pau quand même aussi

Ton meilleur souvenir rugby ? Le titre de champion Crabos avec Pau en 2002. Avec Beauxis, Cibray, Benjamin Thiery…Une très belle génération

Ton pire ? La descente en fédérale 2, un moment pénible. En plus, c’était la première année où mon père devenait co-président.

jean bernard duplantier république des pyrénées
Jean Bernard Duplantier (photo République des Pyrénées)

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Jean-Bernard Duplantier, par sa méthode de travail, son état d’esprit. Je suis parti avec lui à Saint-Etienne d’ailleurs.

Si tu n’avais pas fait du rugby, dans quel autre sport aurais-tu pu t’épanouir ? Le handball. Un sport plus physique qu’on ne le croit, où le collectif se rapproche du rugby.

Moulés ou vissés ? Vissés, quelle question !

Côté vestiaires

Que fais-tu la veille d’un match important ? Je regarde des matchs à la télé

ROMAIN PREUX
Romain Preux, l ailier qui ne se prend pas au sérieux, quel que soit le terrain de jeu

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Romain Preux, notre ailier. Il a de grosses qualités, mais ne les exploite pas tellement il fait le pitre. Il y a aussi Anthony Granja, pilier. Ces deux-là, quand ils se voient, ils rigolent.

Romain Tilhac
Romain Tilhac, jamais le dernier pour se faire remarquer

Le plus fêtard ? Ben, je vais me mettre dans le lot, obligé. Avec Romain Tilhac, l’autre talonneur de l’équipe. Même poste, même boisson, mais pas toujours le même résultat. Il ne tient pas autant que moi, comme le week-end dernier où il est allé se coucher à minuit. Difficile de ne pas citer Thomas Rojo, notre troisième ligne centre. Il a du niveau.

Le plus râleur ?  Sylvain Cassou, il a la palme d’or, sans hésitation. C’est sa nature de râler. ce n’est pas toujours justifié, mais bon. Sur le terrain il lève les bras, il râle tout le temps en fait.

Charley Curiel
Charley Curiel, 3ème ligne, centre et…BG du FCL

Le plus fashion ? Charley Curiel, qui a la particularité de jouer 3ème ligne ou centre. Il fait très attention à lui. Comme Patrice Abadie, notre demi de mêlée, qui s’épile les sourcils, mais ça il ne faut pas l’écrire hein !

Celui qui fait peur sous la douche ? Thomas da Costa. Dès qu’il passe devant une glace, sous la douche, il se bade. Il est très très poilu, rien à voir avec son pays d’origine évidement, il se tond les poils du corps, donc des fois, ça fait bizarre. Mais bon, il vaut mieux, sinon ce serait un vrai ours.

Une anecdote mémorable ? le week-end dernier à Aramits, on a joué sur un terrain impraticable, à la fin ce n’était que la boue. Anthony Granja récupère le ballon et a fait une passe à…un adversaire. Il n’a pas reconnu le maillot ! Il a gagné le titre de Morales. C’est une grosse chaîne en or où on met un souvenir après chaque match. On en est à treize là, dont un caleçon, un saucisson…le tout avec le chapeau qui va bien.

La phrase préférée du coach ? “No pasaran”…pas besoin de traduire, non ?

La question qu’on ne t’a pas posée ? Jusqu’à quel âge je compte jouer ? réponse : après les 35 ans, on se reposera la question.

 

tom et jerry
Tom et…Jerry

Fiche d’identité

Né le 9 juillet 1985 à Pau

Profession : Maître d’oeuvre en bâtiment

Parcours en club : école de rugby Nord béarn 15, Cadets à Pau jusqu’en Reichel, 2ème année espoirs à Tarbes jusqu’en équipe une avec huit matchs en pro, 4 ans à Lourdes, 1 an à Saint-Etienne (pro), et retour à Lourdes

Poste : talonneur

Poids : 104kg

Taille : 1.79m

jerome irigoyen (4)
Jérôme (troisième en partant de la gauche en position assise, les mains bien placées), à l’heure de la pose et de la pause pour le début de saison, avec toute l’équipe du FCL
jerome irigoyen (5)
Le maître d oeuvre en bâtiment à l aise avec le sable
jerome irigoyen (3)
La coupe est pleine à Lourdes
jerome irigoyen (2)
The butcher en mode tendresse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here