Fédérale 2 – Le debrief et les causeries des poules 5, 6, 7 et 8

0

Poule 5

Agde, Millau et Gaillac forment le nouveau trio de tête. Agde n’a pas tremblé contre Castelnaudary (qui espérait forcément mieux de ce test grandeur nature). Millau s’impose à Nègrepelisse après avoir fait la course en tête (10-15 à la pause) avant de creuser l’écart par trois pénalités d’Escalais. Gaillac de son côté a fait tomber Gruissan pour la première fois de la saison. Et cette victoire est due en grande partie à une entame de feu. Un essai au bout de trente secondes signé Cloup, suivi de deux groupés pénétrants ont permis à Gaillac de mener 19-0 rapidement, score à la pause. Cédric Rosalen et Christophe Pibouleu ont certainement trouvé les bons mots aux maux audois. Les Gruissanais ont mieux justifié leur statut de candidat à la fédérale 1, en revenant au score, mais le retard à l’allumage aura été fatal, dans une rencontre plaisante et à l’état d’esprit irréprochable.

245511479_4990614997632486_3871732740092463735_n
Gruissan pris à la gorge et au short par Gaillac (photo Infinity Graphic)

Levézou signe un succès important dans sa traditionnelle course au maintien, qui pourrait fort bien se transformer cette saison en course à la qualification. Sa victime du jour, Cahors s’englue un peu plus au fond du classement avec un cinquième revers de rang. La venue de Nègrepelisse, avant dernier, en terre cadurcienne, ressemble déjà à un match de la peur. Les diables rouges parviendront-ils à relever ce défi, ou bien les Lotois glaneront-ils leur premier succès dans ce choc diablement indécis ? Réponse ce samedi soir vers 22h.

Prades, depuis sa rocambolesque défaite inaugurale contre Gruissan, a dû mal à trouver la bonne carburation. La seule victoire contre Cahors ne permettait pas de lever tous les doutes. Aussi, la venue d’Arpajon était une bonne occasion de se rassurer. Raté ! Si la victoire a été acquise, ce qui était l’essentiel, la manière, elle, n’était pas au rendez-vous. A 22-21, une dernière relance d’entreprenants visiteurs aurait même faire basculer la victoire, ce qui n’aurait pas été immérité. Prades devra montrer un autre visage avec la venue d’Agde dès ce dimanche.

Enfin, après 4 défaites consécutives, la 5ème semblait se dessiner pour Saint-Sulpice. En effet, l’ES Catalane ne semblait pas la destination rêvée pour aller chercher des gros points. Surtout en étant mené de 15 points d’avance à la 70ème minute. Les Argelésiens ont compris que les visiteurs avaient des intentions, et le score à la pause (21-18) laissait déjà entrevoir qu’un exploit était possible. Les Catalans sont redevenus maîtres du jeu en seconde période, concrétisant au pied 4 pénalités de Rousset. Oui, mais voilà, « Saint-Sul » y a cru, malgré tout, et inscrit pas moins de 3 essais et 21 points en en dix minutes ! Dont le dernier à la la 83ème ! Un exploit majuscule donc pour le RCS XV qui tentera de confirmer malgré un nouveau déplacement, à Arpajon.

Réactions

Antonin Regourd (deuxième ligne et ambianceur au Levézou Ségala) : « On est rentrés dans le match qu’en deuxième mi temps, donc on ne parlera pas de la première où l’on est menés 9-3 à la pause. On a corrigé l’indiscipline et remis la main sur le ballon pour marquer et passer devant, mais il faut qu’on arrive à afficher le même état d’esprit qu’en deuxième mi-temps pendant 80 minutes, si on veut faire de meilleurs matchs. Retenons l’abnégation pour revenir dans ce match malgré tout, car il y a 2 ans, on l’aurait sûrement perdu. »

Manu Rodriguez (co-entraîneur Cahors) : « C’est une nouvelle déception. C’est sûrement notre meilleur match de la saison et ça ne tourne pas en notre faveur, encore ! Les regrets se répètent depuis 5 matchs. Nous n’arrivons pas à nous sortir de cette spirale négativen mais nous allons continuer à travailler pour décrocher enfin notre première victoire »

