FFR : utilisation de lunettes spécifiques, rappel des modalités

0
Parmi les équipements soumis à homologation figurent notamment les lunettes de rugby spécifiques, pour permettre la pratique du rugby par le plus grand nombre. Après une expérimentation menée sur plus de 2000 joueurs volontaires depuis plusieurs années, c’est seulement en juillet 2019 que World Rugby a officiellement approuvé le port de ces lunettes lors des matches de rugby. Aujourd’hui, elles figurent donc au nombre des équipements autorisés, lesquels sont détaillés au règlement 12, disponible sur le site internet de la Fédération internationale… (source FFR)

Quel intérêt d’un tel équipement ?

Certaines personnes, en raison d’une contre-indication médicale d’ordre ophtalmologique, ne peuvent pas pratiquer le rugby. C’est le cas par exemple de celles qui n’ont qu’un œil valide. Ces lunettes permettent donc aux joueurs professionnels et amateurs ayant une vision réduite ou partielle de pratiquer leur discipline. Ces lunettes, aux faux airs de masques de ski, ont été conçues de manière à répondre à un double objectif, celui d’assurer à la fois la sécurité du joueur les portant, mais aussi celle de ses coéquipiers et adversaires, lesquels sont amenés à entrer en contact avec lui au cours du jeu.

Voir nos articles en lien avec le port de lunettes :

Marc Caumont : “Surpris, soulagé et heureux !”

Cagnac-Blaye : le droit de regard pour Nathanaël

Comme indiqué, ces lunettes doivent être homologuées par World Rugby et répondre à des critères spécifiques détaillés dans un guide complet dans lequel on peut notamment retrouver l’ensemble des caractéristiques techniques exigées (contraintes au niveau du champ de vision, résistance à la buée, forme, etc.)

Y a-t-il une procédure particulière ?

La FFR a précisé les modalités pour obtenir une licence spécifique autorisant le port de ces lunettes. Un premier dossier doit être envoyé par courrier postal au Comité médical de la FFR, lequel l’examinera et rendra un avis sur la levée, ou non, de la contre-indication ophtalmologique du demandeur. Si l’avis est favorable, le licencié complétera son dossier, par l’envoi postal au Comité médical de la FFR d’un formulaire de demande d’affiliation, dûment complété, accompagné d’une lettre par laquelle il s’engage à porter les lunettes de rugby spécifiques lors des matches mais également des entraînements. Pour les joueurs et joueuses mineurs, il conviendra de fournir, en complément, une lettre d’engagement des représentants légaux.

marc caumont 1 533x800 crédit Parrens Ferrou
Marc Caumont avec Saint-Lary pour son retour à la compétition après trois ans d’attente (©photo Parrens Ferrou)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here