Honneur – Belle sortie pour Portet, belle frayeur pour Sor Agout

0

Pour cette dernière journée de championnat, les deux équipes n’avaient pas les mêmes objectifs. Portet voulait remercier tout d’abord Thierry Saint-Romas, son entraîneur mais aussi certains joueurs décidés à raccrocher les crampons. Mais Sor Agout venait assurer sa qualification qui passait par une victoire plus que nécessaire. Qui allait gâcher la fête de l’autre ? (Par Tonton Coach)

Les deux packs prêt à en découdre !!!
Les deux packs prêts à en découdre !

Le Match

1ère Mi-Temps

L’orage gronde dans le ciel toulousain et c’est avec le vent que Sor Agout va débuter la partie. Les deux équipes montrent leurs intentions de jeu et des deux côtés, le jeu à la main est favorisé. Avec l’appui du vent, Sor Agout met la main sur le ballon et fait valoir toute sa dextérité dans des attaques déployées qui balaient la largeur du terrain. La domination des visiteurs est franche mais stérile due à la bonne défense des locaux mais aussi à une grande fébrilité des tarnais dans les zones de marques. Des excès de précipitations, des mauvaises passes et tout le florilège d’une équipe qui ne maitrise pas totalement son sujet font que le score reste figé à 0/0.

L’invité de dernière minute la grêle !!!!
L’invité de dernière minute, la grêle !

Un invité de dernière minute fait son apparition : la grêle qui se met à tomber dans un déluge obligeant l’arbitre à arrêter la partie en attendant que les démons du ciel veillent cesser pour la sécurité des joueurs. Le premier bilan de ce quart d’heure est que Sor Agout domine en possession de balle mais Portet résiste sans rompre. Le match reprend et le scénario est le même : Sor Agout déploie du jeu malgré les conditions météo et oublie peut-être d’occuper le terrain. Portet plie mais sans rompre. Le buteur tarnais n’est pas dans un bon jour et toutes ses tentatives échouent et la touche tarnaise également manque de sérénité. Et dans ces cas-là, dominer n’est pas gagner va encore une fois s’avérer vrai car la seule incursion de Portet dans le camp adverse va faire mouche. Sur une pénal touche, prise de balle propre et structuration du maul, les avants progressent en deux temps et Mereiles, véritable poisson pilote portésien, profite de ce travail pour marquer un essai plein d’à propos, 5/0 (32’) pour Portet. Le pragmatisme portésien a parlé et le score en restera là pour cette première mi-temps. Le bilan de ce premier acte : Sor Agout domine durant 25 minutes mais sans marquer dû à la bonne défense portésienne mais aussi par excès de précipitation dans la zone de marque. Portet par sa seule incursion dans le camp adverse marque puis domine les 15 dernières minutes et se montre dangereux notamment par son excellent demi d’ouverture Vetzschegger qui par ses appuis affole la défense tarnaise.

2ème Mi-Temps

Lors du deuxième acte, l’intensité du match baisse un peu et Portet fait mal à son adversaire par la domination de ses avants. Les ballons portés font mal et Sor Agout ne trouve pas la parade pour les contrer et sont souvent sanctionnés par l’arbitre. Pour fautes répétées, Besombes est prié d’aller se reposer 10 minutes et en supériorité numérique, Portet va appuyer sur le champignon. Les attaques se succèdent et les situations dangereuses près de la ligne d’en-but tarnaise sont bien contrées par la défense mais aussi par des fautes dues à la précipitation. Portet n’arrive pas à décrocher son adversaire et le jeu devient de plus en plus brouillon. Sur une nième faute, Bouverot, fait passer le score à 8/0 sur pénalité pour Portet (60’). Ce n’est pas cher payé car même en supériorité numérique, Portet n’est pas arrivé à se détacher au tableau d’affichage. Les vingt dernières minutes ne sont que du rugby brouillon et Sor Agout n’arrive pas à se mettre en position de marque. Pour une dernière fois, Gonzalez fait son entrée afin de gérer le score et aussi de passer ses derniers points, 2 drops ratés, sous le maillot portésien mais, seule une petite échauffourée permettra aux joueurs et spectateurs de se réchauffer.

L’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 8/0 pour Portet qui peut alors fêter dignement Thierry Saint-Romas ainsi que certains joueurs mettant fin à leurs carrières, sur une victoire méritée. Sor Agout pouvait s’en mordre les doigts car venant chercher la qualification à la phase finale, ils n’étaient plus maîtres de leur destin et devaient attendre les autres résultats pour savoir si oui ou non la saison s’arrêtait là ou pas. Mais heureusement pour eux, La Salvetat s’inclinait à St Girons…

Les arrêts portésiens !!! prêt pour une retraite sportive !!!!
Les portésiens prêts pour une retraite sportive !

