Honneur (1/4 de finale retour) – Laroque-Belesta sort la Vallée du…giron

0

Après un match aller accroché (victoire de Laroque-Bélesta à domicile 22-15), les supporters des deux camps étaient nombreux pour voir un duel retour qui n’a pas manqué d’engagement, d’envie…et de suspense. (par Jérémy VdC)

vallée laroque Jérémy (2)
La touche conquérante de Laroque en action (photo VdC)

Dès le coup d’envoi, les joueurs du Pays d’Olmes enchaînent les phases de jeu, alternant départs au ras et combinaisons des ¾, sans pour autant trouver la faille dans la défense locale, qui aligne les gros plaquages. Sur son premier ballon d’attaque, la Vallée du Girou voit son maul écroulé dans les 22 mètres adverses, Audibert ouvre le score (3-0, 6’). Les deux équipes, visiblement tendues, ont du mal à bien développer leur jeu. Les esprits s’échauffent quelque peu, comme en témoigne un petit échange d’amabilités verbales entre Pech et Rey, obligeant l’arbitre à rappeler aux capitaines de tenir leurs hommes. La Vallée du Girou rajoute trois points suite au non-respect des consignes en mêlée de la part des visiteurs (6-0, 12’). L’ESLB réagit dans les minutes suivantes, profitant de plusieurs erreurs défensives des locaux pour se rapprocher de l’en-but. Grâce au pied de Picheric, ils débloquent leur compteur (6-3, 23’). Le jeu devient haché, et se durcit des deux côtés, obligeant l’arbitre à envoyer Audibert au frigo pour 10 minutes pour fautes répétées et contestation. Laroque profite alors de sa supériorité numérique pour recoller au score (6-6, 38’) mais voit sa spirale positive se stopper sur la sirène, Pech recevant un carton jaune pour un mauvais geste en mêlée. Le buteur local, tout juste revenu sur le terrain, permet à la Vallée du Girou, sous les sifflets des supporters visiteurs, de reprendre l’avantage à la pause (9-6, 40’).

Laroque plus réaliste

La seconde période commence très fort pour l’homme au sifflet, qui sort deux fois son carton rouge en moins de dix minutes, pour deux mauvais gestes, ainsi qu’un carton blanc pour les visiteurs, laissant les équipes à 14 contre 13. L’heure de jeu approchant, les bleus vont profiter de l’infériorité numérique adverse pour inscrire le seul essai de la rencontre. Suite à une touche sur la ligne des 22 mètres rouges, les avants débutent un maul. Le jeu s’écarte, les ¾ multiplient les passes, le décalage se créé et Sournia va aplatir en bout de ligne. La transformation ne passe pas, mais les locaux sont alors virtuellement qualifiés (14-6, 59’). Laroque, piquée dans son orgueil, voit Tartié, tout juste entré en jeu, stoppé à quelques pas de la ligne d’en-but, après avoir hérité du ballon en sortie de mêlée. L’arbitre revient à une faute, et le buteur ariégeois enquille les points (14-9, 65’). Les deux équipes ont chacune tour à tour des occasions, mais c’est bien l’ESLB qui se montre plus réaliste, en passant une nouvelle pénalité suite à un maul écroulé (14-12, 75’). Alors que le chronomètre a dépassé le temps réglementaire, La Vallée du Girou dispose d’une dernière munition avec une touche à 15 mètres de l’en-but adverse. Mais le lancer est cafouillé, Cailloux, le capitaine de Laroque, auteur d’un match plein, récupère la balle et l’envoie en touche. L’arbitre siffle la fin au match et à Laroque-Bélesta se qualifie malgré la défaite du jour.

vallée laroque Jérémy (4)
La joie partagée avec les supporters ariégeois (photo VdC)

Les réactions

Jean-Vincent Igarza (centre et capitaine de La Vallée du Girou) : La victoire n’a pas suffi. Ils avaient mis en place une bonne défense, ils s’étaient bien adaptés au match de la semaine dernière, en venant nous chercher assez haut, en pratiquant une défense inversée. On est tombé sur leurs points forts, de bons plaqueurs, de bons gratteurs. Malheureusement, on n’a pas su se sortir de cette pression-là, ni s’adapter. Très rapidement on a été déstabilisé par les sorties de nos joueurs suite aux cartons, on n’a pas pu proposer d’alternance, en touche notamment, tous nos ballons étaient directs. C’est dommage.

