Fédérale 2 – Saint-Girons-L’Isle Jourdain, une entame qui change tout

0

Saint-Girons, 10ème mais toujours privé de ses quatre points acquis contre Auch (le match est pour l’instant remis au 1er décembre), avait l’obligation de l’emporter pour ne pas se mettre sous pression. Les Lions Verts avaient quelques certitudes, forts de leurs deux dernières sorties conclues par deux succès bienvenus après trois revers de rang. Face à eux, se dressait l’Isle-Jourdain, au bilan somme toute positif avec trois victoires à la maison, pour un nul et deux défaites (à Nafarroa et Auch). Rare match à ne pas avoir été reporté, “Saint-Gi” avait là une belle occasion de se donner de l’air. L’USL, avait l’occasion de son côté de s’imposer pour la première fois, loin de son pré. La menace était réelle, et pas que dans le ciel… (résumé et photos par GR Vin)

IMG_0065
Encore un stade bien garni

Il ne fallait pas arriver en retard car sur le premier ballon touché par les locaux, l’arrière Zorzi relançait de ses 22m, trouvait son excellent ailier Duba, qui faisait un festival sur 60m pour terminer entre les perches. Lazerges portait la marque à 7-0.

IMG_0007
Duba a laissé tout le monde sur place et marque d’entrée

On pouvait déjà deviner les intentions ariégeoises. Plus dynamiques, très inspirés, les Lions Verts mettaient beaucoup de rythme. Il n’en fallait pas plus pour déborder des Islois restés dans le bus. Une pénaltouche, un enchaînement et Lazerges inverse le jeu, et trouve…Duba, encore lui, qui se joue des derniers défenseurs pour un doublé sur le drapeau de coin. 12 à 0 en douze minutes de jeu. On vient d’assister à un maximum d’efficacité en un minimum de temps.

IMG_0031
Albinet ne pourra empêcher Duba de doubler la mise

KO debout, L’Isle ne peut en rester là. Autour de Chabbert son capitaine, et de sa première ligne, l’USL se concentre sur sa conquête. Les mêlées donnent lieu à de belles empoignades et on sent bien que les visiteurs ont des arguments à faire valoir. D’autant que du côté des locaux on manquait de repères avec plusieurs absences de poids, notamment Pujol (décès de son papa, très proche du club, à qui un hommage a été rendu au début du match). Ce qui a eu pour effet de replacer Incamps le talon, à droite et titulariser le couteau suisse, Laurent Rietbroek au talon. L’Isle porte bien le ballon mais St Girons fait front et ne lâche rien, si ce n’est cette pénal touche qui va servir de rampe de lancement aux visiteurs. Au prix d’un gros effort, c’est finalement Gauci poussé par tout le pack qui arrivera à passer la ligne. Arnaud transforme et réduit l’écart à 12-7.

IMG_0046
Roudière et Estaque ne peuvent empêcher Gauci de réduire la marque

L’emprise sur le match est rouge et jaune mais les noir et Vert restent bien présents dans l’engagement. Certainement même un peu trop, Rietbroek est prié d’aller récupérer sur le banc 10 minutes. Arnaud passe une pénalité pour l’Isle, alors qu’il avait vu auparavant sa tentative renvoyée par la transversale. 12-10 à la pause. Un moindre mal finalement…

Une histoire de coups de pied…

A la reprise suite à une faute en mêlée, Arnaud passait la pénalité et pour la première fois donnait l’avantage aux siens (12-13). Cette deuxième période est très intense dans l’engagement. Cela donne lieu à un chassé-croisé où les buteurs tiennent les tribunes en haleine. C’est d’abord Lazerges qui punit Chabbert, pris pour ne pas avoir mis les bras sur un plaquage et qui, au passage, prend un jaune. 15-13 pour les locaux. Arnaud à son tour redonne l’avantage aux siens pour un hors-jeu, 15-16. Mais dans cet engagement à haute intensité c’est un plaquage haut qui arme le pied de Lazerges. Le demi de mêlée redonne l’avantage à son équipe 18-16.

IMG_0035
Lazerges s’est bien appliqué

Il reste une grosse dizaine de minutes à jouer et les derniers remplaçants sont rentrés. Côté L’Islois c’est Coan Roaldes qui s’échappe mais ne peut assurer la continuité par manque de soutien. C’est ensuite Desprez qui remontera bien un ballon, mais la défense locale prendra encore le dessus. Pinarello tentera un dernier coup mais sans concrétiser. L’Isle sait que la partie peut basculer et jette toutes ses forces dans la bataille.

IMG_0135
Desprez tente de faire la différence

Arnaud aura coup sur coup, pour un plaquage haut et un hors-jeu de Zorzi sur un ballon perdu en route, l’occasion de passer devant. Ses deux tentatives frôleront finalement les barres. St Girons retient son souffle, défend et plaque tout ce qui bouge. En cédant une nouvelle pénalité au pied d’Arnaud, à la 84e minute aux 50m. Le ballon est lourd, le terrain gras, le ballon s’élève, prend la bonne direction et passe…sous les poteaux. Lazerges récupère et libère tout un peuple.

IMG_0023
Rietbroek L. a souvent été à la pointe du combat

Saint Girons mérite sa victoire pour son implication, sa ténacité, son organisation défensive sans faille et pour le cœur mis à l’ouvrage tout au long de la rencontre. Ce terrain n’était pas compatible avec le rugby de mouvement prôné par son coach, mais l’essentiel est là. L’Isle Jourdain n’est pas parvenu à rattraper son absence de début de match et devra trouver des solutions pour éviter de perdre bêtement des points qui lui tendent pourtant les mains. Cette équipe à beaucoup d’arguments à faire valoir et va tenir c’est sûr, le haut du pavé dans cette poule.

