Fédérale 3 – Le FCTT renvoie La Salvetat en Honneur

0

Atmosphère lourde et pesante avant cette rencontre qui allait déterminer qui resterait en fédérale 3 ou pas. Après un match aller remporté par le FCTT (12-15), La Salvetat n’avait d’autre choix que de s’imposer pour espérer le maintien. Les Toulousains, aussi. le faux pas était donc interdit dans ce derby…

fctt salvetat
Des intentions, mais beaucoup de maladresses aussi (photo S. Chezeau)

Les visiteurs donnent le coup d’envoi, léger vent dans le dos. On ressent de suite beaucoup de crispation de la part des 30 acteurs avec des petites maladresses inhabituelles, et des fautes aussi. Les locaux semblent prendre le match par le bon bout, dominateurs en touche, et en mêlée, ils trouvent l’ouverture sur une touche bien négociée au bout de 3 minutes. Essai de Balangue, transformé par Dutilh. Les joueurs du Racing réagissent, s’imposent en mêlée fermée, et suite à un beau mouvement, vont égaliser sur un bel essai inscrit par Marcet, transformé par Vachon. ce dernier passe une pénalité quelques minutes plus tard (7-10). Les débats s’équilibrent quelque peu, et à la demi heure de jeu, Dutilh égalise (10-10). Les intentions sont là, mais les maladresses aussi. Marlet en profite pour claquer un drop parfait juste avant la pause (10-13).

Un drapeau levé…puis baissé

Dutilh égalise sur pénalité à la 47ème après un échec quelques instants plus tôt. A partir de ce moment-là, le match se durcit, on sent que les joueurs de La Salvetat sortent de leur match. Mankuka pour le FCTT, en bout de ligne, marque un essai qui provoquera la polémique. L’arbitre de touche, officiel, levant le drapeau pour signaler une faute, avant de se raviser. Grosse colère légitime dans le camp visiteur. Le RCSP sort un peu plus de sa rencontre pourtant bien entamée, Dutilh sanctionne à nouveau par trois points (23-13, 61ème). Le Racing revient au jeu, et remet la main sur le ballon, mettant à la faute des toulousains sur le reculoir. Vachon passe deux pénalités (64ème et 70ème, 23-19). On pense alors que le match peut basculer en faveur des damiers, mais sur une touche mal négociée, l’infatigable Loubière file à l’essai, transformé par Dutilh. 30-19, il reste deux minutes, le score ne bougera plus.

La Salvetat-Plaisance, un an après son titre, retourne en Honneur, et peut nourrir des regrets tout au long d’une saison marquée par les blessures, la malchance et la perte de plusieurs points précieux en cours de route. Pour le FCTT, loin de ses objectifs de début de saison, les nombreuses blessures n’auront jamais permis d’avoir un groupe régulier pour jouer mieux que le maintien. Ce dernier est assuré, c »était l’objectif du jour. Quant à ceux qui étaient venus assister à un match de boxe, ils en auront été pour leur frais, tant les deux équipes, à défaut de pratiquer du grand rugby, auront essayé pendant 80 minutes de jouer, plutôt que détruire.

fctt salvetat
La mêlée aura joué un rôle crucial dans ce derby (photo S. Chezeau)

Les réactions

Nicolas Peyrat (co-entraîneur RCSP): nous sommes frustrés, l’arbitre de touche lève le drapeau et le rebaisse, on prend un essai derrière, toute l’année c’était comme ça. La dernière touche n’est pas droite non plus, et on prend un essai. On commet beaucoup trop de fautes de mains malgré tout pour espérer marquer.

Jérémy Marcet (capitaine RCSP): On a fait des petites fautes qui nous coûtent cher, trois points par-ci par-là, ça va vite. On est sorti du match en seconde mi temps, la fatigue nous a fait faire des fautes, et en plus, on a reculé. C’est dommage.

Hugo Carriat (co-entraîneur FCTT) : on savait que ce match serait tendu, Gaël Artigue nous a mis sur de bons rails. On ne pouvait pas laisser ce club dans cette situation, nous somme restés concentré sur notre plan de jeu, c’était notre finale comme dimanche dernier, on a vu que nous avions des joueurs avec un gros potentiel,et un gros moral.                            

Damien Catala (capitaine FCTT):  On savait que ce serait dur contre cette équipe qui venait de battre Rieumes, il fallait être présent pendant 80mn, et c’est ce que chaque joueur a fait aujourd’hui. Je suis très fier des garçons pour ça. 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here