Fédérale 3 – Aramits à la fête

0

Dimanche dernier, Aramits défiait son voisin de Coarraze Nay sur la pelouse du stade municipal de Serres-Castet dans le cadre des huitièmes de finale de Fédérale 3. Malgré le ciel orageux, beaucoup de monde était présent pour ce derby Béarnais. Au point d’engendrer un retard de 15 minutes pour le coup d’envoi… (résumé et photos Chris Farmer)

34343420_10216073003919972_2225678831908290560_n
Le public a répondu présent pour ce derby béarnais

Tout ce petit monde rentré et installé, l’arbitre Mr LE GALL siffle le coup d’envoi et Aramits donne de suite le tempo en mettant à la faute Coarraze: pénalité transformée par Ducombs, 3 à 0. Il n’en fallait pas plus pour réveiller les Rouge et bleu. Présents partout et très bien organisés, ils prennent les hommes du Barétous sur leurs points forts, la défense et l’agressivité. Sur une mêlée aux 40 mètres, COUPEAU lance une attaque petit côté, l’ailier MONTPLAISI s’intercale et remet intérieur sur son compère de l’aile opposée MARIET qui file aplatir entre les poteaux et transforme dans la foulée (3-7 à la 15′).

34347220_10216073062881446_3725769088580976640_n

Trop joueurs, ou maladroits, les gars d’Aramits rendent beaucoup de ballons à leurs adversaires, qui font briller leurs gazelles, mais se heurtent à une grosse défense. A la demie-heure de jeu, les hommes du duo GOUAILLARD-FOIS héritent d’une pénalité et décident de taper en touche dans les 22 mètres. Le ballon pris à deux mains, une cocotte s’organise, le 8 de devant progresse et s’écroule dans l’en but, transformation réussie par DUCOMBS (10-7). Juste avant les citrons, Coarraze profite d’une pénalité suite à un hors-jeu et remet les compteurs à zéro (10-10).

Dès le retour des vestiaires, les joueurs du Barétous occupent le camp adverse grâce au pied de LAHORE. C’est justement sur une chandelle que le 9 de Coarraze commet une obstruction et offre une pénalité à 45m des perches. Mécontents de la décision arbitrale, les Rouge et bleu se voient reculer de 10 mètres. DUCOMBS ne se fait pas prier pour la transformer (13-10 à la 42′).

34370749_10216073026960548_6135565772535103488_n
Ducombs s’applique avant de passer une nouvelle pénalité

Cinq minutes plus tard, MARIET, encore lui, remet les siens à égalité (13-13). Coarraze enchaîne les offensives, mais se heurte à la solide défense des Vert et blanc, qui tentent d’occuper le terrain au pied. A 10 minutes du terme, le vent et la pluie font leur apparition et contrarient beaucoup les tentatives des hommes du capitaine COUSTAROT, qui loupe un drop des 22m et une pénalité à 35m. C’est encore une fois c’est sur un maul porté, parti aux 40m et qui s’effondre dans les 22m, qu’Aramits, grâce au pied de DUCOMBS, reprend la tête (16-13, 73′).

34580062_10216073088642090_4837141856955400192_n

La fin du match se déroule dans les 50m de Coarraze qui ne voit que très peu de ballons à exploiter. Mais plus rien ne sera marqué. Le coup de sifflet final délivre Aramits et abat Coarraze qui a eu sa mi-temps sans pouvoir creuser l’écart au score. Aramits, qui fêtait les 50 ans du club la veille, est un beau quinquart…génaire…

34445926_10216073097682316_312937214176657408_n


Réactions :

DIDIER LAHORE, n°5 et capitaine Aramits : On était venus pour mettre une énorme pression car ils avaient terminé premiers de la poule forte, et nous premier de la poule faible. On voulait les faire déjouer et les prendre devant. A l’image des Castrais samedi dernier, ce n’est pas celui qui est donné favori qui gagne. Je suis très content car on est une bande de copains, avec l’expérience des quelques anciens et notre vaillance, on arrive à être récompensés.

