Fédérale 2 – Le FCTT et Pamiers au bout du suspense

0

Dans le cadre de la 19è journée du championnat de Fédérale 2 (poule 6), deux équipes en proie au doute se retrouvaient sur la pelouse de Georges-Aybram. Les hôtes du jour, le FCTT (5è, 41 points), avaient pourtant bien entamé l’exercice, enchainant cinq succès de rang à l’automne. Depuis, les Toulousains restaient sur une série peu enviable de six défaites en huit matchs. Même si tout espoir de qualification n’était pas mathématiquement écarté, il s’agissait de prendre des points, et vite. Pour sa part, le Sporting Club Appaméen (6è, 39 points), pourtant auréolé d’une étiquette de favori et auteur d’un très bon début de championnat, n’avait emporté que deux de ses dix dernières confrontations. Comme si quelque chose s’était cassé au soir du 18 novembre, après la défaite à domicile face… au FCTT. De quoi donner aux Ariégeois des envies de revanche… (par Marco Matabiau).

Vent dans le dos, les Appaméens attaquaient fort la rencontre et récoltaient d’entrée une pénalité que Casenave ne pouvait convertir (2è). Ce n’était que partie remise puisque le même Casenave ouvrait la marque des 40 mètres en face suite à une faute toulousaine dans un ruck (3 – 0, 9è). Même face au vent, le FCTT n’hésitait pas à user du pied par son ouvreur Parriel, mais les approximations s’avéraient coûteuses, offrant de nombreux ballons de relance au véloce arrière visiteur Hart. Parriel manquait ensuite l’occasion de ramener les siens à hauteur des 25 mètres en bonne position (18è). Les Toulousains gâchaient une nouvelle action d’essai sur un maul mal maîtrisé. Sur l’action suivante, Pamiers sortait de ses cinq mètres par un remarquable enchainement, la percée du centre Casenave ouvrant la voie à une folle cavalcade de l’intenable Hart. Même si l’action ne donnait rien, les Ariégeois montraient là qu’ils ne craignaient pas de prendre des initiatives, quelle que soit la zone du terrain.

FCTT 2
Le combat a encore une fois pris une place prépondérante dans la confrontation entre Toulousains et Appaméens (Photo RugbyAmateur).

Après un début plutôt timoré, le FCTT sortait enfin de sa réserve. S’appuyant sur une bonne conquête en touche (Loubière, en l’absence du suspendu Balangué, faisait une véritable moisson), les hommes du président Cazeneuve enchainaient dans l’axe autour de Tabeuguia et Perez. Ce dernier était repris à cinq petits mètres de l’en-but. Rabaj tentait de ramasser mais commettait un en-avant alors que l’essai semblait tout fait (29è). Sur l’action, le talonneur ariégeois Biart, visiblement victime d’un KO, quittait prépaturément ses camarades. Peu avant la pause, Pamiers perdait également son troisième ligne Pecrix. Rien de bien encourageant avant de jouer quarante minutes face au vent.

FCTT 3
Visiblement sonné, Biart, le talonneur du SCA, a dû quitter ses coéquipiers peu avant la pause (Photo RugbyAmateur).

Final interdit aux cardiaques…

Dès la reprise, le FCTT perdait Bary sur carton jaune (41è), le plaquage du centre toulousain sur son homologue Simon étant jugé dangereux par M. Favier. L’infériorité numérique ne durait pas puisque quelques minutes plus tard, le pilier appaméen Galy écopait d’un carton blanc pour une troisième faute en mêlée fermée (47è). La pénalité qui suivait était convertie par Parriel (3 – 3, 48è). La bataille des rucks continuait à faire rage: Tabeuguia grattait une nouvelle pénalité mais Parriel manquait la cible (49è). Pamiers manquait l’occasion de repasser devant sur une pénalité de Casenave (54è) et s’exposait aux contres des locaux. Sur l’un d’eux, Parriel écartait rapidement jusqu’à Torres. Le jeu au pied rasant de ce dernier dans le dos de la défense allait mourir en touche à cinq petits mètres de la ligne alors que l’ailier Maystre avait grillé la politesse à son adversaire direct. Un des tournants de la rencontre à n’en pas douter (55è).

