Historique : le premier match de l’Algérie sur son sol

0

Passé quelque peu inaperçu, l’Algérie a pourtant vécu un moment historique vendredi dernier. Reconnue désormais officiellement depuis un mois, la Fédération Algérienne de Rugby a pu organiser pour la première fois, un match officiel de rugby sur son sol. Plusieurs joueurs de nos championnats fédéraux y ont participé…

Sébastien ABDELKADER avec le XV Algérien
Le XV Algérien dans le grand stade d’Oran

C’était un match amical, au stade Ahmed-Zabana d’Oran, ouvert à toutes et tous, face à la Tunisie (classée 40ème mondiale, juste derrière la Namibie), mais ce n’était pas un match comme les autres. La sélection algérienne était composée de joueurs formés dans des clubs locaux, mais aussi et essentiellement de joueurs évoluant en France. Nous les avons donc sollicité pour connaître leur sentiment d’avoir participé à un moment particulier. La petite histoire retiendra la victoire des algériens (16-6), avec la participation active de Johan Bensalla, l’ouvreur de Lombez-Samatan, qui inscrira au pied 11 des seize points de son équipe, et a donné le ballon du seul essai du match après avoir trouvé une brèche dans la défense tunisienne. Ce dernier nous raconte cette aventure : “J’ai été contacté il y a un mois et demi pour savoir si j’étais intéressé. J’ai tout de suite dit oui ! Pour moi, c’est une fierté d’avoir participé au premier match officiel de rugby sur le sol algérien. D’autant plus que la fédération est reconnue officiellement”.

Sous le regard du Ministre des Sports et de la Jeunesse présent dans les tribunes, d’autres joueurs du sud ouest de la France étaient présents sur cette première et inoubliable feuille de match. Nacer Ben Amor, pilier gauche de Valence d’Agen, Sébastien Abdelkader, 3ème ligne à Millau, Allam Boumédienne, 3ème ligne à Pamiers et illustre membre de l’équipe Algérienne, ou encore Khaled Kahlouchi, 3ème ligne à Saint-Sulpice-sur-Lèze. Chacun aura vécu ce stage et ce match avec émotion, mais aussi sérieux puisque deux entraînements quotidiens étaient au programme. Des rencontres avec des jeunes, des officiels, des partenaires, et un orphelinat ont garni un emploi du temps bien chargé.

12376467_922750881128047_814106542263554445_n
Les joueurs auprès des jeunes, l’autre mission de cette équipe : transmettre et leur donner envie de pratiquer le rugby

 

Allam Boumédienne : “Ce 19 décembre 2015, restera pour moi un moment historique”

 

azzouz aib et kader mechekar
Kader Mechekar et Azzouz Aïb, au service du rugby Algérien depuis de nombreuses années

Car au delà de ce match symbole, l’objectif à plus long terme est de développer le rugby. Il existe à ce jour neuf écoles de rugby, et nul doute que ce coup de projecteur permettra sûrement d’en ouvrir d’autres dans les mois à venir. Sous l’impulsion du manager Azzouz Aïb, un de maillons essentiels à la construction de ce projet qui prend de l’épaisseur régulièrement, l’équipe d’Algérie peut imaginer participer un jour à la Coupe du Monde. Néanmoins, chaque chose en son temps, après sept longues années d’effort, le temps n’est pas à la précipitation, mais à la construction de fondations solides et durables. Une participation à la Coupe d’Afrique sera une première étape, une mission, que l’entraîneur Salim Tebani (ex joueur de Lyon et Oyonnax) aura à cœur de mener à bien. Il pourra compter sur des joueurs motivés, à l’image de Khaled Kahlouchi  : “Cela fait 7 ans que je joue dans cette équipe et je n’ai jamais vécu autant d’émotions dans ma carrière. On a une équipe énorme, un super staff, et une équipe dirigeante qui ont tout sacrifié pour nous et les gamins en Algérie . Les écoles de rugby vont pouvoir bosser avec plus d’enfants grâce à ce match, c’était l’objectif n°1. C’était un très grand moment que j’ai failli rater à cause d’une blessure récurrente à la cheville. Maintenant que je l’ai vécu, je suis regonflé à bloc pour faire une grosse fin de saison avec “Saint-Sul” et pourquoi pas être rappelé pour les prochains matchs avec la sélection. Ce match restera vraiment inoubliable”.

12241_10153459894183495_4105762865123007799_n
Même les couleurs étaient proches pendant cette rencontre historique

Allam Boumédienne, l’ancien pro, passé par Blagnac et Saint-Sulpice notamment, a connu une multitude de moments forts dans sa carrière. Pourtant, il avouait lui aussi que ce match restera comme un moment à part, pour lui, et le pays : “Le rugby compte aujourd’hui, une nouvelle nation dans ses rangs et c’est pour moi un immense honneur d’avoir porté le maillot du XV Algérien pour ce 1er match en terre Orannaise…15 ans après avoir porté le maillot de l’équipe de France des – de 21ans. En tant qu’ancien professionnel, j’ai eu la chance de vivre des moments extraordinaires, mais je dois reconnaître que ce 19 décembre 2015, restera pour moi un moment historique. C’est la première pierre d’un bel édifice”. Sébastien Abdelkader, le 3ème ligne aile du SOM Rugby Aveyron, a participé à cette rencontre et surtout à ce déplacement en Algérie non sans émotion. Le natif de Bédarieux (34) n’avait jusqu’alors, jamais eu l’occasion de découvrir le pays de ses ancêtres, il confirmait avec force les propos de ses coéquipiers :”Au delà de la victoire, j’espère que la création de notre toute jeune équipe de rugby permettra de promouvoir la discipline dans tout le pays auprès de la jeunesse Algérienne”.

A bien des égards, cette rencontre aura des répercussions oui, à tous les niveaux. L’Histoire, en Algérie, avec un grand H, comme des poteaux de rugby, est en marche…

omar sefouane
Déconseillé au football, le stade de rugby était bel et bien ouvert pour les femmes et les enfants, qui en découvraient pour la première fois, l’ambiance. Voilà sans doute aussi, l’autre victoire de cette première rencontre officielle (photo Omar Sefouane)
Sébastien ABDELKADER avec un enfant d'ORAN
Sébastien ABDELKADER avec un enfant d’ORAN
1395836_592913707514036_1613470537465849091_n
Un groupe est né

12362837_10153859585954668_5867955512103327553_o

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here