Fédérale 2 – L’Isle Jourdain-Aramits, vainqueur amer, perdant soulagé

0

Deux équipes d’une poule 6 très homogène se faisaient face ce dimanche. Restant sur trois succès consécutifs, les Béarnais d’Aramits Asasp (3è, 18 points) ne souhaitaient pas s’arrêter en si bon chemin et terminer le deuxième bloc de la meilleure des façons. Inutile de préciser que l’US L’Isle Jourdain (8è, 12 points) ne l’entendait pas de la même oreille et comptait rester intraitable à domicile… (par Marco Matabiau/Photos Chris Farmer et Alain Montségur).

Les visiteurs se procuraient la première occasion de scorer mais l’ouvreur Garrocq manquait la cible des 45 mètres (2è). Quelques instants plus tard, usant de redoutables crochets, l’ailier Forsans transperçait le rideau défensif lislois. Repris à cinq mètres de l’en-but, il voulait servir son capitaine Lahore, mais ce dernier ne parvenait pas à capter le ballon d’un essai qui semblait imparable (5è). Après un début timoré, les locaux sortaient enfin de leur réserve et se ressaisissaient autour de leur paquet d’avants, obtenant trois pénalités grâce à leur mêlée. Aramits subissait et se mettait régulièrement à la faute. Le troisième ligne Arrieuberge payait d’ailleurs les pots cassés et écopait d’un carton blanc (17è). La pénalité obtenue se transformait en une pénal touche sur laquelle le paquet sang et or, en supériorité numérique, emportait son homologue pour envoyer le demi de mêlée De Redon inscrire le premier essai de l’après-midi (5-0, 18è).

L'Isle Jourdain
De Redon (9) va profiter du bon travail de ses avants pour inscrire le premier essai du match (Photo Chris Farmer).

Les deux équipes continuaient à se neutraliser et l’on avait peu l’occasion de s’enthousiasmer. Peu avant la demi-heure, l’ouvreur lislois Arnaud combinait avec Sanz. L’ailier perforait la ligne défensive et se faisait reprendre dans les 10 mètres. Le ballon ressortait pour Ducasse mais était ensuite échappé (27è). L’Isle Jourdain doublait néanmoins la mise quelques actions plus tard. Sur une mêlée à 5 mètres, Sanz, toujours lui, fixait plusieurs défenseurs plein axe. De Redon éjectait côté gauche où Arnaud faussait compagnie à la défense aramitsienne pour passer la ligne. L’ouvreur transformait lui-même (12-0, 31è). Loin de se décourager, les Béarnais repartaient de l’avant, toujours par ce diable de Forsans. L’ailier droit franchissait à nouveau mais assurait mal une dernière passe vissée côté gauche (34è). Les vert et blanc maintenaient la pression et campaient dans les 22 adverses. Néanmoins, s’appuyant sur leur solide organisation défensive, les Lislois repoussaient toutes les tentatives visiteuses et le score restait inchangé jusqu’à la pause.

L'Isle Jourdain Arnaud
Arnaud trompe la vigilance de la défense des Vert et Blanc et marque à la demi-heure de jeu (Photo Alain Montségur).

L’Isle se fait peur face à un Aramits valeureux

Aramits entamait la seconde période comme la première. Forsans, décidément intenable, faisait à nouveau la différence sur deux crochets avant de se faire reprendre dans les 22. Les Lislois, débordés, se rendaient coupables d’une faute au sol. La pénalité obtenue, idéalement placée, était convertie par Garrocq (12-3, 45è). Dans la foulée, les Béarnais perdaient Arrieuberge, touché au genou gauche. Lapeyre le remplaçait. L’Isle Jourdain cherchait à reprendre quelque peu ses distances. Sur une mêlée à proximité des 22 adverses, Arnaud combinait avec Chabbert et Sanz, Albinet assurait un nouveau relais, puis Arnaud délivrait un coup de pied transversal vers l’aile droite mais Urrustoy, l’arrière d’Aramits, veillait au grain et assurait la couverture (48è). Les locaux insistaient: Redonnet perçait plein champ et trouvait son arrière Salciccia au soutien mais la dernière passe était échappée par De Redon: une nouvelle occasion de prendre le large s’envolait (52è).

