Fédérale 2 – L’Isle-Jourdain-Gimont, un “Gersico” qui a tenu toutes ses promesses

0

L’Isle Jourdain, bien ancré dans le trio de tête de la poule 6 de Fédérale 2 (3è, 45 points), restait sur 4 victoires en 6 matchs, dont une dernière, probante, sur le terrain de Cahors (20-22). Pour sa part, Gimont était toujours relégable (11è, 20 points) malgré son récent succès obtenu aux dépens du Sporting Club Rieumois (19-17). Même si la rencontre pouvait sembler déséquilibrée au départ, il suffisait de jeter un oeil au score du match aller (11-12 pour L’Isle) et de connaitre un peu l’histoire de ce sport pour comprendre qu’un derby reste généralement un match à part, qui révèle souvent les caractères et réserve toujours son lot de surprises… (par Marco Matabiau).

SAM_6548
Les Gimontois ont, ce dimanche, encore fait preuve d’une solidarité à toute épreuve (Photo RugbyAmateur).

Sous une pluie fine mais constante, les deux équipes commençaient le match prudemment, usant surtout du pied. La première banderille était néanmoins placé par les locaux : suite à une touche non trouvée, l’arrière Salciccia relançait et, après une belle série de passes, le centre Andreu était repris et projeté en touche à dix mètres de la ligne. L’ouvreur lislois Bouisset continuait d’utiliser le jeu au pied de pression mais le troisième ligne gimontois Larrieu faisait bonne garde en deuxième rideau. Les visiteurs mettaient le nez à la fenêtre. Suite à un passage à vide de Pinarello, ils héritaient d’une pénalité aux 50 mètres que Pene, replacé au centre ce dimanche, convertissait (3-0, 18è). L’Isle Jourdain répliquait dans la foulée, la botte de Bouisset sanctionnant un hors-jeu de la ligne défensive adverse (3-3, 20è).

SAM_6580
Le derby gersois a donné lieu à une féroce empoignade entre les deux paquets d’avants (Photo RugbyAmateur).

Le combat faisait rage. Gimont tentait bien de s’appuyer sur sa conquête en touche mais se voyait souvent contrarié par le troisième ligne (et ex-Tournefeuillais) Bardet. Pour leur part, les Lislois essayaient de varier le jeu autour de leur paire de centres et du troisième ligne Tessier. Cependant, la défense agressive et les plaquages offensifs des Gimontois faisaient des ravages et contrariaient les plans des rouge et or, causant de nombreuses pertes de balles.  Les visiteurs se  procuraient même une belle occasion sur une percée plein axe de Lenet, bien prolongée par Larrieu. La pénalité obtenue dans la foulée était manquée par Pene (33è). C’est L’Isle Jourdain qui virait en tête à la pause, Bouisset transformant une pénalité qu’il avait lui-même obtenu en subissant un plaquage haut (6 – 3, 40è).

L’Isle domine, Gimont ferraille…

A la reprise, le talonneur Busato (ancien Auscitain et Columérin) faisait son entrée, apportant toute son expérience à la jeune équipe gimontoise. Le jeu tombait dans l’approximation, les conditions de jeu s’étant encore détériorées du fait d’une pluie toujours aussi persistante. A leur tour, les locaux intégraient du sang neuf à la 52è. Sur l’action suivante, les nouveaux venus Lahille, Albinet et Estaque signaient leur entrée, chacun portant le ballon sur un enchainement dynamique. Lahille provoquait même une pénalité (nouveau plaquage haut) mais Bouisset ratait la cible. Le match se crispait quelque peu, aucune des deux équipes ne voulant faire l’erreur qui lui coûterait la victoire. A la 60è, Lahille, décidément très en vue, et Calais (Gimont) s’expliquaient en tête-à-tête. Cela ne plaisait guère à M. Barreteau, qui les envoyait se reposer dix minutes. Cinq minutes plus tard, au plus fort de leur domination, les locaux lançaient e jeu dans les dix mètres adverses, puis renversaient le jeu. En bout de ligne, Salciccia décalait Berder mais ce dernier était poussé en touche au poteau de coin gauche.

SAM_6566
L’alignement lislois (avec notamment Ducasse et Bardet) a souvent contrarié les plans gimontois (Photo RugbyAmateur).

Gimont souffrait de plus en plus et perdait un nouveau joueur, le capitaine Laurent étant sanctionné d’un carton blanc pour ne pas s’être sorti de la zone de plaquage (67è). Sur la pénal touche suivante, le pack lislois faisait le forcing, puis le ballon sortait et arrivait jusqu’à l’aile de Berder. L’ailier local baissait l’épaule et plongeait en coin (le droit cette fois-ci) pour l’essai libérateur (11-3, 69è). Tout juste sortis du bonus défensif, les Gimontois n’avaient plus rien à perdre et, alors qu’on les sentait pourtant moribonds, ils lançaient le jeu de leur propre camp autour de Pene, qui avait entre temps retrouvé son poste d’ouvreur, et de l’ailier Massaglia, auteur de deux belles interventions sur son aile droite. Au bout du bout des arrêts de jeu, les hommes du président Serge Castellaverran obtenaient une ultime pénalité pour un maul effondré. Pene, des 25 mètres décalé sur la droite, ne tremblait pas et la transformait, redonnant ainsi le bonus défensif aux siens (11 – 6, 80è + 4). L’arbitre sifflait la fin de la rencontre dans la foulée.

SAM_6559
Le long jeu au pied de Morgan Bouisset a permis aux Lislois de mettre une pression constante sur leurs homologues gimontois (Photo RugbyAmateur).