Les joueurs : Au SCSG Rietbroek L. a été énorme au talon puis en 3eme ligne. Avec lui le jeune Verge très prometteur, Incamps et Maurette les valeurs sures, Lazerges en poisson pilote avisé, sans oublier Duba dynamiteur de défense.
A l’USL : Chabbert bien sûr mais aussi Albinet et Punch pour leur supériorité en mêlée, Bilhere pour son activité et Coan Roaldes quand il est rentré.


Les réactions

Lionnel Heymans co-entraîneur SCSG : Recevoir L’Isle Jourdain dans ces conditions avec la pluie et un terrain gras, ce n’est pas un cadeau. Pendant le premier quart d’heure, on a pu se faire des passes, et on marque deux essais. Mais ensuite, ça s’est résumé à des touches, des mêlées, du jeu au près. Et l’Isle est meilleur que nous à ce jeu. On a vu que contre Aramits, ils avaient eu une pénalité sur chaque mêlée, ça prouve qu’ils sont très performants dans ce secteur. Ils ont deux piliers de chaque côté, alors on savait qu’il fallait résister sur les ballons portés, avoir nos ballons en mêlée et écarter. Il nous manquait quand même deux éléments devant qui ont l’habitude de jouer (Pujol le capitaine de touche et le pilier droit), du coup on était très juste pour rivaliser. On a même fait jouer notre talonneur, pilier. Mais on a assuré l’essentiel, et j’en suis ravi.

IMG_0056

Christophe Sottil, entraîneur USL : Mon sentiment c’est que l’entame de match nous coûte le match. En étant menés très vite 12-0, il était compliqué de revenir. Quand on s’y est mis et malgré les conditions, on a vu des choses intéressantes. Après, on a la possibilité de passer bien sûr, mais c’est compliqué, les pénalités de fin de match sont loin et le terrain très lourd. Je pense qu’on avait les moyens de gagner mais encore aurait-il fallu qu’on commence le match à l’heure.

IMG_0075

Paul Chabbert, capitaine USL : Quand on fait 20 minutes catastrophiques, que c’est trop facile pour eux, et qu’on est complètement absents, ça devient compliqué d’espérer gagner. On les regarde jouer et quand je vois les efforts que l’on doit faire pour marquer, c’est un peu regrettable. Après on revient bien dans la partie, ce qui montre qu’on a du caractère. On les fait bien douter jusqu’à la fin. On a la victoire à portée de main mais les pénalités sont assez lointaines. Ce n’est pas sur ça qu’on doit le gagner, mais bien avant, on a eu les occasions et on n’a pas su être réaliste. On prend un point de bonus à l’extérieur et on reste sur une bonne dynamique quand même.

Jonathan Durrieu, centre SCSG : Devant il a fallu se livrer. Ils avaient une grosse mêlée et étaient très performants en touche. On gagne d’un point, mais ça nous suffit, surtout avec l’état du terrain. Derrière il a fallu s’accrocher et défendre car on n’a pas eu beaucoup de ballons, excepté au début du match, qu’on a bien exploité. Si on avait pu avoir plus de ballons derrière, peut être qu’on aurait pu les mettre plus à mal. Sur les extérieurs, il y avait des espaces mais devant ils étaient précis et on a eu du mal à les contenir.

Kevin Arnaud 10 USL : Je laisse trop de points en route… C’est à moi d’être lucide. 12 points c’est trop, même si les conditions sont délicates. Dans des matchs comme cela, il ne faut pas passer à côté. On a pêché sur le début de match, j’ai pêché sur les pénalités, c’est comme ça. On a eu des occasions de gagner, on n’a pas su le faire. Mais on repart avec un bonus tout de même.

76612242_10217066566550305_1090013509464358912_o


FICHE TECHNIQUE 
Saint-Girons – L’Isle-Jourdain: 18-16 (Mi-temps :12-10)
Arbitre : M. Dubouch Olivier (NA) – Spectateurs : 1 600 environ

Vainqueurs : 2 E Duba (1,12) 1T Lazerges (1) 2P Lazerges (57,68)
Carton blanc : Rietbroek L. (38)

Vaincus : 1 E Gauci (19)1T 3P Arnaud (25, 50, 63)
Carton jaune : Chabbert (57)

Evolution du score : 7-0, 12-0, 12-7, 12-10/ 12-13, 15-13, 15-16, 18-16

Saint-Girons: Zorzi, Duba, Durrieu Jo, Bochese, Lacroix (o) Caubere, (m) Lazerges, Maurette, Augistrou Y, Roudière, Verge, Estaque J, Incamps, Rietbroek L., Estaque P.
Sur le banc : Gomes, Pons S., Seille, Augistrou Q., Lagerle, Durrieu Ju, Antras

L’Isle Jourdain : Salciccia, Redonnet, Sanz, Pinarello, Coan, (o) Arnaud, (m) Radelet, Chabbert (cap), Bilhère, Teyssier, Gauci, Fourcaut, Punch, Bourmaleu, Albinet
Sur le banc : Esteves, Belotti, Varlet, Ducasse J., Coan Roaldes, De Redon, Desprez
Réserves : Saint Girons 9 L’Isles Jourdain 18

IMG_0013
Bilhere relance la machine

IMG_0016

IMG_0048
Duba le dynamiteur…
IMG_0088
L’Isle et Radeled n’ont pu se sortir de l’étreinte
IMG_0092
Arnaud pas vraiment vernis
IMG_0042
Très difficile de passer la ligne noire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here