Fédérale 2 – Agde au bout du « boue » à Saint Sulpice la Pointe

0

Le championnat de Fédérale 2 reprenait ce weekend avec la première levée des matchs retour. A domicile, le Rugby Club Saint Sulpice la Pointe XV (9è, 17 points) avait connu un début de saison délicat (seulement deux victoires) et se devait de bien démarrer la phase retour. Plus facile à dire qu’à faire face au Rugby Olympique Agathois (2è, 45 points), jusque-là crédité de neuf succès (dont cinq de rang) en onze rencontres… (Par Marco Matabiau/ Photos Serge Cartou).

L’entame de match était plutôt à la faveur des locaux: le troisième ligne Repaux captait deux bons ballons dans l’alignement et les Agathois se voyaient sanctionnés deux fois en deux minutes. La mêlée tarnaise se mettait aussi en évidence, gagnant à la poussée une pénalité (6è). Sur la mêlée suivante, le troisième ligne centre Noyer démarrait, le seconde ligne Vincent prenait le relais et Agde se mettait une fois encore à la faute. La sanction ne se faisait pas attendre: des 20 mètres en face, l’arrière Escoubie inaugurait le planchot (3 – 0, 9è).

850A0470 (2)
Sous le regard de son entraîneur David Tonon, Escoubie s’apprête à ouvrir le score.

Les Héraultais se remettaient en ordre de marche et obtenaient à leur tour une pénalité sur mêlée (13è). Ils optaient pour les pénal touches à répétition, mettant la pression sur le pack local. A force d’insister, Marsoni se rendait coupable d’une irrégularité et écopait d’un carton jaune (16è). Malgré l’infériorité numérique, les avants tarnais faisaient front, repoussaient leurs homologues et récupéraient une mêlée. La mêlée que les visiteurs commençaient désormais à dominer. Toutefois, le RCS XV ne pliait pas et se dégageait par le demi de mêlée Porcher.

850A0468 (2)
Départ de Noyer. Son homologue Aris (bandeau) est à l’affût.

Peu après la demi-heure, les locaux parvenaient enfin à enchainer, derrière les inévitables Noyer et Vincent, relayés cette fois par le trois-quart centre fidjien Sukanavaita. Le ballon était néanmoins échappé au contact. Enfin, à l’approche de la mi-temps, Saint Sulpice bénéficiait d’un coup franc. La chandelle d’Escoubie éclairait quelque peu le ciel gris et bas, tant et si bien que les Agathois commettaient un en-avant à la réception. La triplette Noyer – Sukanavaita – Vincent se mettait à nouveau en exergue, puis Porcher jouait au pied pour amener le jeu dans les cinq mètres adverses. Quelques instants plus tard, Mme Puech renvoyait les 30 acteurs se mettre quelques minutes au sec (et au chaud) dans le vestiaire.

850A0491 (2)
Du fait des terribles conditions de jeu, les débats se sont le plus souvent cantonnés au petit périmètre.

Le banc agathois fait la différence…

La seconde période reprenait par un échange de jeu au pied entre Escoubie et les Héraultais Gaye (ouvreur) et Amoros (arrière). Puis, tout juste entré en jeu, Carmouze mettait la pression sur Gaye et contrait son dégagement. « Saint Sul » héritait du ballon dans les 22 adverses mais ne pouvait faire fructifier cette occasion (43è). Dix minutes plus tard, le staff du ROA effectuait ce qui allait s’avérer être un coaching gagnant. Entraient en jeu l’international espagnol Mora Ruiz, Mendes et l’ouvreur Abela. Le paquet d’avants enchainait au près, puis le ballon échouait à Abela qui, profitant d’un avantage en cours, choisissait le coup de pied transversal pour son ailier, l’ex-Biterrois Tounzi. L’arrière-garde locale veillait, mais Mme Puech accordait une pénalité aux Agathois. Nouvelle épreuve de force, mais en-avant sur la ligne.

850A0518
Le capitaine Marsoni (bandeau) et Carmouze tentent de faire échouer le ballon porté agathois.

Avant l’heure de jeu, les Jaune et Bleu (qui étaient à ce point-là du match marrons de la tête au pied, tout comme leurs adversaires d’ailleurs) accentuaient l’effort sur le jeu au près et les mauls portés. Ils se voyaient récompensés quand, des 25 mètres en bonne position, Amoros égalisait (3-3, 59è). Quelques instants plus tard, Agde souhaitait exploiter un ballon de récupération, mais un soutien trop tardif empêchait la bonne continuation du mouvement et occasionnait une nouvelle pénalité en faveur des Tarnais (63è). Dix minutes plus tard, après une énième prise en touche de Repaux, Saint Sulpice s’organisait à son tour en maul porté et poussait son adversaire à la faute. Des 22 mètres sur la gauche, Escoubie ne manquait pas l’occasion de redonner l’avantage aux siens (6-3, 73è).

850A0533 (2)
Une rareté ce dimanche: un ballon d’attaque touché par l’un des trois-quarts des deux équipes. Ici, Malaterre (12) tente de manœuvrer la défense tarnaise.

