Fédérale 3 – Debrief, causeries et enjeux

0

Les équipes du Comité Midi-Pyrénées sont à la fête et peuvent légitiment avoir de belles ambitions en fin de saison. Deux sont en difficulté, Grenade et Laroque, l’une des deux risque for de faire descendre l’autre. Mais laquelle ? Point route des poules 12 et 14 avant ce week-end de repos, et une reprise en fanfare dès le 5 mars…

lannes rieumes
Jeff Lannes et Rieumes foncent vers la première place de la poule 12 ? (photo GR Vin)

Poule 12 : Victorieux, Tournefeuille (2ème avec 45 pts) est passé devant son adversaire du jour, Tournon, à égalité de points avec Revel (44 pts) qui ramène néanmoins le bonus défensif. Les deux équipes qui vont se rencontrer dans 15 jours, talonnent Rieumes, leader (49 pts). Layrac a pris les cinq point de forfait offerts suite au forfait général de Vic. Cinq points acquis à Tournefeuille lors de la prochaine journée pour la même raison. La lutte pour le haut du tableau est très ouverte. Rieumes a son destin en mains, mais ira à Layrac, et Revel, avant de recevoir Tournefeuille. Pas simple.

Les équipes midi-pyrénéennes sont en bonne position pour terminer aux premières places, mais elles le sont aussi pour descendre en Honneur. En effet, Grenade, bien que premier non relégable, reste sur une grosse déconvenue à Rieumes avant de préparer quatre dernières rencontres capitales pour son avenir. La réception de Layrac ne sera pas de tout repos, celle de Revel non plus, les deux équipes étant en course pour la qualif. Les déplacements ne s’annoncent pas non plus comme des parcours de santé. A Tournefeuille, on voit mal les jaune et noir créer la surprise. En revanche, le dernier match à Laroque-Belesta pourrait fortement prendre l’allure d’un véritable barrage. Les Ariégeois, à deux points de haut-garonnais, vont glaner cinq points suite au forfait de Vic, et auront l’avantage du terrain pour ce dernier match. Si les deux équipes sont au coude à coude à ce moment-là, le 2 avril sera une date à cocher pour assister à un gros bras de fer.

saint sulpice beaumont
Âpre duel encore entre deux promus aux dents longues. Saint-Sulpice l’emporte encore contre Beaumont, mais toujours de très peu (photo S. Cartou)

Poule 14 : Là aussi, les représentants pyrénéens sont à leur avantage. Le mano à mano que se livre le RC Montauban et le FCTT est superbe. Les Toulousains ont grillé un joker à Floirac ce dimanche (défaite 18-17). Les Montalbanais en ont profité pour revenir à hauteur au classement (victoire contre Bazas 27-16, 52 pts chacun). Nègrepelisse confirme sa belle dynamique en s’imposant à Monflanquin et prend la troisième place (45pts). Mais les Diables rouges partagent ce strapontin avec l’étonnant promu, Saint-Sulpice, vainqueur au forceps de Beaumont (17-14). Les deux équipes, très proches dans le jeu, le restent aussi au classement, et pour se qualifier car l’écart est fait avec les poursuivants. Aucun risque ici de voir donc une équipe descendre en Honneur. Les quatre dernières journées s’annoncent aussi passionnantes que tendues avec des confrontations directes qui détermineront l’ordre d’arrivée. A noter le derby à Nègrepelisse face à Beaumont qui sera une nouvelle fête du rugby tarn et garonnais.

gordo philippe grenade
Philippe Gordo (co-entraîneur Grenade) se prépare à une fin de saison stressante (photo GR Vin)

Réactions

Ichem Ghanmi (capitaine Saint-Sulpice) : Nous nous en sortons bien face à une équipe de Beaumont qui aurait pu l’emporter. Aucun ballon en conquête nous a rendu la tâche difficile mais nous n’avons jamais été décroché. Quand nous avons eu des ballons, nous avons pu mettre notre jeu en place et marquer. C’était notre quatrième match et l’essentiel est fait : gagner face à un concurrent direct. Le repos va nous faire le plus grand bien avant d’aborder des échéances importantes et difficiles.

David Bégu (entraineur de Revel) : Probablement le match le plus difficile à domicile de la saison. On savait qu’il y a toujours un relâchement inconscient après trois victoires consécutives dont les deux dernières à l’extérieur. On a donc resserré tout le monde pour faire passer le message et rester humble et continuer de travailler et avancer. Nous avions beaucoup étudié cette équipe qui n’est pas très physique mais qui propose beaucoup de jeu. C’est ce qu’il s’est passé. Nous avons essayé de rivaliser sur le jeu et des choses se mettent en place petit à petit. On fait une bonne première mi-temps. Je pense que tout le monde s’est fait plaisir dans les tribunes. Après, la seconde mi-temps était plus lâchée. On fait des fautes, on prend des cartons et du coup, on joue en infériorité numérique durant 20 minutes et ça nous a pénalisé. Il y a encore eu un gros travail de conquête et particulièrement en touche qui nous a permis d’avoir des ballons. On est contents et heureux de continuer à avancer. Ce soir, on peut dire que l’on va aller chercher de belles choses pour la fin de saison. Maintenant, on va à Tournon dans 15 jours (NDLR : troisième à égalité de points), on sait que ça va être compliqué et un très gros match de rugby. Mais les joueurs ont fait le travail et on doit les féliciter tous. Ils se donnent à tous les entraînements et tous les matchs et c’est la force de notre groupe depuis le début de la saison. Chapeau à cette équipe de Nérac qui propose beaucoup de jeu et beaucoup de rythme. On a su rester fidèle à notre défense.