Jérôme Arru (entraîneur Gaillac) : « Très satisfait du résultat. Nous faisons une très bonne entame où l’on marque un magnifique essai dans les premières minutes. Nous faisons de bonnes séquences défensives sans commettre de fautes, ce qui nous permet de tourner avec un peu d’avance. Mais cette belle équipe de Gruissan n’est pas première pour rien, ils ont fait une deuxième mi-temps qui nous a mis parfois en danger. Félicitations donc à nous joueurs qui n’ont pas lâcher de terrain et qui ont su aller chercher ce succès important pour la suite. »

Jean-Michel Bertrand (co-entraîneur Prades) : « C’est une leçon d’humilité, car si Arpajon repart avec la victoire, il n’y a rien à dire. Nous ne les avons pas respecté. Malgré quelques absents, ce n’est pas une excuse. »

Antoine Albert (ouvreur Arpajon) : « Le match a été très intense, on peut regretter d’avoir pris cet essai d’entrée car dès que nous avons joué dans le camp de Prades, nous avons scoré. Ca se joue sur des détails, et à l’indiscipline aussi. On aurait pu espérer mieux, nous sommes contents de ce point de bonus défensif, mais frustrés à la fois. »

Jean-Luc Bartoli (co-entraîneur ES Catalane) : « On a oublié les fondamentaux que sont le combat, la défense, le soutien, les plaquages. Notre prestation est indigne de la fédérale 2, je suis atterré, je ne sais pas si on aura la capacité mentale pour rebondir après cette claque. »

Résultats
Levézou Ségala
14-9 Cahors
Gaillac 26-17 Gruissan
ES Catalane 33-39 Saint-Sulpice la Pointe
Agde 33-05 Castelnaudary
Prades 22-21 Arpajon Veinazes
Nègrepelisse 12-24 Millau

Capture d’écran 2021 10 19 095206

Poule 6

L’Isle-Jourdain, auteur d’un départ canon (3 victoires consécutives) était rentré frustré de son premier revers à Beaumont de Lomagne. Une réaction était attendue face à Saint-Girons, formation toujours compliquée à manoeuvrer. La preuve avec cette première mi-temps équilibrée. Mais les Sang et Or vont avoir les ressources physiques et mentales pour prendre l’avantage, faire un mini-break et aller chercher un bonus offensif (le troisième en cinq matchs) qui n’était pas forcément inscrit sur le tableau de marche de Nicolas Ufferte et Paul Aygoberre, les entraîneurs gersois.

L’USL en tête de la poule donc, et entendra bien le rester avec un nouvelle réception, celle de Pont-Long, qui aura encore mal à la tête après sa défaite à la maison contre Beaumont de Lomagne. Il faut dire que le scénario ne laissait présager pas cette issue. Beaumont, réduit à 14 d’entrée sur un carton rouge adressé au buteur Gendre, puis à 13 contre 15 pendant près de 30 minutes, a réussi la performance de retourner une situation plus que compromise et s’impose en terre béarnaise 29-33 ! Une victoire synonyme de seconde place, et de véritable miracle. Ca tombe bien, devinez qui vient rendre visite au Stade Beaumontois ce weekend ? Lourdes !

246538701_358604999391493_5419184515580687765_n
A 14 contre 15, puis à 13, le Stade Beaumontois a continué à avancer, pour une victoire qui pourrait être fondatrice pour la suite du championnat (photo club)

Le FC Lourdais qui mérite les louanges, car il a fallu chercher des trésors de ressources mentales pour rebondir après deux saisons catastrophiques et une entame de championnat (deux défaites) qui ne laissaient rien présager de bon. Pourtant, Lourdes a signé un premier succès, au forceps contre Miélan-Mirande (22-19), s’est imposé dans la foulée à Morlaas (9-14) et vient de faire le triplé magique en disposant avec la manière, d’une équipe de Layrac (33-6) pourtant pas commode. Le FCL, désormais 5ème de poule, retrouve des couleurs et quelques ambitions enfouies depuis trop longtemps. Le déplacement à Beaumont sera d’autant plus passionnant à suivre.