On a assisté ce dimanche à un derby comme on les aime : âpre, accroché et indécis. D’un côté, une équipe de Gimont courageuse et déterminée qui mérite amplement son point de bonus tant elle s’est livrée dans le combat sans jamais se décourager ni fermer le jeu. A noter les performances de Larrieu et Lesage dans le combat et de Pene, dont le jeu au pied a longtemps retardé l’échéance. De l’autre, les hommes de Stéphane Bohn et Yannick Lafforgue (deux anciens de la maison columérine eux aussi) ont globalement dominé cette rencontre, notamment en seconde période. Après avoir essayé de déstabiliser leurs adversaires au près, ils ont opté pour un jeu plus ambitieux (certes rendu difficile par les conditions), ne se sont jamais affolés et ont fini par trouvé la faille nécessaire dans la cuirasse gimontoise. Le jeu au pied de déplacement de Bouisset et Salciccia a fait des ravages. Au sein du pack, les performances des troisièmes lignes Tessier et Bardet sont également à souligner. Avec cette victoire, les Lislois restent dans le trio de tête et apparaissent plus que jamais en bonne position pour se qualifier.


Réactions

Stéphane Bohn (Entraîneur, L’Isle Jourdain): “Un vrai derby avec les approximations que ça suppose. Ce matin, on était plutôt confiants sur l’état du terrain mais au final, il était très gras car il a plu sans arrêt. Après, les conditions sont les mêmes pour les deux équipes. J’entends dire ça et là qu’on est une équipe sans trop de vertus ou de valeurs. Je tiens à souligner que les garçons, depuis le début de saison, montrent tout le contraire. Aujourd’hui, c’est un match qu’on aurait pu perdre, mais on est allés le chercher. Gimont a fait sa partie mais au regard de la production, je pense que notre victoire est méritée.”

Morgan Bouisset (Demi d’ouverture, L’Isle Jourdain): “Une première période assez poussive dans laquelle on n’a pas réussi à mettre notre jeu en place avec de la vitesse. On s’est laissés prendre à leur jeu, à faire des petits tas, à jouer très lentement. On a pris une bonne remontée de bretelles à la mi-temps. En deuxième période, on a mis un peu plus de vitesse. Le jeu est passé par les ailes pour marquer. Il fallait le faire car ils montaient très fort en défense et ils étaient performants autour des rucks.”

Aurélien Bardet (Troisième ligne, L’Isle Jourdain): “On savait que ça allait être un derby, un match difficile. On a mis du temps pour marquer cet essai mais on y est arrivés. On a fait face à une équipe de Gimont qui venait défendre son maintien. C’est bien pour eux qu’ils prennent le bonus défensif (…) On s’est peut-être un peu trompés dans la stratégie. On voulait les prendre au ras. Eux ont défendu vaillamment leur ligne, donc ça a été compliqué. Je ne pense cependant pas qu’on ait douté.”

SAM_6565
Le Gimontois Romain Pene a souvent soulagé les siens par son jeu au pied d’une longueur et d’une précision redoutables (Photo RugbyAmateur).

Romain Pene (Demi d’ouverture, Gimont): “Aujourd’hui, on s’est battus avec nos armes. On a beaucoup défendu. On est tombés sur une équipe de L’Isle Jourdain très bien organisée, très forte en conquête, en touche notamment. Ils nous ont privés de ballons. Tous les ballons importants, ils nous les ont piqués. Nous, on a une équipe qui ne démérite pas, on s’est accrochés comme on a pu. Le score est tout de même logique. On prend un point, c’est déjà bien (…) Dès qu’on a pris l’essai, on n’était plus dans le bonus défensif, donc on a joué les ballons de notre camp. De leur côté, ils ont un peu desserré l’étreinte en conquête, ce qui nous a permis de lancer quelques ballons. On n’avait plus rien à perdre. Cela nous a souri, tant mieux.”

SAM_6571
La tribune du Stade Fernand-Lapalu était bien garnie en ce dimanche de derby (Photo RugbyAmateur).

Feuille de match

A L’Isle Jourdain (Stade Fernand-Lapalu): Union Sportive Lisloise bat Etoile Sportive Gimontoise 11 à 6 (mi-temps:6 – 3).

Arbitrage: M. Benjamin Barreteau (Comité Côte d’Argent).

Pour L’Isle Jourdain: 1 essai Berder (69è), 2 pénalités Bouisset (20è, 40è).

Pour Gimont: 2 pénalités (18è, 80è + 4) Pene.

Cartons blancs: à Gimont, Laurent (67è).

Cartons jaunes: à L’isle Jourdain, Lahille (60è); à Gimont, Calais (60è).

Composition L’Isle Jourdain: Salciccia; Comères, Andreu, Pinarello, Redonnet; Bouisset (o), Arty (m); Tessier, Bardet, Chabbert; Rowling (cap), Ducasse; Varlet, Michalak, Eveno.

Sur le banc: Lahille, Albinet, Fonade, Estaque, Cot, De Redon, Berder.

Entraîneurs: Stéphane Bohn et Yannick Lafforgue.

Composition Gimont: Dallies; Massaglia, Lenet, Pene, Riva; Archer (o), Radelet (m); Larrieu, Lesage, Tejedor; Laurent (cap), Daubas; Marconato, Cecchin, Calais.

Sur le banc: Busato, Etcheberry, Fratus, Mendez J., Angele, Lafond, Mendez N.

Entraîneurs: Vincent Pene et Jonathan Elgoyhen.

SAM_6577
Cyril Baille, le pilier international du Stade Toulousain, avait bravé les intempéries pour assister au derby gersois de Fédérale 2 (Photo RugbyAmateur).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here