Christophe Tarozzi (entraineur de Nérac) : On venait pour chercher un point de bonus contre une équipe de Revel qui restait sur deux victoires à l’extérieur sur des concurrents directs et c’est fait. À vrai dire, je vois plus Revel comme un allié que comme un ennemi. Ils ont Battu Vic-Fezensac et Laroque-Bélesta chez eux. Des gens qui sont en concurrence avec nous pour le maintien. Ce point de bonus me satisfait, je venais pour ça. Alors c’est vrai qu’on aurait pu l’emporter mais on ne peut pas se permettre d’être aussi hésitant en conquête et en touche et gagner un match. C’est impossible. Ils ont construit leur victoire sur la touche, ils sont très bien organisés. Après, je crois qu’il y avait la place mais franchement, je suis satisfait du point de bonus et je souhaite bonne route à Revel parce que c’est une très belle organisation, c’est bien structuré et de bons coachs, on le voit. Un peu tendus sur le bord de touche parfois (rires) mais on voit que c’est une équipe bien structurée et c’est propre surtout.

Rémy Fabre (entraineur de Revel) : Tous les matchs à la maison ont été difficiles. On voulait peut-être aller chercher un match référence où on applique tout ce que l’on met en place aux entraînements. Nous n’y sommes pas encore mais on fait un bonne première mi-temps avec plusieurs actions de plusieurs temps de jeu qui sont vraiment pas mal. Il manque juste à les concrétiser et on aura fait une bonne chose. C’est un match de plus gagné à la maison donc c’est déjà pas mal. On s’assure peut-être des barrages donc je suis globalement satisfait. Les bases sont là, on est bons en défense, conquête, toujours maîtres en touche. On commence à arriver à transformer le jeu et être performants devant puis écarter et prendre le large. Ca se met en place, on voit de belles choses. Il faudra retravailler cette seconde mi-temps. On manque de rythme et on s’endort. Alors est-ce qu’on commence à être dans le dur physiquement ? Je ne sais pas. L’avantage est qu’on va jouer un match tous les 15 jours maintenant et ça va faire du bien. En plus, il devait y avoir la réception de Vic-Bigorre qui est forfait général. On va pouvoir se ressourcer et remettre la machine en route. On ne saute pas partout mais

Laurent Cettolo (Entraîneur, Tournefeuille): «On est bien évidemment satisfaits du résultat même s’il y a un côté frustrant puisqu’on laisse échapper le bonus offensif alors qu’on menait de 14 points à cinq minutes de la fin. On avait déjoué complètement le weekend dernier à Nérac. On prend quatre points aujourd’hui, on va en prendre cinq le weekend prochain suite au forfait général de Vic-Bigorre. Ça reste donc très positif puisqu’on a enfin réalisé un match avec de l’engagement, une conquête intéressante, des ballons portés de bonne qualité. On a su déplacer le jeu et être présents sur les zones de rucks.»

Olivier Sverzut (Entraîneur, Tournon): «On est satisfaits du point de bonus car cela aurait pu être plus compliqué pour nous, on était un peu courts en effectif. On a subi les vingt premières minutes. Tournefeuille est une belle équipe qui a mis son jeu en place. Ensuite on a remis un peu la main sur le ballon et produit du jeu face à une équipe qui en a produit aussi dans de bonnes conditions météo. Comme j’ai dit aux joueurs, on aurait fait le dixième de ce qu’on a fait contre Layrac, on n’aurait pas perdu deux points à la maison. Mais bon : c’est comme ça. Il faut se remettre en question. C’est ce qu’on a su faire.»

Patrick Miquel co-entraîneur de Rieumes : C’est bien, quand nos joueurs font ce qu’on leur demande c’est quand même plus simple. On a assisté à un bon match sans tomber dans l’individualisme.

Pierre Pelissier entraîneur de Grenade : C’est compliqué bien sûr, mais c’est surtout dans l’attitude que je suis déçu. Ce n’est pas comme ça que l’on sauvera le club. Même contre une grosse équipe de Rieumes, on doit mieux faire face.

Arnaud Gatumel capitaine de Grenade : Ca va être compliqué, car tous les matchs sont compliqués pour nous. On va recevoir Layrac et Revel qui se battent pour la qualification et qui ont besoin de points. Ensuite on va à Tournefeuille et Laroque c’est pas gagné. On a besoin de prendre des points un peu partout et ce n’est pas en jouant comme qu’on va le faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here