Fédérale 2 – Causeries et debrief

0

Poule 5

Saint-Sulpice n’a jamais été aussi proche de sa première défaite de l’année. Menés à la dernière minute, les hommes d’Olivier Argentin repartent de l’Isle-Jourdain avec les quatre points grâce à la précision de la botte de Stéphane Doussain, convertissant une pénalité plus que contestée par les Gersois. Ces derniers, après leur succès à Villefranche, prennent néanmoins un point de bonus qui ne suffit pas à faire passer la pilule. Le derby à Fleurance y contribuera peut être ce dimanche. Mais attention, car même dernier, Fleurance démontre chaque week-end que l’équipe peut embêter n’importe qui, même Mazamet. Villefranche de Lauragais poursuit son chaud-froid. Chaud à l’extérieur, et froid à domicile. la venue de Mirande, tombeur de Céret, est une bonne occasion de réchauffer les supporters du FCV. Saverdun a fait le boulot pour ne pas vivre dans le même stress que l’an dernier, et se permet le luxe d’aller titiller la troisième place, qu’ils disputeront à Céret ce week-end. Balma sera attendu au tournant avec la réception de Mazamet.

l'isle jourdain saint sul farmer (2)
L’arbitre du match signale à la dermière minute, une faute gersoise (présumée), lourde de conséquence (photo C. Farmer)

Réactions

Stéphane Mélliès (co-entraîneur Villefranche) : Le paradoxe continue et tant mieux dans ce sens. Après une défaite à domicile, nous avons une fois de plus rectifié le tir en allant nous imposer pour la quatrième fois à l’extérieur. Les joueurs ont été exemplaires face à une équipe catalane solide, fière et agressive et bien amenée par ses deux ex-pensionnaires de Top 14, Tuilagi et Pulu. Il aura fallu être très solidaire en défense pour ramener les points de la victoire, car malgré le breack 11 points à la 80eme, nous avons du batailler de longues minutes d’arrêt de jeu…Félicitation à ce groupe qui devra maintenant réussir “l’exploit” de gagner à domicile…”

Yoann Rayssac (deuxième ligne Mazamet) : On s’attendait à un match rude notamment devant et c’est ce qu’il s’est passé. Fleurance n’est pas à sa place car c’est une belle équipe très dense. On a fait un match sérieux et appliquer devant comme derrière. On prend le score en milieu de première période avec +13 mais on ce grise un peut et on les laisse recoller grâce à 2 pénalités avant la pause. Au retour des vestiaires on rentre pas bien dans le match et on déjoue un peut puis on remet la main sur le ballon pour remettre un essai et maîtriser la fin de match.

Laurent Jalabert (co-entraîneur L’Isle-Jourdain) : J’ai un sentiment de frustration ET d’injustice pour mes joueurs vu leur investissement, mais pas de colère. Je ne remets surtout pas en cause la supériorite de St Sulpice qui est une très belle équipe, qui remontera en F1 et qui ne sera surement pas loin du bout, en tout cas je leur souhaite. Mais nous avons rivalisé avec cette belle équipe, nos avants ont été performants en mêlée et en touches, nos 3/4 incisifs en attaque et en défense. Nous menons quand même 14 10 à la pause. Oui, St Sulpice a eu des occasions de tuer le match mais nous aussi nous avons des occasions de faire le break. Alors que dire de cette fin de match. 78ème minute nous passons devant 17-16, coup d’envoi de St Sulpice, réception propre et maul pénétrant de 30m de nos avants, St Sul explose, est à la faute, mais non, pénalite pour eux, incompréhensible, imaginaire. C’est frustrant car ils n’ont pas besoin de ça pour gagner. Doussain passe la pénalité en fin du match. C’est la deuxième fois que nous perdons dans les mêmes circonstances : à Céret et ce dimanche. La chance finira bien par tourner. Nous restons quand même 3ème de poule en étant la meilleure attaque. Je peux vous assurer que l’on ne va rien lâcher jusqu’à la fin.