FCTT
En bon capitaine, Loubière (numéro 6) a bien tenté de sonner le réveil toulousain (Photo RugbyAmateur).

Le match s’emballait alors. Casenave redonnait trois points d’avance à Pamiers (6-3, 61è), mais Parriel répliquait dans la foulée (6 – 6, 63è) et donnait même l’avantage aux Toulousains (9-6, 66è). On pensait le FCTT parti dans une bonne dynamique, mais c’était le moment que Pamiers choisissait pour lâcher les chevaux. Hart gratifiait le nombreux public (beaucoup d’Appaméens avaient fait le déplacement) d’une nouvelle relance pleine axe, agrémentée d’une feinte de passe d’école et d’une course de 50 mètres, mais la pénalité obtenue n’était pas convertie (70è). Pamiers maintenait la pression et poussait le FCTT à la faute: Harambillet, coupable d’un en-avant volontaire, recevait un carton blanc (73è). Sur la pénal touche, le pack noir et blanc emportait son adversaire jusque dans l’en-but. Casenave transformait (13-9, 74è). Loin de se résigner, le FCTT repartait de plus belle et repassait devant. Après une pénalité et une succession de percussions au près, Tine  pointait en but. Parriel transformait (16-13, 79è). Souvent battus dans de telles conditions cette saison, les Ariégeois ne baissaient pourtant pas les bras et, au terme d’une superbe remontée de terrain autour des deux stratèges Sentenac et Casenave, trouvaient une ultime ouverture. A cinq mètres de la ligne, Casenave partait en travers et trouvait Lledos d’une superbe passe croisée. L’essai était imparable, tout comme la transformation de Casenave (20-16, 80è + 1). M. Favier siffalit la fin de la rencontre dans la foulée.

dav
Pamiers a déclenché une dernière offensive. Au bout, les quatre points d’une victoire qui s’est longtemps faite attendre (Photo RugbyAmateur).

Dans un match qui a mis du temps à se lancer, les deux équipes nous ont offert un final haletant. Les Toulousains pensaient sans doute avoir fait le plus dur en passant devant à quelques secondes du terme, mais les approximations et les imprécisions leur ont finalement coûté très cher. Le point de bonus défensif constitue une bien maigre consolation pour les hommes d’Antoine Bourdin et Laurent Jalabert, qui voient leurs derniers espoirs de qualification s’envoler. A signaler tout de même les performances de Tabeuguia, très actif dans le jeu courant et toujours aussi précieux dans le combat des rucks, de Loubière, capitaine exemplaire, et de Bary, défenseur intraitable.

Pour leur part, les Appaméens, en s’imposant enfin à l’extérieur, brisent la spirale infernale dans laquelle ils étaient englués depuis le mois de novembre. Ils ont fait preuve d’une grande détermination dans le sillage de Sentenac (l’ancien Castanéen) et de Casenave (par ailleurs auteur de dix points). N’oublions pas Lledos (ex-Colomiers), auteur d’un match plein à la relance et de l’essai libérateur, ni Hart, le virevoltant arrière qui a souvent mis les siens dans l’avancée et a régalé les spectateurs par ses relances toujours inspirées. Avec cette victoire, Pamiers prend la cinquième place de la poule et grille la politesse à son hôte du jour pour un petit point. De quoi bien préparer la venue de Millau au Stade Magnagounet.


Réactions

Benoit Marfaing (Manager, Pamiers): “On est satisfaits du match du fait qu’on ramène quatre points. On voulait laver l’affront de la défaite à l’aller chez nous. Après, un match compliqué, avec des décisions arbitrales compliquées. Ces quatre points nous font en tous les cas du bien, au moral plus qu’au classement (…) On a perdu la majeure partie de nos matchs à l’extérieur dans les cinq dernières minutes. Cette fois, ça a tourné en notre faveur. Je suis content de voir l’état d’esprit affiché par les garçons. Ils y ont cru jusqu’à la fin, ils sont allés se la chercher. C’est très positif pour la vie du groupe.”