L'Isle Jourdain
Bien repris par Domengeus, Salciccia assure, d’une belle chistera, la continuité du jeu vers son ailier Sanz (Photo Chris Farmer).

La mêlée des locaux continuait de faire des ravages, rendant très délicat le travail du troisième ligne Casau derrière son pack dominé dans la plupart des phases statiques. A un peu plus de dix minutes du terme, « L’Isle » enchaînait suite à une pénalité rapidement jouée, mais une nouvelle faute de mains dans les cinq mètres faisait avorter l’action. C’est alors qu’Aramits repointait le bout du nez et passait, pour la deuxième fois de la mi-temps, la ligne médiane. Il n’en fallait pas plus aux vert et blanc pour obtenir une pénalité que Garrocq transformait, ramenant les siens dans le bonus défensif (12-6, 78è). Dans les ultimes instants, les Gersois faisaient tout pour inscrire un troisième essai, synonyme de bonus offensif, mais Aramits faisait front et grattait le ballon au sol. M. Torrent mettait ensuite un terme à la  rencontre.

Aramits 1
Garrocq a permis aux hommes du Baretous d’accrocher le bonus défensif dans les ultimes instants (Photo Chris Farmer).

Les deux équipes se sont livrées un rude combat dans lequel la conquête a été primordiale. Aramits, comme à son habitude, n’a absolument rien lâché malgré un déficit physique important. Les hommes de Franck Dion et Patrick Bouhaben se sont envoyés en défense et ont récupéré de nombreux ballons, notamment dans le jeu au sol. Solidaires et infatigables, ils auraient tout de même pu conclure deux ou trois actions plutôt tranchantes s’ils ne s’étaient montrés trop imprécis dans le dernier geste. Le point de bonus défensif ramené de Fernand-Lapalu permet aux Béarnais de rester dans le quatuor de tête de la poule 6 et récompense toute l’abnégation démontrée lors de cette rencontre. Le capitaine Lahore, en pointe dans les phases de combat, et le troisième ligne Casau, qui  a montré de belles qualités tout en évoluant derrière un pack globalement dominé, ont été les plus en vue devant alors que l’ailier Forsans a fait montre de belles qualités d’appuis et de vitesse.

Aramits Casau
Casau a non seulement fait parler sa puissance mais il s’est aussi montré très habile derrière un paquet d’avants souvent sur le reculoir (Photo Alain Montségur).

Pour sa part, L’Isle Jourdain peut sans doute nourrir quelques regrets. En effet, le paquet d’avants s’est montré souverain, notamment en première période (100% en touche à 9 sur 9, cinq pénalités gagnées sur mêlée). Pourtant, les joueurs de Christophe Sottil et Eric Lacroix n’ont jamais réussi à mettre leur rugby en place ni à distancer leurs coriaces adversaires du jour. Ils sont d’ailleurs restés à portée de fusil jusque dans les ultimes minutes de la rencontre alors que, dans le même temps, un troisième essai leur aurait offert le point de bonus offensif. Citons tout de même les performances de la première ligne Albinet-Bourmaleau-Punch, dominatrice en mêlée fermée, et du deuxième ligne Ducasse, très disponible dans le jeu courant. Derrière, les ailiers Redonnet et Sanz ont gratifié le public de belles chevauchées sans pour autant parvenir à conclure. Avec les 4 points de ce succès, L’Isle Jourdain se replace dans les six qualifiables, un point devant Orthez, battu à domicile par Hagetmau.

L'Isle Jourdain
La première ligne Albinet – Bourmaleau – Punch (de droite à gauche) a donné le ton dès les premières minutes de la rencontre (Photo Alain Montségur).

