Honneur : Le casse-tête de Saint-Orens

0

Président, la semaine qui a précédé le match de Caussade a été agitée avec le départ de Denis Castets ?
Ca traînait depuis quelques temps. Après la défaite à la maison contre Léguevin, Denis a décidé d’arrêter. Il y avait a priori un manque de communication avec certains joueurs. Les autres coachs ne partageaient pas forcément sa vision non plus.

Qui l’a remplacé ?
Sébastien Jaime monte de la réserve en première, et devient le coach des avants. Il épaulera Cédric Fargues. Lionel Fournier, ancien joueur, prend les commandes de la réserve.

Avec cette victoire à Caussade, peut-on parler d’effet psychologique ?
Ca a peut être libéré certains joueurs. Ils ont travaillé différemment dans la semaine. Ils ont plus entendu un discours fédérateur, plus optimiste. Certains joueurs ne voulaient plus jouer à cause de ce manque de communication, concernant des choix notamment. Quand il n’y a pas de dialogue, c’est le début de la fin. Même un petit problème peut devenir grand.

C’est un nouveau départ pour le club ?

Disons plutôt qu’on doit tous se resserrer. Pour s’en sortir, ce sera tous ensemble qu’on y arrivera. J’ai confiance. D”autant que l’équipe réserve montre le chemin à suivre en étant première de sa poule. Je les félicite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here