Finales Occitanie 1ère série – Indéboulonnables Boulonnais

0

La météo du jour, chaude et ensoleillée nous renvoyait aux belles journées printanières, cette belle période où l’on distribue les boucliers des champions. Mais en cette année particulière, c’est bien au mois de septembre, qu’ils ont été mis en jeu. Tout du moins, en Occitanie, seule Ligue de France à avoir acté des phases finales compactées sur un jour pour éviter la ligne blanche. En 1ère série, c’est le stade Jean Noël Fondere de Foix qui a été le théâtre de ces rencontres un peu particulières. Alain Doucet, président occitan et instigateur de ces finales de fin d’été, était présent. Il a pu assister à des rencontres enlevées, avec ses approximations dues à un début de saison à peine acté pour des formations encore en rodage. Mais que d’émotions quand même ! (par Joa Mormont – Photos Pascal Villalba)

IMG_0313
Alain Doucet, entouré par Daniel Fabre et Alain Palausse, il y avait du beau monde à Foix

15h, première demi-finale, Boulogne dispose de Villeneuve de Paréage 6 à 0. 16h, deuxième demi-finale, Montech écarte Corbières XV par la plus petite des marges 3-0.  Incontestablement, ce n’est pas un festival d’essais auquel le public a assisté. Mais le temps réduit et l’enjeu ont sûrement inhibé de belles intentions entrevues ici ou là. L’important, c’est de gagner après tout, et à ce petit jeu, Boulogne-sur-Gesse maîtrise mieux que personne son sujet. Coup de projecteur sur chacune des équipes…


Les résultats
Boulogne sur Gesse 6–0 Villeneuve Paréage (à 15h)
Montech 3–0 Corbières XV (16h)

Finale pour la 3ème place à 17h : Villeneuve 17-7 Corbières XV
Finale à 18h : Boulogne 13-6 Montech


4ème – Corbières XV : Les villages de St André et Bizanet (Essab), Canet et Névian (UNCA) Montredon,Moussan et Narbonne-plage (Corbieres XV-Méditerranée) se sont regroupés sous la même et seule entité. Corbières XV a donc inauguré ce beau regroupement audois lors de cet après-midi spécifique. Et a déjà marqué les esprits comme étant l’équipe aux gabarits les plus impressionnants, dans son pack comme dans ses lignes arrières. Cette entente, qui affiche des entraînements à 50 unités, nourrit de grandes ambitions pour la saison qui arrive. Légitimes a priori tant les Audois ont d’abord mis au supplice Montech, mais sans parvenir à faire la moindre différence au score lors d’un premier acte pourtant à son avantage. L’indiscipline sera prépondérante en seconde période, ce dont profiteront des Montéchois plus réalistes et opportunistes, qui s’imposeront finalement 3-0. Corbières XV  sera aussi beaucoup sanctionné lors de la finale pour la 3ème place.

Résultat : deux défaites et des interrogations pour Pierre-Alain Fresquet et Thomas Charpentier, deux entraîneurs, quelque peu dépités : “On tombe de haut oui, on pensait qu’on était prêts, on avait mis en place des belles choses, mais que l’on a pas vu lors des deux matchs. On sait que pour des phases finales, si on ne met pas tous les ingrédients, on n’est pas invités, donc on espère que ça va faire redescendre les mecs sur terre et qu’on va pouvoir, dès le week-end prochain, remettre les pendules à l’heure. Ceci dit, c‘est un nouveau groupe, on part sur une nouvelle fusion, les gars ne se connaissent pas trop, on a un mois de vie commune seulement, des systèmes de jeu un peu ambitieux, donc on peut se montrer indulgents. Mais on va travailler dur et rectifier le tir dimanche. La saison est longue, à nous de faire le job.”

Composition du groupe : Brison – Bivas – Carier – Barrinev – Chaumont – Tauthis – Blasquez – Albouy – Boudouet – Abissan – Brota – Thiboud – Duré – Baguen – Rouquette – Valverde – Basselica – Skorat – Goudaillem – Arnaud – Garcia – Bouzhiwke – Romada – Parets – Bouverie

IMG_0169
Les Audois ont fait valoir leur sans chaud mais ne sont pas parvenus à dominer Montech (notre photo) ni Villeneuve du Paréage

3ème – Villeneuve du Paréage : L’après -midi de Villeneuve est à double lecture. Leurs deux matchs sont assez similaires dans le secteur de la conquête en touche, qui leur a clairement été préjudiciable. Dommage, car ce manque de munitions a compté contre une équipe comme Boulogne. Les Ariégeois n’ont pu concrétiser leurs temps forts par ce déficit et se sont fait contrer par le grand favori, ne perdant que 6-0. Les ariégeois ont montré de réelles envies de jeu et des fourmis dans les jambes, bien menées par le numéro 9 Lopez, derrière un pack de vaillants. Ils seront d’ailleurs les auteurs du premier essai de l’après midi… à 18h02 !

IMG_0010
Lopez ballon en main, a fait parler son expérience et sa puissance derrière son pack, très vaillant

Réaction de Mathieu Pujol, co-entraineur : ” Les problèmes de conquête nous plombent le premier match. On sort de là avec des certitudes dans le combat et l’envie. Maintenant on a toute la saison pour travailler les basiques et surtout la touche qui nous a fait défaut sur les deux matchs finalement. On sait que l’on va être dans une grosse poule, on part pour jouer le maintien, avec l’idée d’envoyer du jeu, pas n’importe comment, mais d’être le plus propre possible.”