Deux victoires convaincantes à domicile, pour deux défaites frustrantes à l’extérieur, mais bonifiées, voilà le bon bilan de Balma en ce début de saison. Ce cinquième round était l’occasion de faire pencher la balance du côté positif, mais le déplacement à Coarraze-Nay, toujours périlleux, n’était pas le meilleur endroit pour tenter l’exploit. Quoique… Les Béarnais menant à la pause 15-3 ne semblaient pas se méfier du joli pied de « nay » que les Haut-Garonnais semblaient leur préparer. Il faut croire que l’explication de texte à la pause a été entendue de loin. Les Balmanais ont ainsi inscrit deux essais contrant ainsi les 7 pénalités béarnaises. On s’orientait vers un match nul, mais un drop sur le gong donnait la victoire, loin d’être illogique, à Balma, qui passe devant son adversaire du jour et monte sur la troisième marche du podium. Pour y rester, il faudra faire aussi bien à… Saint-Girons ce dimanche. Vous avez dit compliqué ? Les hommes du président Pratmarty semblent avoir les moyens de contrarier beaucoup de monde cette année. A suivre de près donc.

245646623_4384155034996008_5812826097629358097_n
Balma a tenu le choc à Coarraze Nay, et s’impose sur un drop de dernière minute (photo TDN)

Rieumes est dans le dur, c’est désormais une certitude. Une victoire pour trois défaites dont une d’entrée à la maison, ce n’est pas le départ espéré. La venue de Morlaas, dernier de classe pouvait remettre les têtes rieumoises à l’endroit, mais il n’en a rien été. Au contraire, Morlaas, quatre défaites au compteur (dont deux bonifiées), a ramené le match nul de son déplacement. Inquiétant pour Rieumes donc qui risque de supporter la colère de Layrac, encourageant pour Morlaas, qui va devoir valider avec la réception de Villefranche de Lauragais.

Le FCV justement, meurtri par la disparition d’Andréa, quelques jours plus tôt, avait la tête et le coeur ailleurs. Mais les hommes de Romain Pissinis et Sébastien Falco ont su répondre présent à bien des égards. Une victoire bonifiée avec beaucoup de points marqués, et encaissés aussi, mais une victoire tout de même, qui fait du bien au moral.

Tous dans le sillage de Dedieu
Tout le FCV dans le sillage de Dedieu (photo GR Vin)

Réactions

Nicolas Ufferte (co-entraîneur L’Isle-Jourdain): Après le déplacement à Beaumont de Lomagne, décevant et frustrant, nous avons vécu un beau dimanche de rugby. Il y a eu la présentation de l’école de rugby, un beau match et un bon résultat de l’équipe espoirs, où 20 joueurs issus de la formation isloise étaient présents. En Une aussi la formation est à mettre à l’honneur, avec 10 joueurs qui étaient sur la feuille de match, dont deux de moins de 19 ans. Donc l’emporter contre une très belle équipe de Saint-Girons, et prendre 5 points dans ces conditions, c’est très bien pour la suite et l’avenir du club.

Paul AYgoberre (co-entraîneur L’Isle-Jourdain) : Satisfait de la victoire et surtout du bonus offensif que l’on va chercher dans les dernières minutes. Les joueurs se sont rachetés après la déconvenue de Beaumont la semaine dernière. Nous avons réussi à mieux tenir le ballon ,avec plus de maîtrise et à mettre de l’intensité dans notre jeu. Mais il reste encore pas mal de choses à corriger bien sûr… »

Lionel Heymans (manager Saint-Girons) : Nous avons beaucoup de travail à accomplir sur la répartition offensive. En mêlée, nous avons été en difficulté en première mi-temps à cause du métier de nos adversaires mais ensuite nous nous sommes bien adaptés. Toutes ces fautes qui nous font perdre des points doivent être évitées si nous voulons bien figurer en Fédérale 2.

075 DSC_7319
L’Isle-Jourdain entend bien dominé en conquête ses prochains adversaires et rester en haut du classement (photo USL)

Nicolas Crubilé (manager Beaumont de Lomagne) : En tant qu’entraineur, c’est toujours compliqué d’analyser ce genre de rencontre : réduit à 14 au bout de 2 minutes puis à 13 pendant demi-heure…menés 22 à 6 à la 30ème minute. Ce n’est pas tout à fait l’entame de match sur laquelle on s’était projetés. Et malgré tout ça, on n’a pas explosé, on est restés une équipe, secouée certes, mais une équipe quand même. Les garçons ont ensuite trouvé les ressources pour remettre la main sur le ballon. En étant même un peu plus réalistes on peut tourner à 22-23. La deuxième mi-temps a été un long bras de fer dans lequel on s’est surtout employés à bien faire les choses simples. Donc avec l’ensemble du staff, on est très fiers de l’état d’esprit affiché par nos joueurs, l’équipe réserve nous avait montré le chemin. Content de la façon dont on est allés chercher cette victoire, mais également conscient du travail qu’il nous reste à accomplir pour mieux contrôler les scénarios de nos matchs. »