Sentant le match leur échapper, les Héraultais remettaient la marche avant. Ils bénéficiaient de plusieurs pénalités et optaient, sur chacune d’entre elles, pour des pénal touches. A cinq mètres de l’en-but adverse, Daures, en bon capitaine, captait le cuir dans l’alignement. Le ballon porté s’organisait et ne laissait aucune chance à la défense saint sulpicienne. Bien emmené par ses coéquipiers, Mendes marquait l’essai (8-6, 79è). Du grand Mendes en quelque sorte ! La transformation d’Amoros heurtait la barre transversale et laissait espérer les locaux. En vain. Plus aucun point ne serait marqué.

850A0572 (2)
Prise de Daures. Dès qu’il sera retombé, le maul s’enclenchera et Mendes (barbu, tête levée) inscrira l’essai.

Sur un terrain où le simple fait de tenir debout relevait de la prouesse technique et physique, les deux équipes se sont livrées un farouche affrontement. Saint Sulpice aura, jusqu’au bout, contesté la supériorité de son adversaire du jour. Dans le sillage de Vincent et Noyer, les hommes d’Eric Roca et David Tonon se sont envoyés pour faire tomber les Agathois. La conquête en touche a elle aussi été intéressante grâce à la prestation de Repaux. Par son jeu au pied, Escoubie aura longtemps retardé l’échéance. Néanmoins, le résultat final peut paraître cruel pour des Tarnais qui ont parfois péché sur les détails. Le point de bonus défensif, amplement mérité, n’est qu’une maigre consolation.

850A0521
Vincent (au premier plan) aura été exemplaire dans le combat ce dimanche.

Agde aura dû attendre les deux dernières minutes pour passer devant au score. Après une première période très approximative, les joueurs de Jean-Baptiste Dambielle et Olivier Dussaut auront su trouver les ressources nécessaires pour arracher la victoire dans les derniers instants. Il faut dire que les entrées simultanées de Mora Ruiz et Mendes ont remis de l’ordre dans le paquet d’avants. Quant à Abela, il a pesé par un jeu au pied offensif d’une redoutable précision. Avec ce succès, le ROA conforte sa deuxième place et prépare au mieux la venue du leader gruissanais le weekend prochain dans l’Hérault.

850A0550 (2)
Au sortir de cette mêlée, l’Agathois Causse s’apprête à servir ses trois-quarts.

Réactions

Jean-Baptiste Dambielle (Entraîneur, Agde): « Ravi de la victoire parce que franchement, ce n’était pas gagné d’avance. Dans des conditions exécrables. Je ne sais même pas si on peut appeler cela un match de rugby. Pas de possibilité de se faire des passes. Très satisfait de la prestation des joueurs. Ils sont allés se le chercher vraiment. On a su s’adapter. On est partis sur des mauls, du jeu d’occupation, sur du « petit » rugby. Mais on est allés le chercher avec les tripes (…) On a la chance d’avoir un groupe étoffé. Quel que soit le quinze de départ, on sait que le banc apporte toujours quelque chose. On peut féliciter les 22 aujourd’hui ».

Eric Roca (Entraîneur, Saint Sulpice): « Déçu évidemment de perdre à la 80è minute encore une fois. Je pense qu’on avait fait ce qu’il fallait. On avait été vaillants, valeureux en défense. On les a contrés devants. On a essayé de bien occuper au pied. En revanche, quelques détails qui coûtent cher, notamment quand on repasse devant. Si on trouve la touche, on peut casser le rythme. Au contraire, on prend deux pénalités, ils viennent chez nous et ils marquent. Il faut travailler là-dessus. Les joueurs n’ont pas à rougir. Ils ont donné tout ce qu’ils avaient à donner. Des conditions très difficiles pour les deux équipes et pour l’arbitre. Bravo à Agde. Bravo à nous aussi pour tout ce qu’on a essayé de mettre en place ».

850A0482 (2)
Forcément déçu du résultat, Eric Roca soulignait tout de même l’investissement de chacun de ses joueurs.

Feuille de match

A Saint Sulpice la Pointe (Stade Moletrincade):  Rugby Olympique Agathois bat Rugby Club Saint Sulpice la Pointe XV 8 à 6 (mi-temps: 3 à 0 pour Saint Sulpice).

Arbitrage: Mme Lucile Puech (Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: à Saint Sulpice, Marsoni (16è).

Pour Agde: 1 essai Mendes (79è), une pénalité Amoros (59è).

Pour Saint Sulpice: 2 pénalités Escoubie (9è, 75è).

Composition Agde: Amoros; Escalle, Barthélémy, Malaterre, Touzni; Gaye (o), Causse (m); Aris T., Daures (cap), Barrière; Droitecour, Aris J.; Rezkallah, Delmas, Garrigues.

Sur le banc: Brinson, Harlay, Mora Ruiz, Mendes, Abela, Constans, Fouquet.

Entraîneurs: Jean-Baptiste Dambielle et Olivier Dussaut.

Composition Saint Sulpice: Escoubie; Migayrou, Bouras, Sukanavaita, Michielleto; Pignol (o), Porcher (m); Noyer, Repaux, Rey; Vincent, Marsoni (cap) ; Bazet, Marty, Vialatte.

Sur le banc: Deleplace, Assie, Carmouze, Pavier, Roca, Ortiz, Camolese.

Entraîneurs: Eric Roca et David Tonon.

271789494_4468525679926162_8746706085762390422_n
Vivement le retour des beaux jours (photos Serge Cartou)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here