Laurent Jalabert (Entraîneur, FCTT): “Une grosse déception. Je pense qu’on a fait ce qu’il fallait pourtant. Tout se joue encore une fois sur des détails. On n’a pas été bons dans la gestion du jeu au pied. En première période, l’arbitre nous siffle une faute sur un ballon porté près de la ligne alors que tous les joueurs sont unanimes pour dire qu’il n’y a rien. A la fin aussi, on s’affole un peu, on doit aller en touche, calmer le jeu. On aurait à mon avis été plus en capacité de défendre ainsi. Peut-être un en-avant sur leur dernière action. Tout ça mis bout à bout, et à la sortie, ils sont devant. Maintenant, l’objectif de fin de saison, c’est de les rattraper. Ils ont un point de plus que nous. Il reste quatre matchs. On veut aller chercher la cinquième place à défaut de la qualification.”

Matthias Lledos (Troisième ligne, Pamiers): “Une rencontre très équilibrée. Deux formations qui ont montré qu’elles méritaient leur place au classement. De mon goût, un arbitrage moyen qui ne nous a pas avantagé pour produire du jeu. On a pris notre revanche du match aller puisqu’ils étaient venus gagner chez nous. C’est de bonne guerre (…) On a eu une saison difficile. On savait qu’à un moment donné, il fallait arrêter de faire de la théorie, envoyer du jeu, être présent au soutien, se déplacer. Cela faisait trop de matchs qu’on passait à côté. Là, on s’est dit qu’il fallait aller la chercher cette victoire, et on l’a fait.”

dav
Lledos (numéro 8) à terre, se relèvera vite et inscrira l’essai de la gagne pour le SCA (Photo RugbyAmateur).

Antoine Loubière (Troisième ligne et capitaine, FCTT): “Très déçu car on ne ramène pas les quatre points pour pas grand-chose. Ils étaient juste derrière nous au classement, donc il fallait absolument gagner pour les mettre à distance et espérer un truc sur la fin de saison. On loupe ça dans les deux dernières minutes (…) On loupe beaucoup de plaquages, notamment cinq sur la dernière action. C’est très rageant, car depuis deux matchs, on se remettait bien dedans.”


Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram): Sporting Club Appaméen bat FCTT 20 à 16 (mi-temps: 3 – 0)

Arbitrage: M. Rémi Favier (Comité Drome Ardèche).

Pour le FCTT: 1 essai Tine (79è) 3 pénalités (48è, 63è, 66è) et 1 transformation Parriel.

Pour le SCA: 2 essais collectif (74è), Lledos (80è + 1) 2 pénalités (9è, 61è) et 2 transformations Casenave A.

Cartons blancs: au FCTT, Harambillet (73è); à Pamiers, Galy (47è).

Cartons jaunes: au FCTT, Bary (41è).

Composition FCTT: Harambillet; Alard, Torres, Bary, Maystre; Parriel (o), Pessegue (m); Perez, Rabaj, Loubière (cap); Nyatto, Tabeuguia; Bérail,, Bourmaleau, Flitti.

Sur le banc: Catala, Lassave,Tine, Ait Ali, Cettolo, Gomez, Castane Birou.

Entraîneurs: Antoine Bourdin et Laurent Jalabert.

Composition SCA: Hart; Malirach, Simon, Casenave C., Garcia; Casenave A. (o), Sentenac (m); Lledos, Laberty, Pecrix; Niculai (cap), Richard; Pradaud, Biart, Galy.

Sur le banc: Balonas, Laforgue, Gatti, Pautou, Lavergne, Alvarez, Toffolo.

Entraîneurs: Patrick Mirosa et Benoit Marfaing.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here