Fédérale 2 – Castelsarrasin et le RC Montauban régalent

0

C’était l’heure du derby dimanche, celui du Tarn-et-Garonne. Castelsarrasin d’un côté, prétendant à la montée et qui voulait gommer sa courte et amère défaite ramenée de Céret. De l’autre, le Racing, vainqueur à l’aller d’un petit point, et qui brigue une place qualificative. Autant dire que l’enjeu aurait pu l’emporter sur le jeu. (par Jérôme Kéno – Photos M. Delsol)

cac rc montauban (2)
Un beau derby, sous le soleil
cac rc montauban (1)
Le Racing n’a rien lâché

Les équipes réserve donnaient le ton, avec un match serré, remporté tout de même par les locaux 24-20. Pour ce qui est des équipes Une, si tout ne fut pas parfait, cette opposition fut d’un très bon niveau. Le terrain du CAC, baigné de soleil, présentait une pelouse étonnamment bonne compte tenu des intempéries de la semaine. Un derby n’en serait pas un sans quelques tensions, mais l’arbitre ne sortira que deux cartons jaunes seulement (à la dernière minute du match). Le score restait serré jusqu’au bout, comme les deux équipes en ont l’habitude finalement. Et si le CAC en sortait vainqueur (pour la première fois en deux ans), on n’oubliera pas de saluer la bravoure de visiteurs qui ont chèrement vendu leur peau et qui auraient pu glaner un peu plus qu’un point de bonus défensif mérité. Mais le CAC dans le sillage de son capitaine Thomas de Raed, parvient à se montrer performant en toute circonstance. La botte de Pene y contribue aussi. Au final une rencontre qui a fait honneur au rugby de tout un département, devant une belle chambrée de près de 2 000 spectateurs. Castelsarrasin peut continuer à voir grand, et le Racing peut espérer la qualification. Et aider son voisin, en cas de victoire sur Céret, ce dimanche. Décidément, le destin des clubs voisins sont toujours liés.

cac rc montauban (3)
La CAC passe au forceps.

Réactions

Thomas de Raed (pilier, capitaine Castelsarrasin) : Une victoire à l’arrachée comme dans beaucoup de derbys. On se met souvent un peu plus de pression alors qu’il ne faudrait justement pas. On s’était fixé une ligne de conduite, et on s’y est tenu. Le Racing a été valeureux. Il nous reste cinq matchs à jouer et sans prétention, je pense qu’on peut gagner les cinq. La défaite à Céret est oubliée. Dans le fond, ils ont été meilleurs que nous, dans la forme, c’était autre chose. On se retrouvera de toute façon. La montée ? les dirigeants en parlent oui. Nous aussi. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Ca fait deux ans qu’on trébuche en huitième, donc on va bien se garder de trop se projeter. Mais on est conscient de nos qualités. A part Rouen, aucune équipe ne domine dans sa poule, donc on se dit qu’on peut rêver. On est une équipe du haut de tableau, on doit l’assumer. L’équipe est jeune par l’âge, mais expérimentée par son parcours. Chacun a connu une progression ici ou dans les clubs aux alentours. Notre groupe a un gros potentiel, il faut le concrétiser.

Gilles Tâché (entraîneur CAC) : Un derby avec tout ce que cela comporte comme émotion, stress et peur de mal faire d’où un manque de qualité technique grandement compensé par de l’engagement physique des deux côtés. Il fallait un vainqueur, et ce fut nous, mais ce fut dur. L’essentiel était de gagner le derby devant tant de monde, et puis maintenant qu’on est soulagés, nous pouvons continuer notre route vers la qualification je l’espère.

Fabrice Soldan (entraîneur RC Montauban) : Face à une équipe qui joue les premiers rôles, on a prouvé qu’on avait le niveau, qu’on n’était pas si loin que ça. On ramène le bonus défensif, c’est un moindre mal. Les gars ont livré un gros match, avec beaucoup d’agressivité et de courage. Il faudra renouveler cette performance face à Céret, dimanche.

DSC_5881-1
Les réservistes des deux équipes avaient donné le ton (victoire du CAC 24-20)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here