Romain Pissinis (co-entraîneur Villefranche de Lauragais) : Très satisfait de la réaction du groupe après nos 2 derniers matchs, nous avons bien travaillé cette semaine et ça paye le dimanche, on a un groupe jeune et dynamique qui a envie de bien faire. On va continuer notre petit bonhomme de chemin et on fera les comptes à la fin. On peut féliciter le groupe, on ne doit rien relâcher et garder la tête sur les épaules pour la suite. Nous dédions cette victoire à Andréa Lombard, partie tragiquement dans la semaine, c’est affreux. Ca faisait partie du discours d’avant match, c’est vraiment quelque chose de tragique. Tout le monde pense à elle. »

Philippe Decotte, entraîneur EAB : « On a manqué d’agressivité et d’organisation défensive face à une équipe qui joue bien au ballon, qui joue debout, ça ne pardonne pas. On fait une bonne entame pourtant, mais on marque peu alors qu’eux sur la première incursion, ils marquent un essai. Malgré tout, sur ce match je pense que beaucoup de joueurs ont baissé les bras, on va se relever et dès dimanche prochain, on v a repartir de l’avant. »

Mathieu Mignonat, capitaine FCV : Ça fait du bien de gagner après les deux déconvenues ici et contre Balma. Ça va faire du bien de se retrouver mercredi à l’entrainement en ayant gagné. C’est plus facile pour travailler, et il va falloir travailler car on a pris quand même 30 points. Si on veut jouer le haut du tableau il faudra aller à Morlaas avec des intentions. Ils sont derniers, mais on sait que ce sera difficile. On joue beaucoup, c’est notre ADN, même si on s’y perd parfois, mais on doit continuer à jouer comme on le fait. Si on marque plus que l’adversaire, ce sera toujours bon.

Nicolas Fuxan 3e ligne EAB : Match difficile, manque d’agressivité en attaque, en défense, on a subi tous les plaquages. On ne se redistribue pas assez vite sur les largeurs on manque les plaquages c’est là dessus qu’ls nous prennent. A partir de là, on est dans le doute, même si parfois on s’est remis dans le sens, on a repris confiance en nous. Mais de suite après, on manque une touche, on se précipite, et derrière ça relance et on prend des points. Ça été ça toute la partie. On sait qu’on peut faire beaucoup, beaucoup mieux, il faut aussi qu’on récupère tout notre effectif, qu’on se remette en question notamment sur la capacité à défendre.

Résultats
Rieumes 23-23 Morlaàs
Pont Long 29-33 Beaumont de Lomagne 
Lourdes 33-6 Layrac
Villefranche de Lauragais 64-32 Miélan Mirande Rabastens
Coarraze Nay 21-24 Balma
L’Isle-Jourdain 31-16 Saint-Girons

Capture d’écran 2021 10 19 095243


Poule 7

Après un faux départ et une défaite d’entrée de championnat à Mouguerre (26-20) Saint-Médard a enclenché la première (victoire) puis la seconde, la troisième et la quatrième dimanche dernier. Un 50 à 3 à Hagetmau (équipe en reconstruction) qui permet aux Girondins de s’installer en haut du classement. Boucau Tarnos, autre vainqueur loin de ses bases, à Orthez, compte le même nombre de points et peut compter sur un groupe complet. Salles aussi s’impose à Hendaye, trop indiscipliné, et accède à la troisième marche du podium, partagée avec Gujan Mestras vainqueur bonifié d’Aramits. Mouguerre n’a pas validé son large succès acquis contre Orthez le dimanche d’avant, et s’est fait rappeler à l’ordre par une solide formation de Lormont qui peut regarder vers le haut du classement. A confirmer avec la réception de Gujan Mestras pour un des chocs de ce weekend.