JACQUES FOIX, entraîneur des lignes arrières Aramits: On s’attentait exactement à ce type de rencontre, face à une équipe très homogène, qui a su nous contrer sur nos mauls pénétrants. Nay nous a inquiété sur ses mouvements de ¾, on l’a constaté sur l’essai encaissé. Un chassé croisé de 3 points et au final sur l’envie, sur nos valeurs, cela a basculé de notre côté parce qu’on en voulait plus qu’eux sur ces choses là. Place maintenant au quart contre Gruissan, on nous annonce une grosse écurie, on ne les connait pas. Moi j’ai des souvenirs où souvent dans un match, dans ce secteur là, il y avait des grosses équipes. C’est souvent quand on a un peu peur qu’on se surpasse, et sur un quart on est obligé de se surpasser. On va le jouer comme si c’était le dernier, on va s’envoyer et les contrarier, ça c’est sûr.


FICHE TECHNIQUE

COARRAZE NAY 13 – 16 ARAMITS (MT : 10-10)
ARBITRE : Mr LE GALL – Côte Basque Landes

COARRAZE : SOUBIELLE, MONTAUBAN, DA COSTA, BOUE, LITHURALT, COUSTAROT, BARTHELEMY, ZIEGLER, COUPEAU, LANGLE, MONTPLAISI, ALLIAS, COUSTABI, MARIET, DOURAU

REMP : CASTERAN, HENNINGER, DUFAU, LABOURDETTE, OMPRARET, GINESTA, GOUTARD

ENT : ZAMPAR STEPHANE et ANDRE JULIEN

ARAMITS : ARRIUBERGE, COSTE, SAGARDOY, BONNE, LAHORE, ELICHABE, GABASTOU, CASAU, LARRICQ, DOMECQ, FORSAN, DUCOMBS, LAHORE, BERNUES, URRUSTOY

REMP : SUBERCAZE, BLANCHARD, TRISTAN, ESCONOBIET, LAPEYRE, LAPEYRADE, DIES

ENT : GOUAILLARD OLIVIER et FOIX JACQUES

 


BONUS : dans les coulisses d’un anniversaire

L’Entente Aramits ASASP a fêté ses 50 ans !

Les festivités commencèrent le vendredi avec le concert du célèbre groupe BEARNAIS Nadau, prévu au terrain de rugby d’Aramits mais délocalisé à la salle polyvalente de Bedos, à cause des intempéries de ces derniers jours. La première partie, pour commencer à chauffer la salle comble, fut assurée par le groupe ERREJENTAK avec des chants basques et béarnais sans oublier la PENA BAIONA.

Une légère pause pour se rafraichir un peu et MICHEL MAFFRAND alias JAN DE NADAU, le célèbre chanteur mais aussi formidable conteur et narrateur, commença son récital de près de 2 heures avec tout son répertoire dont les plus connus L’ENCANTADA et l’immortèla entres autres ! Salle surchauffée, public conquis, le pari était réussi pour cette première journée.

Le samedi près de 450 personnes furent reçues sous le chapiteau pour admirer l’expo photo et faire la photo souvenir.

Mr Sébastien LEMBEYE (président de l’EAA) et Mr Etienne SERNA (maire d’ARAMITS, ancien capitaine et joueur) après le traditionnel discours de bienvenue, ont demandé à tous les anciens présidents de les rejoindre pour dévoiler une stèle en l’honneur de JEAN LAHER (créateur du club et premier président) et dont le charmant stade champêtre portera dorénavant son nom.

34396847_10216071240475887_8044826847554306048_n

L’apéro fut servi durant de longues minutes, puis ce petit monde prenait place à la salle des fêtes et sous un chapiteau installé spécialement pour l’occasion pour servir un très bon repas pour près de 400 personnes !

Chant Béarnais accompagnèrent ce moment festif et convivial.

34511264_10216071251196155_6007987247930933248_n

La soirée se continua avec un buffet froid pour visionner la finale du top 14 sur écran géant. La fête continua très très tard dans la nuit…

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here