Olivier Argentin (entraîneur Saint-Sulpice) : Ce match nous tenait à cœur car on connaît les valeurs de L’Isle et on savait également qu’ils allaient nous mettre beaucoup de combat. Le groupe a répondu présent dans ce secteur et c’est très encourageant pour la suite car notre sérieux nous a permis de bien travailler, et de l’emporter. Même si L’Isle aurait pu tout aussi bien l’emporter, et il n y aurait rien eu à dire. Je suis également satisfait de la performance des 3/4 qui nous avaient déçu lors du dernier match. Il ne nous reste plus qu’à l’emporter avec la manière contre Salanque.

l'isle jourdain saint sul farmer (1)
Guillaume Bortolazzo (Saint-Sulpice, à gauche) et Paul Aygobere (L’Isle-Jourdain, à droite), deux des gros combattants du jour -photo (C. Farmer)

Paul Aygobere (capitaine L’Isle-Jourdain) :  nous avions effectué une grosse semaine de travail, les gars étaient très concernés, on s’est beaucoup parlé. Après la victoire à Villefranche, le groupe vivait dans la sérénité mais surtout dans l’envie de faire un exploit ensemble. Nous avons mis 20 minutes pour rentrer dans le vif sujet, en face ça allait très vite, le ton était donné. Puis au fil de la rencontre, nous avons petit à petit pris l’ascendant devant, sur leurs points forts. Et cela, en laissant pas moins de 12 points en route. A la 79ème minute nous repassons devant après une pénalité sur un maul écroulé, il devait rester une ou 2 actions, l’exploit nous tendait les bras, le stade Lapalu était en ébullition, prêt à exploser et là sur le renvoi, l’arbitre, Mr.Sanchez, nous siffle une pénalité incompréhensible. A 45 m en coin elle est transformée par Doussain. Le rugby peut être parfois cruel, le vestiaire était abasourdi de cette injustice. Je suis déçu aussi pour tous les supporters et les bénévoles qui nous suivent nombreux chaque dimanche. Mais  j’ai une entière confiance dans le groupe, il y a de la ressource, et de ce match, on va s’en servir pour les prochains !

Guillaume Bortolazzo (3ème ligne Saint-Sulpice) : Nous avons préparé le match avec le plus de sérieux possible car nous nous attendions à un véritable test ce dimanche. Nous avions un peu la boule au ventre, on s’attendait à un match dur dans l’engagement. Avec surprise les lislois ont essayé d’entreprendre du jeu et de nous déplacer, et hormis cette diagonale au pied sur leur essai, notre défense à répondu présent. Comme nos adversaires, nous avions l’occasion de tuer le match sur 2 surnombres que l’on vendange. Quand ils passent devant au score à 2 minutes de la fin, au contraire de baisser la tête, nous sommes repartis pour glaner cette dernière pénalité qui nous permet de nous imposer. Le match aurait pu basculer d’un côté comme l’autre, mais c’est toujours bien quand le scénario est comme ça. Petit clin d’œil à notre capitaine qui vient d’être papa, ce match est pour son petit Lucas.

Résultats
Mazamet 21-12 Fleurance
L’Isle-Jourdain 17-19 Saint-Sulpice-sur-Lèze
Côte Radieuse 28-32 Villefranche-de-Lauragais
Saverdun 26-13 Balma

poule 5 féd 2

special-rugbypass2

Poule 6

cac rc montauban
Le RC Montauban s’était accroché en vain à l’aller (défaite 16-9), mais a pris sa revanche au retour (photo M. Delsol)