Groupe de Villeneuve du Paréage : Dupont – Mazieres – Laberty – Magnier – Dedieu – Thomas – Delaurier – Linas – Lopez – Selvestrel – Calero – Ferrafiat – Gilin – Berraguaz – Nicol – Resopaud – Mocini – Marchand – Guichot – Budrive – Calvet – Dejean – Novello – Leveque – Gonzales – Tourtoulou

IMG_0002
Le staff ariégeois est confiant pour la suite de la saison
IMG_0461
3ème place à “domicile” pour les Ariégeois

2ème – Montech : Incontestablement l’équipe la plus joueuse de l’après-midi. Le coquelicot a affiché ses intentions dès son premier ballon attaqué et remonté depuis ses 15 mètres. On craignait pour les Tarn-et-Garonnais dans une demi finale où ils se sont arc-boutés en défense. Et  puis, leur patience fut récompensée en deuxième mi-temps, profitant de l’indiscipline de Saint André Bizanet. En finale, un déficit de conquête leur empêchera de concrétiser leurs temps forts et notamment les pénal-touches près de la terre promise. Mais ils ont prouvé qu’Il faudra compter sur le coquelicot cette saison encore.

IMG_0196
Avec plus de munitions, les Montéchois auraient pu espérer mieux

Réaction de Norbert Meesseman, manager de Montech : ” On n’a pas eu nos ballons en conquête, on a été très maladroits, notamment la touche. On a fait beaucoup de fautes en plus sur ce premier match qui aurait pu nous échapper à cause de tous ces détails importants. En finale, on a eu plus de ballons à négocier, mais on les a mal négociés. On commet encore quelques fautes aussi, mais il faut reconnaître la qualité de Boulogne. On essaie de jouer, l’équipe est assez jeune, on a de bonnes raisons de croire que les prochains matchs nous donneront plus de satisfactions.”

Groupe Montech : Baver – Prevot – Mlelczarek – Monie – Sendem – Canut – Lemboulas – Cahergue – Kozcowski – Benac – Fory – Derred – Fernandez – Duc – Ferrié – Buret – Buret – Mendes – Joly – Igual – Foraste – Lacaze – Perez – Schwarz – Buret – Nobile


Champion Occitanie – Boulogne sur Gesse :  Grand habitué des phases finales ces dernières années, Boulogne sur Gesse n’a pas failli au moment de ramener un planchot supplémentaire à domicile. Pragmatique lors de la demi-finale, l’USB s’est nourrie des fautes adverses et de son déficit en conquête, tout en mettant son jeu en place. Notamment des ballons portés dévastateurs, à en faire hurler de plaisir ses supporters. Autour de leur numéro 10, Mathet, véritable métronome, les Commingeois ont construit leur succès à force de patience, de défense et de contres assassins, comme en finale. Les Boulonnais ont fait parler leur expérience de ces grands rendez-vous, en ayant plus de certitudes. Ils repartent de cette après-midi victorieuse avec quelques unes de plus, un bouclier à caser dans le club house, et le plein de confiance pour attaquer une saison charnière. Champions des Pyrénées, champions de France et champions d’Occitanie, en 6 ans, au sortir d’une mise en sommeil que l’on croyait fatale, l’USB est insatiable. En février dernier, avant la crise, Pascal Niolet, co-président des Vert et Noir, nous avouait “Je ne comprends pas cette jalousie !”. Peu nombreuses sont les équipes qui peuvent se targuer d’un tel bilan en effet. Pointé du doigt pour son effectif “au dessus du lot”, la saison qui arrive, en promotion honneur, risque fort d’être charnière, de par les nouvelles exigences requises pour rester tout en haut du classement. Mais nul doute que dans un coin de la tête, ces indéboulonnables boulonnais voudront encore créer des jalousies. D’ici là, félicitations à eux pour ce nouveau titre, si symbolique…

IMG_0150

Sûr de leurs forces et de leur maîtrise, les Boulonnais ont su garder la main sur le ballon aux bons moments

norbert romo usb
Norbert Romo

Réaction de Norbert Romo, co-entraineur de Boulogne-sur-Gesse : “On est compétiteurs donc quand on rentre dans une compétition, c’est pour pour la gagner. Cette compétition était sur un format compliqué (2 X 20), on pense plus à pas prendre de points qu’à être offensif, mais bon il n’y avait pas Canal + pour filmer aujourd’hui, on ne paiera pas de droits télés et ils nous en donneront pas donc on va se contenter de ça (rires). On est contents bien sûr, c’est bien pour le groupe, c’est bien de démarrer la saison comme ça, et puis une pensée pour ceux qui nous ont quitté à l’intersaison et grâce à qui on était là aujourd’hui. On a été bien sur les phases statiques et les fondamentaux, après il y a beaucoup, beaucoup de travail à fournir, mais c’est normal. Je pense qu’il y a matière à faire quelque chose de bien avec des gars comme ça”

 

Groupe Boulogne sur Gesse : Beuria – Castellot – Marhouget – Casties – Estebenet – Herbin – Abadie – Them – Sabathier – Mathet – Mbomba – Pena – Dejpiav – Renou – Danieli – Rueda – Idrac – Trepoul – Bonnan – Barrouche

IMG_0546

IMG_0608

IMG_0707

IMG_0719

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here