Honneur – Laroque, la remontée mécanique des Orange face à Montesquieu

0

Dans cette formule qualificative du niveau Honneur, chaque point vaut de l’or. Alors lorsqu’un scénario comme celui du match Laroque Belesta – Montesquieu-Volvestre se produit, il y a forcément des heureux et des déçus…

bertrand pons montesquieu photo agnes picard
Bertrand Pons, ballon en main, pris à la gorge par la défense de Laroque (photo Agnès Picard)

Laroque Belesta a pris la fâcheuse habitude de manquer ses entames de match à domicile et la réception de Montesquieu n’a pas dérogé à la règle. Complètement à l’envers durant le premier acte, les hommes de Stéphane Sanchez ont accumulé les fautes et rendu trop de ballons à des Montesquiviens qui n’en demandaient pas tant à l’image de leur buteur Rouaix qui passait quatre pénalités et un drop pour un score quelque peu surréaliste de 18-0 en faveur des visiteurs aux citrons.

La deuxième mi-temps allait être d’un tout autre acabit pour des Ariégeois survoltés. Après un quart d’heure de domination, un essai de Rebbouh redonnait l’espoir à une équipe qui entamait une folle remontée. Une course poursuite qui prenait de plus en plus forme après un essai de Guenec que Cathala transformait. 12-18 à la 63ème, Montesquieu subissait d’autant plus que, par deux fois, son artilleur Rouaix, si précis avant la pause, ratait à deux reprises le break. Il n’en fallait pas plus pour que la mécanique orange ne croit à l’improbable retour dans le sillage d’un banc amenant un surplus de fraîcheur. À trois minutes du terme, sur une touche dans leurs 22, Laroque chipait un ballon sur lancer adverse et lançait une attaque d’envergure. 80 mètres plus loin, Hernandez pointait en coin et donnait à son buteur Cathala l’occasion de remporter un improbable succès. Alors qu’il avait la semaine précédente raté in fine le bonus défensif à Saint-Affrique, l’ouvreur ariégeois, avec l’aide de la barre transversale du bord de touche, donnait un avantage décisif aux locaux. Un scénario incroyable synonyme de victoire bonifiée qui laisse Laroque Belesta dans la course avec un match en retard à domicile face à La Saudrune. Mais avant il faudra aller se frotter au leader, La Salvetat-Plaisance, qui voudra effacer un premier revers dans cette poule. Pour Montesquieu, l’heure est aux regrets et le point de bonus défensif ne suffira sûrement pas à les consoler. Même si Thierry Raufast, le co-entraîneur reconnaissait que son équipe, jeune, avait quelque peu flanché face à un adversaire plus expérimenté, qui s’imposait pour la deuxième fois contre Laroque (14-20 au match aller) dans cette phase de qualification.

Réactions

Pierre Mico (joueur Laroque Belesta)C´était un drôle de match. On s’attendait à un match difficile face à un adversaire qu’on avait battu chez lui. On a mal démarré comme à notre habitude, rendant de nombreux ballons au lieu de les porter. Du coup, on a commis beaucoup de fautes, s’exposant à la réussite de leur buteur. En plus, on s’affole en voulant tout de suite marquer des essais au lieu de revenir par des points au pied. Résultat, on est mené 18-0 à la pause. Le discours a été simple, plus de calcul et le respect des consignes initiales. Au bout de 20 minutes, on prend l’ascendant avec deux essais inscrits avec un apport du banc indéniable. À quelques minutes de la fin, on inscrit un superbe essai à la suite d’une relance de nos 22 que notre ouvreur transforme en coin. C’est un scénario incroyable qui procure de belles émotions. Cela nous donne un bon coup de fouet pour la suite et pour le match difficile à La Salvetat qui nous attend.

Stéphane Sanchez (entraîneur Laroque Belesta) C´était une rencontre à enjeu pour les deux équipes. On se connaît bien puisque nous nous jouions pour la quatrième fois cette saison. Montesquieu joue bien le coup en première période. On a rendu trop de ballons et ils nous ont bien déplacés. On prend 18 points au pied en faisant de nombreuses fautes et en plus on ne score pas sur nos temps forts. En deuxième mi-temps, on a enfin appliqué notre stratégie, on l’a mise en place avec plus d’affrontement et de conservation. Après le premier essai, on s’est dit que tout était possible et on l’emporte avec il est vrai un peu de réussite sur la fin. Une victoire avec le bonus, c’est le jackpot pour nous. Si des gens ont quitté le stade à la pause, ils ont dû être surpris du résultat. On n’est pas mort et si on peut faire trébucher nos adversaires d’ici la fin, on ne se gênera pas.

10838259_10206125304197005_5036928191729696504_o
On ne s’est pas économisé pendant cette rencontre au scénario incroyable (photo Agnès Picard)

Feuille de match

ES LAROQUE-BELESTA 19 MONTESQUIEU VOLVESTRE 18 (mi-temps : 0-18)

Arbitrage de M. Michel Alarcon (comité Midi-Pyrénées)

Pour Laroque-Bélesta : 3 essais Rebbouh (56´), P.Guenec (63´) et Hernandez (77´) ; 2 transformations (63´, 77´) de Cathala

Pour Montesquieu-Volvestre : 5 pénalités (1´, 13´, 23´, 26´, 35´) et 1 drop (31´) de Rouaix

Compositions

ES LAROQUE-BELESTA : Cubal, Despaux, Barthez ; Pech, Canal ; Tartié, Rivière, Puigserver (cap.) ; Biscay (m), Cathala (o) ; Hernandez, Gallego, R.Guenec, P.Guenec ; Rebbouh

Remplaçants : Rives-Lange, F.Vidal, Rouch, Catala, Mico, Blazy

MONTESQUIEU-VOLVESTRE : Pons, Fontebasso, Cantegreil ; Ducasse, Guchens (cap.) ; Yahar, Estaque, Amiot ; Auban (m), Rouaix (o) ; Boukercha, Inard, Guillon, Narois ; Lacoste

Remplaçants : Garry, Abadie, Lebouteiller, Chardeau, Fournil, Icard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here