Féminines : le Stade Toulousain revient sur terre

0

Pour sa première année dans l’Elite, on ne peut pas dire que le Stade Toulousain Féminin soit épargné par le calendrier. Après un déplacement inaugural chez le champion de France en titre, Montpellier, les stadistes recevaient le finaliste du dernier exercice, Lille, dans un climat rendu pesant par la grave blessure de leur joueuse Alice Dallery le week-end dernier. Une autre montagne à soulever pour les rouge et noire qui ne pouvaient plus jouer sur l’effet de surprise après leur exploit face aux Cocc’s… (par Jeremy Guscott).

STADE LILLE pamisire 9 15 (2)
Du soleil, du monde au stade du Toac, et un beau match (photo Pamisire)

imageSi la semaine de préparation du STRF avait baigné dans une douce euphorie après le succès face à Montpellier que le coach Philippe Gleize s’était évertué à relativiser, les filles du LMRCV avaient dû faire face à une terrible épreuve avec la grave blessure de Alice Dallery, touchée aux cervicales lors de leur nette victoire 41 à 0 face à Rennes en ouverture. Un élan de solidarité, comme seul le rugby peut en manifester, a tout au long de la semaine rappelé aux coéquipières d’Alexandra Pertus que les “Putains de nanas” (leur surnom) se devaient de bien figurer pour leur “Putain d’Alice”. Et la haie d’honneur effectuée par les stadistes en l’honneur d’Alice finissait de camper le contexte particulier du match.

Un premier acte équilibré 

Sans doute animées d’un trop plein d’émotions, les Lilloises écopaient en ce début de match de deux cartons jaunes. Sabathier en profitait pour ouvrir le score sur pénalité. À 13 contre 15, les visiteuses souffraient et sur une belle percée de l´arrière feu follet Prune Pégot, l’internationale des moins de 20 ans décalait la recrue Séraphine Okemba pour le premier essai stadiste non transformé (8-0, 26e). Toulouse devait procéder à deux remplacements précoces dans son pack pendant que Lille, hasard ou pas, revenait dans le match. Après une pénalité ratée, le LMRCV inscrivait coup sur coup deux essais avant la mi-temps qui leur donnaient deux points d’avance à la pause (8-10, 40e).

STADE LILLE pamisire 9 15 (3)
Des Lilloises difficiles à stopper (photo Pamisire)

Lille fait la différence et tient son rang

Le retour des vestiaires confirmait que les Nordistes avaient remis la main sur le match. Heureusement, la buteuse était peu en réussite laissant en route 10 points au pied et le score ne bougeait pas (8-10, 52e). Mais ce n’était que partie remise puisque Lille marquait un 3ème essai quelques minutes plus tard, toujours pas transformé, ce qui empêchait le score de gonfler (8-15, 55e). Le match était à sens unique et le LMRCV se détachait inexorablement en allant une quatrième fois à dame (8-20, 60e). En fin de match, elles scellaient même la victoire par un ultime essai (8-25, 76e), un succès qui ne souffrait d’aucune contestation. Les Toulousaines, malgré une bonne entame, ont été trop fébriles pour espérer et mesurent le chemin qui reste à parcourir pour atteindre le haut niveau hexagonal. Côté lillois, cette deuxième victoire bonifiée pouvait les satisfaire pleinement, et on sait déjà à qui elle sera dédiée.

STADE LILLE pamisire 9 15 (1)

Composition STRF :
1/ Traoré 2/ Laborie 3/ Rouanet 4/ Fitzpatrick 5/ Blackwood 6/ Peyronnet 7/ Hermet 8/ Billon 9/ Sansus 10/ Sabathier 11/ Okemba 12/ Peyronnet 13/ Frégier 14/ Galibert 15/ Pégot

Remplaçantes : Beauparlant, Kearney, Laborie, Serrant, Laborie, Loubet, Corbière, Mengué, O’ Brien

Les réactions 

 Philippe Gleyze (entraîneur Stade Toulousain ) : Nous nous retrouvons enfin à notre vraie place, à savoir : apprendre le haut-niveau et lutter pour le maintien en préparant des jours meilleurs, comme je l’ai annoncé depuis longtemps. Mention spéciale à l’équipe Espoirs qui s’est brillamment imposée face à Saint Orens. C’est aussi une satisfaction puisque nous travaillons, les présidents, les entraîneurs et les différents staffs à préparer l’avenir ensemble, et être le plus performant possible dans toutes les compétitions dans lesquelles nous sommes engagés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here