Jonathan Piedras (Cazères) : le retour du miraculé

1

11 août 2014, la vie du jeune Jonathan bascule, victime d’un grave accident de la route, près de chez lui, à Cazères. Après s’être fait opérer, le médecin aura la franchise de dire au jeune rescapé qu’à 2mm près, il pouvait être handicapé à vie. Il y a quinze jours, Jonathan a fait son retour sur le pré…

kjonathan piedra avec christophe palmato cazères
Avec Christophe Palmato , son grand cousin, pour célébrer le retour du jeune

Il a commencé le rugby à 4 ans à Cazères, il en a bientôt 19, et n’a connu que ce club, son club. Dire que “Jo” a le rugby dans la peau est un doux euphémisme. Il a aussi une plaque au fémur gauche. A force de courage et de ténacité, il est revenu petit à petit. D’abord la course, puis les entraînements, et donc son vrai retour, avec l’équipe réserve de Cazères, d’abord pour une rentrée de 20 minutes puis le 15 février dernier, pour sa première titularisation. Il raconte son émotion “Ca faisait six mois que j’étais privé de rugby, j’ai dû me battre pour revenir, alors vous imaginez ma joie quand j’ai joué à Verdun, titulaire en plus.” Pour la petite histoire, le jeune demi de mêlée marquera même le premier essai du match. Et si son équipe s’est inclinée 22-14 au final, ce jour là, l’essentiel était ailleurs bien sûr. “C’est quand même beau de pouvoir rejouer six mois après mon accident” dit-il. Un accident qui laisse encore des traces puisque Jonathan se fera opérer en juillet pour se faire enlever cette fameuse plaque au fémur gauche.

“Sa volonté aura été exemplaire”

piedras cazeres
Jo porte à nouveau son maillot préféré (photo S. Lafranque)

D’ici là, il continuera à jouer, avec gourmandise. Mais qu’on se le dise, ce passionné de rugby reviendra en août avec une motivation sans borne, car il n’a rien perdu de son esprit de compétiteur : “mon ambition est de jouer en équipe Une forcément, même si je sais qu’il faudra travailler dur pour y arriver”. Son grand cousin, Christophe Palmato, 42 ans, toujours premier centre en réserve, et au club depuis 2008, ne dit pas autre chose : “Jouer en Une, c’est normal qu’il y pense, c’est un compétiteur. Il en a les qualités, mais il faudra aller chercher sa place, à l’entraînement et chaque dimanche. Il a le mental, là il n’y aucun doute là-dessus. Suite à son accident, quand on voit ses blessures, et sa volonté pour revenir, c’est beau. Il s’accrochait à l’idée que l’on joue ensemble. Donc la boucle est bouclée (rires), je peux arrêter à la fin de la saison sereinement. J’aurais joué avec John, et son père, j’en suis fier. Sa volonté pour un jeune de 18 ans aura été exemplaire, et je lui souhaite le meilleur”. Nous aussi.

15402_10204536081182410_5266439900989017599_n
13 août 2014, deux jours après l’accident et malgré tout le sourire. Un gros mental
jonatan piedras 18 ans cazeres
Six mois plus tard, sur le terrain, avec les copains. Chapeau !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here