Féminines : un rassemblement plein d’ambition à Limoges

0

Depuis deux saisons, et le retour de l’USA Limoges en Elite 2, les Gazelles de l’USAL et les voisines « Musclées » du RC L’Aurence Limoges ont mis en place un rassemblement. Les secondes étant l’équipe réserve (en championnat régional à X de Nouvelle-Aquitaine) des premières, cela permet aux joueuses d’évoluer dans les deux équipes selon leur niveau et leurs envies. Cette intersaison vise l’objectif de mutualiser encore plus les efforts, d’augmenter les ambitions et la place du rugby féminin dans la capitale Haut-Viennoise. Le tout, désormais, sous une bannière commune : celle du Limoges Rugby Féminin ! (par Jeremy VdC)

Deux clubs, mais un rassemblement qui regarde vers le même avenir : celui du rugby féminin à Limoges (montage RA, crédits photo Jeremy VdC et LRF)
Deux clubs, un rassemblement, un avenir : celui du rugby féminin à Limoges (montage RA, crédits photo Jeremy VdC et LRF)

Depuis de nombreuses années, le rugby féminin est bien implanté en Haute-Vienne, notamment dans le championnat Régional à X (avec par exemple les Kaoquines de Saint-Yrieix ayant l’idée de renouer avec leur glorieux passé à XV, les banlieusardes limougeaudes de l’AS Panazol ou l’entente Rugby des Monts entre les clubs d’Ambazac et de Folles). La capitale de l’ex-Limousin ne déroge d’ailleurs pas à cette affirmation, avec pour sa part deux clubs bien ancrés dans le rugby féminin.

D’un côté « l’historique » USA Limoges, qui a retrouvé l’Elite 2 depuis deux ans, et élaborant un travail de fond sur la formation des jeunes, afin d’agrandir le vivier local de rugbwomen dans les années à venir et ainsi rester dans le haut niveau du rugby féminin. De l’autre le RC L’Aurence Limoges, à l’expansion rapide ces dernières saisons, depuis le passage de rugby 7s en rugby à X. Jugez plutôt : une équipe jouant les premières places dans le niveau A2 du championnat régional et troisième du Terroir Lémovice lors de la saison 2018-2019, puis première de sa poule lors de l’arrêt des compétitions en 2019-2020, et qui avait engagé deux équipes en régional à X pour la saison 2020-2021, avec l’objectif de les voir toutes deux en haut de classement avant l’annonce de la saison blanche.

Forcément, au niveau des Vert-Blanc-Rouge du RCA, avec un effectif grandissant tant quantitativement que qualitativement, ainsi qu’une bonne entente avec l’USAL voisine, l’idée d’aller découvrir le rugby à XV et le niveau fédéral faisait son chemin dans les esprits. Chez les Gazelles Rouge et Bleu, le fait de jouer les premiers rôles en Elite 2 féminine (deuxième lors de l’arrêt des compétitions en 2019-2020, et troisième cette saison avec deux victoires lors des deux seuls matchs joués avant le nouvel arrêt et la saison blanche) a également permis au club de continuer sa structuration afin de se pérenniser à ce niveau, voire d’espérer plus haut au moyen terme, tout en développant ses catégories jeunes.

Les féminines de L'Aurence se sont bien installées dans le paysage rugbystique local ces dernières saisons (archive photo Jeremy VdC)
Les féminines de L’Aurence se sont bien installées dans le paysage rugbystique local ces dernières saisons (archive photo Jeremy VdC)

Deux clubs en progression, ayant déjà un rassemblement sur certains points et cherchant à se développer encore plus, il n’en fallait pas plus pour renforcer les liens USAL-RCA pour la saison 2021-2022 ! Les deux parties ont donc décidé de solidifier leur rassemblement, le tout sous un nom en commun : le Limoges Rugby Féminin. Pas de fusion donc, les deux entités restent bien évidemment existantes de leurs côtés, mais les moyens mis en place vont être mutualisés, avec comme objectif la présence de cette entente dans cinq championnats à la reprise : l’Elite 2, bien évidemment, mais également la Fédérale 2 (qui sera donc la petite nouveauté et officiellement la réserve de l’équipe d’Elite 2), le championnat régional à X Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu’en équipe U18 et une section U15, toujours dans l’idée de faire éclore de nouvelles joueuses talentueuses dans la capitale Haut-Viennoise (on pense notamment à Pauline Bourdon, Agathe Sochat ou encore Clara Joyeux, passées par l’USAL durant leur formation ces dernières années). Au niveau de la communication, une page Facebook a également été créée, qui regroupera les informations sur toutes les équipes de ce rassemblement.

Côté sportif, le recrutement de joueuses est en cours afin d’avoir des effectifs conséquents pour chacune des équipes. Du mouvement est également à prévoir au niveau des entraîneurs, avec notamment du côté de l’équipe « régionale à X » l’arrêt de Stéphane Dessagnes après de nombreuses années au sein du rugby féminin, et le choix de Jérome Minsat de se tourner vers la formation avec les U18. Toutefois, la composition du staff pour cette équipe, gérée par la branche « RCA » de l’entente, serait quasiment actée pour la reprise. Pour la partie « rugby à XV séniores » (soit l’Elite 2 et la Fédérale 2), la stabilité devrait être de mise avec de nouveau la présence de Morgan Blot et Charles Rai sur le banc à la rentrée. L’entente est encore à la recherche de membres pour compléter son encadrement sportif (entraîneur supplémentaire, soigneur), mais aussi du côté des dirigeants et des bénévoles, notamment pour la partie administrative/gestion (contact sur l’affiche ci-dessous). Les entraînements des catégories séniores seront également divisés et adaptés pour les deux méthodes de jeu, le rugby à X sur le terrain du RC L’Aurence (jours encore à valider), le rugby à XV au Parc de Beaublanc (les mardis et jeudis soirs).

Limoges sera présent dans cinq niveaux différents à la reprise (crédit LRF)
Limoges sera présent dans cinq niveaux différents à la reprise (crédit LRF)

Le travail de formation est également un objectif principal, avec la présence de l’équipe U18 en Niveau 2 Fédérale à XV. Et si l’effectif continue d’augmenter ces dernières saisons, des entraînements découvertes sont ouverts à toutes jeunes joueuses souhaitant (re)découvrir le rugby, chaque mercredi après-midi du mois de Juin, afin de faire naître de nouvelles vocations pour la rentrée. Limoges espère également continuer son perfectionnement sur toutes les équipes engagées dans l’entente, avec notamment comme ambition pour l’équipe d’Elite 2 de se pérenniser à ce niveau, avec pourquoi pas l’idée d’aller voir un peu plus haut à moyen terme. Les formations pour la Fédérale 2 et la Régionale à X ne seront pas en reste, avec l’envie de bien figurer dans les championnats, tout en permettant à chaque joueuse présente dans le rassemblement de trouver sa place.

Le Limoges Rugby Féminin continue donc son défi de taille dans le développement du rugby féminin en Haute-Vienne, avec un mot d’ordre : installer la présence limougeaude dans le haut niveau du rugby féminin français.

La formation, un axe essentiel pour le rassemblement, avec des après-midis découverte pour les jeunes (crédit LRF)
La formation, un axe essentiel pour le rassemblement, avec des après-midis découverte pour les jeunes (crédit LRF)
Limoges espère pérenniser sa place en Elite 2 féminine, tou en continuant le développement du rugby féminin local (archive photo Jeremy VdC)
Limoges espère pérenniser sa place en Elite 2 féminine, tout en continuant le développement du rugby féminin local (archive photo Jeremy VdC)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here