Pas moins de 2500 spectateurs étaient présents samedi en fin de journée, dans la cuvette de Sapiac pour assister au derby entre le Racing Club de Montauban et Castelsarrasin. Le CAC regrettera sûrement quelques belles occasions de conclure avortées, au point de laisser échapper une victoire qui semblait lui tendre les bras. Au contraire, à l’énergie et à la volonté, et après quelques points chauds d’usage lors d’un match entre voisins, le Racing empoche la mise, et quatre points salvateurs en vue du maintien. il faudra encore cravacher pour les verts mais ce succès suffisait au bonheur de tout le groupe et du président Robert Lacaze, ému : “C’est un beau cadeau que nous font les joueurs car on se posait beaucoup de questions. On avait tellement besoin de points, ceux-là vont nous faire du bien au classement c’est certain”. Gilles Taché, entraîneur de Castelsarrasin, concédait non sans une pointe d’ironie : ” Ceux qui avaient le plus envie, ont gagné tout simplement. Par cette défaite, on contribuera sans doute à ce qu’il y ait une autre derby en fédérale 2 l’an prochain. Bravo au Racing.”

Les victoires conjuguées des clubs basques leur permettent de prendre à égalité les commandes de cette poule 6. Castelsarrasin n’est qu’à un point malgré tout, et devra gagner contre Lourdes ce dimanche pour mettre à son tour la pression. Le Racing ira quant à lui à Lannemezan, à deux points devant, pour un match qui pourrait compter double pour le maintien. Les joueurs du plateau, passés tout près d’un bel exploit à Hendaye, seront sûrement galvanisés par ce point de bonus défensif ramené de chez le co-leader.

Résultats
Lourdes 10-30 Saint-Jean-de-Luz
Hendaye 30-26 Lannemezan
RC Montauban 18-15 Castelsarrasin

Capture

special-rugbypass2

 Poule 7

decazeville
Decazeville s’est sans doute fermé les portes d’une éventuelle qualification avec cette nouvelle défaite (photo S. Murat)

Dans le choc au sommet, Trelissac a fini par l’emporter face à Millau. Le SOM reste néanmoins dans la course aux premières places. Ce qui n’est plus trop le cas de Decazeville qui enchaîne une nouvelle désillusion. Privé de victoire dans le temps additionnel le week-end dernier à Cahors, le Sporting a une nouvelle fois laissé échapper la victoire dans les derniers instants. Menés 3-19 à la pause, les aveyronnais avaient pourtant réussi un retour improbable pour mener 23-22 à cinq minutes du terme. Mais Gaillac a su profiter d’une relance hasardeuse pour planter l’essai de la gagne. Les tarnais réussissent donc le gros coup du haut du classement. Car dans le bas du classement aussi, il y a eu du mouvement. D’abord la victoire de Figeac à Issoire, bonifiée, qui permet de rester à portée de fusil de son adversaire du jour. Mais le GSF reste dernier car Levézou Ségala a renversé Cahors, pour continuer à croire aussi au maintien. Plus que jamais un mini championnat entre Levézou, Figeac et Issoire est engagé. Issoire recevra le 27 mars prochain le LSA. qui recevra à son tour Figeac le 21 février. Vous avez dit suspense ?

Réactions

Jérôme Arru (entraîneur Gaillac) : On s’était fixé de ramener un point de Decazeville. On fait un grand pas pour la qualification, mais ça passera par de bons résultats à domicile

Damien Rey (arrière Levézou Ségala) : Cette victoire nous fait énormément de bien. Nous avons réalisé une bonne performance, surtout dans la gestion du match, qui n’était pas notre point fort depuis le début de la saison. Cahors aurait mérité le bonus défensif, mais ils n’ont pas tenté certaines pénalités…Notre opération commando pour le maintien continue, nous ne lâcherons rien jusqu’aux dernières minutes de la saison !

Jérôme Accorsi (ouvreur Decazeville) : On domine tout le match sans concrétiser. Gaillac marque en contre en première mi-temps. C’est une grosse déception, la qualif s’éloigne, mais on va jouer les matchs comme ils viennent, on ne lâchera pas, et on verra bien.