Réactions

Christophe Sottil (Entraîneur, L’Isle Jourdain): « On est tombés sur une équipe d’Aramits qui n’a rien lâchée, qui s’est battue avec ses valeurs et qui nous a posés beaucoup de problèmes. Même si on a eu 90% des ballons, ils repartent avec un bonus défensif alors que nous courions derrière le bonus offensif. Finalement, on n’a rien du tout et eux repartent avec un point. A la fin, on peut presque s’estimer heureux de gagner parce que je me demandais si on n’allait pas prendre un essai en contre (…) Je le répète, c’est une équipe courageuse, valeureuse, qui travaille tout le temps et qui nous fait peur jusqu’à la fin alors que sur l’ensemble du match, on se sent plutôt sereins. »

Franck Dion (Entraîneur, Aramits): « On est tombés sur une très belle équipe de L’Isle Jourdain, vraiment en place tant dans la conquête que dans le mouvement général. On a lutté avec nos armes, on a fait front. On avait dans le viseur de ramener ce point de bonus défensif. On le doit à la solidarité et à la détermination du groupe qui n’a pas baissé pavillon pendant les 80 minutes. Cela valide deux bons blocs lors desquels on prend des points un peu partout. C’est intéressant pour nous, pour le devenir du groupe. Là, on va passer une semaine à se reposer parce qu’on en a bien besoin. »

Aramits Franck Dion
Franck Dion (au premier plan) saluait la détermination de tout son groupe (Photo Chris Farmer).

Romain Bourmaleau (Talonneur, L’Isle Jourdain): « On est déçus. Je pense qu’on pouvait faire mieux, accrocher un bonus offensif. J’espère que ce point-là ne nous manquera pas à la fin du championnat. On est trop approximatifs. Je ne sais pas si on manque de rigueur ou de confiance… Ce point, il faudra aller le chercher ailleurs, c’est ce qu’on s’est dit, voire plus. On va se remettre la tête à l’endroit. On n’oublie pas tout de même que l’on a gagné, et on essaiera d’aller faire quelque chose au prochain déplacement.« 

Bourmaleau L'Isle Jourdain
Impérial dans ses lancers en touche (13 sur 13), Bourmaleau (ballon sous le bras) s’est de plus grandement proposé dans le jeu courant (Photo Chris Farmer).

Didier Lahore (Deuxième ligne et capitaine, Aramits): « On s’est filés comme des chiens. On est tombé sur un gros paquet d’avants. Ils nous ont maintenus dans notre camp tout le match. On a tout de même réussi à aller chercher le point de bonus à la fin alors qu’on a raté de belles occasions en début de match (…) Où l’on n’a pas tenté les pénalités notamment. A la fin, on n’a passé les 50 qu’une fois mais on a inscrit les points quand il le fallait. On est contents parce qu’on a quand même ramassé. »

Aramits Lahore
Lahore (qui devance ici Chabbert) a été l’un des fers de lance du paquet béarnais (Photo Chris Farmer).

Feuille de match

A L’Isle Jourdain (Stade Fernand-Lapalu): US L’Isle Jourdain bat Aramits Asasp 12 à 6 (mi-temps: 12 à 0).

Arbitrage: M. François Torrent (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: pour Aramits, Arrieuberge (17è).

Pour L’Isle Jourdain: 2 essais De Redon (18è), Arnaud (31è), 1 transformation Arnaud

Pour Aramits: 2 pénalités Larrogq (45è, 78è).

Composition L’Isle Jourdain: Salciccia; Sanz, Charlas, Pinarello, Redonnet; Arnaud (o), De Redon (m); Chabbert (cap), Bilhere, Teyssier; Gauci, Ducasse; Punch, Bourmaleau, Albinet.

Sur le banc: Belotti, Esteves, Varlet, Fourcaut, Coan Roualdes, Radelet, Desprez.

Entraîneurs: Christophe Sottil et Eric Lacroix.

L'Isle Jourdain Ducasse
Ducasse (4) a encore une fois fait une belle moisson dans l’alignement (Photo Alain Montségur).

Composition Aramits: Urrustoy; Forsans, Dies, Lahore B., Domengeus; Larrogq (o), Bordeu (m); Casau F., Esconobiet, Arrieuberge; Lahore D. (cap), Gabastou; Pappalardo, Muscarditz, Asserquet.

Sur le banc: Coste, Sagardoy, Ayachi, Lapeyre, Casau T., Berrieix.

Entraîneurs: Franck Dion et Patrick Bouhaben.

Aramits
L’arrière Urrustoy (plaqué ici par Pinarello) n’a eu que très peu l’opportunité de se mettre en valeur balle en mains mais s’est avéré un solide dernier rempart défensif pour son équipe (Photo Alain Montségur).

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here