Feuille de match

Portet 8-0 Sor Agout

Portet : Lourdurie- Quintard- Cavalli- Brigard- Diraz- Cerisier- Vincente- Nottaris(cap)– Mereiles- Vetzschegger – Faure – Balanca- Gineste- Jurado – Bouverot. Remplaçants : Morlas- Lenormand- Dirat- Ridoire-Chauvet- Gonzalez.

1 essai : Mereiles (32’), 1 pénalité : Bouverot: (60’))

Entraîneurs : Lacrampe Eric et Saint-Romas Thierry.

Sor Agout : Martinet- Rascol- Escande- Babin- Antoine Dom- Besombes- Burdalski(cap)- Delpy- Carivenc- Fabiani- Pelozo- Bonnafis- Bardou- Betteto- Barthas. Remplaçants : Guy- Willig- Lacaze- Munier- Magna- Santanac- Lebrasseur.

1 carton blanc : Besombes (50’)

Entraîneurs : Forestier Yannick et Boyer Alain.

Arbitre : Torrent François, Midi Pyrénées


Réactions

Yannick Forestier, entraîneur Sor Agout : « Match rageant car on finit à 8/0. On n’arrive pas à jouer notre rugby. On fait trop de fautes de mains, on écarte trop les ballons alors qu’il faut jouer devant. Maintenant nous ne sommes plus maîtres de notre destin. On va rester mobiliser et remettre le bleu de chauffe car aujourd’hui ce n’était pas nous. C’est bien dommage car nous avions les moyens de mieux faire et nous n’avons pas su contrer notre adversaire, cela fait râler car nous aurions pu assurer sereinement la qualification. Maintenant il faut attendre et se remettre au travail. »

e banc de Sor Agout semble résigné.
Le banc de Sor Agout semble résigné.

Thomas Vetzschegger, demi d’ouverture Portet : “Dommage que la saison s’arrête là car nous avions cette année un bon groupe pour se qualifier, mais bon c’est comme cela. Nous les jeunes, avons pris un peu possession du jeu aujourd’hui et l’an prochain nous aurons un bon groupe et on visera d’aller plus loin.”

Thierry Saint-Romas, entraîneur de Portet « Journée particulière car l’émotion était là, il ne fallait pas qu’elle prenne le pas sur le challenge et bien finir à la maison face à une belle équipe. Beaucoup d’émotion car mes amis, ma famille étaient là pour m’accompagner. Très heureux car le club va continuer, l’esprit est là, le groupe aussi car les entraîneurs passent et le club continuera car tout est là pour la réussite des années futures. Mais après plus de 23 ans d’entrainement des séniors de fédérale 1 à l’honneur, j’aspire à un peu de repos et surtout profiter de mes proches. En effet, j’ai envie de me retrouver, de prendre le temps d’aller voir mes filles à l’autre bout du monde, je sais qu’ici j’ai des amis et je garderai toujours dans mon cœur une place pour eux. Mais je ne regrette rien de tout ce que j’ai donné au rugby et s’il fallait le refaire, je repartirais. Merci à RugbyAmateur aussi, le vrai Midi Olympique des amateurs. »

Le banc portésien, ensemble pour la dernière !!!
Thierry Saint-Romas et Eric Lacrampe, ensemble sur le banc portésien…pour la dernière fois.

Philippe Panabière, président de Portet : « Une page du club se tourne car c’était le dernier match pour certains, des joueurs, des entraîneurs et des dirigeants mais le club est en Honneur et nous espérons retrouver tous nos jeunes qui ont brillé dans leurs catégories respectives et faire les beaux jours de l’équipe fanion. Le club a travaillé depuis plusieurs saisons dans ce sens, les jeunes commencent à mûrir, à prendre possession du jeu et c’est une belle satisfaction pour nous. J’ai passé 5 ans comme éducateur, 3 ans responsable des séniors et 7 ans président soit 15 ans au service de ce club, c’est aussi pour moi le moment de passer la main, mais sereinement. Une assemblée générale du club est prévue le 30 mars, une nouvelle équipe prendra possession de la direction mais je serai toujours là pour donner un coup de main comme le sponsoring. Le club est stabilisé en honneur et l’avenir nous dira si notre investissement a porté ses fruits afin de perdurer à ce niveau voire plus pourquoi pas. Je souhaite une longue vie à Portet, et je resterai toujours un humble serviteur de ce club. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here