Les résultats de cette poule ne sont pas toujours lisibles tant les scores d’un weekend sur l’autre varient. La régularité sera donc la condition pour rester en haut du classement. Hagetmau, Hendaye, Saint-Paul les Dax, Aramits et Orthez devront quant à eux, éviter de perdre des points dans des confrontations directes pour se dégager du fond de tableau. Même si certaines de ces formations ne sont pas loin du compte. Soustons en est le parfait exemple, avec une victoire arrachée en toute fin de partie chez les voisins de St Paul les Dax. En revanche, pour Orthez, la spirale devient très négative…

IMGP9183
Gujan Mestras, tout de rose vêtu, a fait le boulot contre Aramits (©photo JML)

Réactions

Quentin Dos Santos (demi de mêlée Gujan-Mestras, auteur de deux essais) : on fait une très bonne entame de match, avec beaucoup de jeu, la mise en place était nickel, mais on a eu beaucoup de déchet en touche c’est dommage. Collectivement on s’est retrouvés, on a su jouer sur nos points forts, trouver du liant entre avants et arrières.

Adrien Arostéguy (Demi d’ouverture Aramits): On savait que l’on était en dessous de cette équipe de Gujan Mestras, même au niveau de l’effectif, mais on a tout donné, on marque des essais, mais on ne pouvait pas faire plus, il faut essayer de rebondir au mieux bien sûr.

Résultats
Saint-Paul-lès-Dax 19-21 Soustons
Gujan Mestras 46-16 Aramits
Hagetmau 3-50 Saint-Médard-en-Jalles
Hendaye 22-27 Salles (9-16)
Orthez 12-29 Boucau Tarnos
Lormont 33-7 Mouguerre

poule 7


Poule 8

5 sur 5 pour Sarlat ! Le grand favori de cette poule mène grand train son début de saison. Pourtant, le déplacement à Bergerac, invaincu jusqu’alors également, avait des allures de de très gros test. A la sortie, la victoire indiscutable et indiscutée de Sarlat, lui offre le trône provisoire de la poule. Et l’on voit mal qui pourrait le lui disputer désormais. On peut compter sur le capitaine Jonathan Laporte pour garder les pieds sur terre, lui qui se plait à répéter : « On veut jouer les premiers rôles oui, on ne s’en cache pas, l’objectif, c’est la montée, mais il faut travailler dur pour y arriver. C’est le collectif qui va faire ressortir les individualités. »

Hemani Paea a été élu Homme du Match par les joueurs de Sarlat
Hemani Paea, franchisseur hors pair et fer de lance de l’attaque bleue et noire, a été élu Homme du Match par les joueurs de Sarlat. Comme on les comprend ! (©photo Sarlat Rugby)

Dans l’autre camp, on concédait aisément la supériorité venue du Périgord noir. A l’image de Florian Lajonie, troisième ligne du l’USB, qui qualifiait la première période de son équipe comme « nulle ». Romain Teulet, le manager, avait une analyse plus fine mais avec le même constat : « On a commis trop d’erreurs, trop de fragilités sur le plan technique, trop de faiblesse, pour espérer bousculer cette équipe de Sarlat. »

Derrière, Malemort, en s’imposant à Tulle, prend seul la deuxième place.L’autre choc opposait Causse-Vézère (qui avait tenu la dragée haute aux Sarladais le weekend précédent) à Rochefort. Chez eux, les Corréziens ont dicté leur loi, non sans mal, avant justement d’aller s’étalonner à Malemort, pour un derby très attendu. Barbezieux a fait respecter son rang contre Belves qui glisse tout en bas du classement, où la bataille du maintien commence déjà à se dessiner entre Isle, dominé à Saint-Yrieix, et surtout Saint-Junien, étrillé à Surgères. Le Isle-Belves, le Saint-Junien-Tulle et le Saint-Yrieix-Surgères vont sûrement décanter les positions. En haut, Rochefort, qui accueille Bergerac, permettra de savoir qui mérite d’être sur le podium. Barbezieux-Jonzac ira défier Sarlat, pour le pronostic que vous imaginez bien…

245523952_4715925608465575_4977355136168822609_n
Causse Vézère a dû s’employer pour dominer Rochefort (photo Valérie Blazy)

Résultats
Causse Vézère
 36-22 Rochefort
Bergerac 12-38 Sarlat
Barbezieux Jonzac 29-15 Belvès
Surgères 52-15 St Junien
Saint-Yrieix 24-6 Isle
Tulle 19-25 Malemort

Capture d’écran 2021 10 19 095548

246013731_3073884869602478_4041056267546009426_n
Et un derby de plus ce weekend, un !

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here