Fédérale 3 – Castelnaudary rate la montée d’une marche

0

Castelnaudary regrettera sûrement longtemps de ne pas avoir converti ses occasions du match aller, soldé par un 9-3 qui laissait Gruissan espérer renverser la situation à domicile, fort de ses nombreux atouts, dont le buteur Rosalen…

roc gruissan mai 2015 (5)
Du monde, de la chaleur, un match engagé, et serré jusqu’à la dernière minute : un vrai match de phase finale (photo Roc)

Il est vrai qu’avec un tel artificier, les maritimes se délectent des pénalités accordées, souvent synonymes de points marqués. C’est d’ailleurs lui qui ouvrait le score d’entrée. Mais le meilleur marqueur d’essai de Castelnaudary, le pilier Romain Lala était à la conclusion de ballon porté. Gruissan se rebiffe, domine, mais se contente de trois points de plus de Rosalen. Batigne lui répond. 6-8 à la demi heure, moment où l’arbitre dégaine un carton jaune princier à Raynier. Le ROC paye au prix fort cette exclusion en encaissant un essai deux minutes plus tard. Rosalen fait enfler le score par une nouvelle pénalité. 23-8 à la pause.

Escalier assure la montée d’une marche

roc gruissan mai 2015 (4)
Batigne ajuste son ballon pour donner trois points de plus à son équipe (photo Roc)

Conscients de devoir prendre le jeu à leur compte, les joueurs d’Eric Mercadier mettent en pratique dès le début de la deuxième mi-temps, et marquent un deuxième essai à la 50ème, transformé par Batigne. l’incontournable Rosalen redonne trois points de plus aux siens dans la foulée (26-15). On sent que le match peut basculer. Et c’est le cas, avec un deuxième carton jaune contre le ROC à la 60ème. Même cause, même conséquence, puisque les Gruissanais  marquent un essai trois minutes plus tard. 31-15, le break est fait. Mais Castelnaudary a déjà démontré son mental de fer cette année, et sur une pénal-touche, c’est à Soum que revient le mérite de marquer. A vos souhaits, et l’espoir est de retour.31-22 à dix minutes de la fin, Soit deux points de retard sur l’ensemble des deux rencontres. Le ROC pousse, et dans les derniers instants d’un amtch devenu suffoquant, obtient une balle de match, avec une pénal-touche qui ne laissait rien présager de bon pour les locaux. Mais ces derniers ont un Escalier, le bien nommé, en deuxième ligne, qui est monté très haut pour subtiliser le ballon au meilleur des moments pour Gruissan, au pire pour Castelnaudary. Au final, deux petits points séparent les deux formations audoises, la saison prochaine, il y aura un niveau d’écart aussi.

roc gruissan mai 2015 (6)
Romain Lala, auteur de son 46ème essai de la saison, record battu pour un pilier (photo Roc)

Les réactions

roc
“Merca” déçu, mais confiant pour l’avenir du ROC

Eric Mercadier (entraîneur ROC) : Mourir à trois points de la montée en Fédérale 2 c’est vraiment difficile à vivre et très frustrant. J’ai vraiment envie de rester positif, de me dire que ce n’est pas la fin mais bien au contraire, le début d’une belle aventure pour Castelnaudary. Quand je revois la première rencontre au Boulou et le contenu proposé lors de ces deux matchs contre Gruissan, je me dis que les joueurs ont vraiment franchi un pallier autant individuel que collectif et qu’ils ont pris conscience de leurs moyens. Je pense également au maigre public du début de saison par rapport à l’engouement de ces derniers matchs. Je crois que les gens ont bien compris qu’à Castelnaudary, il y avait une équipe qui se battait tous les dimanches avec beaucoup de courage et de valeur pour porter haut les couleurs du club et de la ville. Des jeunes qui pour la plupart, sont issus de l’école de rugby. En partant sur ces bases en début de saison prochaine et en continuant à progresser, je pense que le rugby Chaurien a de belles heures devant lui.

Adrien Rouzaud (capitaine Castelnaudary) :On savait qu’une montée en fédérale 2 se jouerait à rien, ça a été le cas. 80 minutes d’engagement physique et de jeu. Je pointe du doigt l’arbitrage qui n’a pas du tout été à la hauteur de l’événement, avec deux cartons qui nous font jouer deux fois à 14. Ce qui pèse beaucoup pour ce genre de match, surtout devant une belle équipe de Gruissan . La saison est belle quand même avec un super groupe qui essaiera de faire mieux la saison prochaine

Les compositions d’équipe

Gruissan : Luneau, Robert, Régy, Lopez, Julien Huertas, (o) Rosalen, (m) Brull, Barrancos, Borwin, Galigné, Escalier, Ponthier, Palomera (cap), Lagarde, Ramey. Remplaçants : Lauberge, Roda, Demilly, Redon, Marti, Matas, Rodriguez.

Castelnaudary : Labatut, Albert, R. Raynier, Mercier, Vialade, (o) Batigne, (m) Fauré, Carbonnel, Lionel Condouret, Rouzaud (cap), Soum, Moussaoui, Binet, Alexandre Raynier, Lala. Remplaçants : Puapua, Gibeau, Albouy, Chris Condouret, Cortal, Large, Ferriol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here