Stéphane Loze, co-entraineur de Laroque-Bélesta : On est très contents, on savait que ce serait très dur ici. La Vallée du Girou est une très bonne équipe, son parcours tout au long de la saison le démontre. Cela avait été très dur chez nous, même si je pense qu’on aurait pu tuer la partie avec un peu plus de rigueur. On savait que le match retour serait un rude combat, on n’a pas été déçu ! On perd, mais on est dans les clous toute la partie. On est allé chercher cette qualification avec les tripes, et c’est très bien pour notre groupe. Nos deux équipes sont en demi-finale, on a un bon petit groupe qui vit bien.

Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou) : Sur la confrontation aller-retour, Laroque a mérité sa qualification, a montré plus d’envie et de valeurs. Nous avons un groupe très fort, avec de meilleures individualités sûrement, mais pas prêt pour ce genre de rencontre où la sanction tombe au bout de 80 minutes. Malgré quelques anciens, l’équipe est jeune. On manque de discipline aussi. Laroque a montré plus et mieux. C’est une très grosse déception. On finit par se dire qu’on a fait tout ça, pour ça. On a une coupure de trois semaines maintenant avant de jouer en championnat de France. On va demander aux joueurs ce qu’ils souhaitent faire, car ils ont la possibilité de finir sur une bonne note…ou pas.

Franck Blazy (président Laroque-Belesta) :On a assisté à deux matchs d’une intensité remarquable entre deux belles équipes. Je pense que sur les 2 matchs nous méritons notre qualification. La vallée possède une belle équipe et je pense qu’elle peut réaliser une belle performance en championnat de France. Quand a nous , nous allons disputer notre 3 ème demi-finale en 4 ans ce qui montre notre régularité. Mais je voudrais surtout souligner que l’on est la seule équipe en Honneur à avoir les 2 équipes qualifiées pour les demis et cela montre que nous avons un groupe étoffé. Nous avons quinze jours pour préparer la réception de Sor Agout et de Beaumont pour que tous nos supporters aient droit à une belle fête pour les derniers matchs de la saison à domicile. On compte sur le plus grand nombre pour encourager cette bande de copains qui nous surprend toutes les saisons

La saison régionale s'arrête donc en quart de finale pour la Vallée. Pour Laroque en revanche, les deux équipes restent en course (photo JR Huc)
La saison régionale s’arrête donc en quart de finale pour la Vallée. Pour Laroque en revanche, les deux équipes restent en course (photo JR Huc)

La feuille de match

Au stade Labbé de Pechbonnieu (31) :
Entente la Vallée du Girou XV 14-12 Entente Sportive Laroque-Bélesta (match aller : 15-22)
Arbitres : M. Laborie, assisté de M. Flores et de M. Bourgade

Pour La Vallée du Girou : 1 essai de Sournia (59’) et 3 pénalités d’Audibert (6’, 12’, 40’)
Carton jaune : Audibert (28’)
Carton rouge : Blaquière (43’)
Pour Laroque-Bélesta : 4 pénalités de Picheric (23’, 38’, 65’, 75’)
Carton blanc : Pech (53’)
Carton jaune : Pech (40’)
Carton rouge : Calero (49’)

Les compositions

La Vallée du Girou : Della Negra ; Laurens, Igarza (cap), Grange, Sournia ; Audibert (o), Chamouton (m) ; Lemaitre, Gbizie, Rey ; Blaquière, Fournier ; Saurin, Narcinkiewicz, Bouras
Remplaçants : Marth, Vignard, Boutonnet, Rieutord, Rouillou, Pemeja, Bosch
Entraineurs : Didier Herrerias et Stéphane Robert
Buteurs : Audibert (Pénalités : 3/3 ; Transformation : 0/1 ; Drop : 0/1), Fournier (Pénalité : 0/1)

Laroque-Bélesta : Cathala ; Guenec, Tami-Berezigua, Gallego, Rouger; Picheric (o), Biscay (m) ; Puigserver (cap), Rivière, Cailloux ; J. Tartié, Pech ; Chaubet, Calero, Barthez
Remplaçants : Magnac, Bendrell, Cubal, Vidal, Dejean, Catala, D. Tartié
Entraineurs : Pierre Mico et Stéphane Loze
Buteur : Picheric (Pénalités 4/4), J. Cathala (Drops : 0/2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here