Marc Da Silva (co entraîneur Decazeville) : On est dégoûté, c’est chiant de perdre tous les weekends de la même manière. On fait une bonne entame, on marque les premiers avec une pénalité, puis après, plus rien. On prend un essai en contre de 90m qui nous fait mal. Chaque fois que Gaillac est entré dans notre camp, ils ont marqué. Au bout de 20 minutes de jeu, ils mènent 19-3. On a essayé de se rapprocher du score en allant en touche, mais on était trop approximatif. La deuxième mi-temps, est meilleure. On arrive à revenir dans les clous grâce à deux essais (17-19). Puis à partir de là, le score évolue de chaque coté, une fois c’est eux qui prennent le score, une fois c’est nous… Et malheureusement, encore une fois, on craque et on prend un essai dans les 3 dernières minutes. On manque de maîtrise et de justesse dans notre jeu à la fin de nos matchs pour pouvoir les remporter. C’est vraiment dommage, d’autant plus qu’on perd deux gars sur ce match, qui se rajoutent à la blessure d’un de nos joueurs pendant la semaine. On a le chat noir qui nous suit et j’espère qu’il partira vite voir ailleurs.

julien regnier
Julien Regnier (photo Marine M.)

Julien Regnier (3ème ligne) :  Je suis vraiment super fier, on s’était promis de faire un résultat, et préparé en conséquence. Et ça a marché, eux jouaient la qualification donc on savait à quoi s’attendre. On fait une très bonne première mi-temps, beaucoup de cœur en défense, avec du grand Charly Goze. On tourne à 19 à 3 pour nous, mais la seconde mi-temps est pour eux puisque à 5 minutes de la fin on perd 23 à 22. On décide ensemble de prendre une pénal-touche et on marque a la fin, le top ! Je crois qu’on présentait 16 licences blanches, quasiment que des gars formés à Gaillac. C’est le genre de choses qui me rend encore plus fier. On a un bon groupe, on prend beaucoup de plaisir à jouer ensemble, on a une super colonne vertébrale 2.8.9.10.15 qui tire le groupe vers le haut, pourvu que ça dure. Dimanche on reçoit le Lévezou qui a des valeurs semblables aux nôtres. On va bien préparer ce match pour bien finir ce bloc de trois qui pour l’instant est très positif.

Didier Couchant (capitaine Millau, deuxième ligne) : On est parti à Trélissac sans pression, si ce n’est d’effacer la médiocre prestation de la semaine dernière où l’on gagne à la dernière minute. Le score ne reflète pas le match. On perd 32-17, mais on tient pendant 60 minutes. Le bonus défensif nous échappe dans le dernier quart d’heure. On a manqué de réussite. Notre ouvreur, qui ne manque jamais de coup de pieds, en a manqué deux ou trois, ce qui nous aurait permis de les faire encore plus douter. Pour ce duel entre les deux premiers de la poule, il nous manquait 3 titulaires. Néanmoins, on s’est retrouvé dans l’engagement. Ce match est préparatoire aux phases finales où le niveau va être élevé. L’objectif de cette deuxième partie de saison est d’abord de prendre les 5 points face à Issoire et ensuite, d’être ambitieux et d’essayer d’accrocher une des deux premières places afin de recevoir lors des phases finales.

Romain Beffara (capitaine Figeac) : Ce match était très important pour pouvoir encore croire au maintien. On l(a abordé avec beaucoup de sérieux et ça a payé. On a réussi sur ce match à régler les problèmes tactiques ainsi que techniques, en touche ou mêlée. On les a empêché de croire à la victoire, et ça a permis de remporter le match avec le bonus offensif.

figeac double victoire
Figeac a pu fêter la victoire de l’équipe Réserve et de l’équipe Une. Ce qui n’était pas arrivé depuis quelques temps

Résultats
Trelissac 32-17 Millau
Issoire 10-42 Figeac
Levézou Ségala 20-8 Cahors
Decazeville 23-29 Gaillac

poule 7 fed 2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here