Fédérale 2 – A une marche de la montée

0

Saint-Sulpice-Castelsarrasin, Trélissac-Millau, Gaillac-Saint-Jean-d’Angely, Nîmes-Bedarrides et Hendaye-Saint-Jean-de-Luz sont les affiches des 8èmes de finale. Les futurs promus se préparent à des confrontations de haut niveau…

gaillac arcachon 2016 yeti (3)
Gaillac n’a pas laissé le Bassin d’Arcachon respirer et se qualifie justement (photo Yéti)

Saint-Sulpice redoutait le match retour face à une équipe de Marmande qui avait réalisée une deuxième mi-temps superbe au match aller. Suffisant pour semer le doute dans les esprits de l’USSS. Mais le signal d’alarme lancé en milieu de semaine par Olivier Argentin a semble-t-il été entendu. Et les rouge et vert ont pris l’ascendant en première période, pour gérer ensuite leur avance.

L’accession en fédérale 1 se jouera face à Castelsarrasin, qui, après s’être imposé à L’Isle-Jourdain (19-14) a doublé la mise, non sans mal, 19-10. Les Gersois ne joueront pas les quarts comme l’an passé, mais ont de même réussi une saison plus que satisfaisante. De son côté, le CAC, auteur d’une saison solide, a plus que jamais les arguments et les moyens de postuler à la fédérale 1.

La poule 5, celle de Saint-Sulpice, vient de perdre tous ses autres qualifiés. Villefranche de Lauragais, malgré une bonne entame, et un score de parité à la pause, s’est incliné une deuxième fois, à Saint-Jean-de-Luz. Les Basques ont pris le score en deuxième période et ont géré leur avance,en profitant aussi d’un carton jaune adressé aux Lauragais. Les débats étaient plutôt équilibrés jusque là. La saison du FCV s’arrête là. Et le Pays basque se prépare à vivre un duel fratricide, face à Hendaye, pour une remontée en féd 1.

En effet, Mazamet, qui s’était incliné chez les Hendayais de 10 points (15-25), se sont imposés 23-16. La Chevalière était bien garnie et en ébullition, mais les bleu et noir trébuchent à deux points du bonheur et d’un bel exploit.

Millau a réussi à contenir la furia niortaise en ne s’inclinant que 17-10, et a préservé son avance du match aller (25-6). Le SOM réalise là une très belle performance car Niort était un candidat sérieux à la montée. Les Aveyronnais vont retrouver Trélissac sur la route de la montée, équipe qui avait terminée à la première place de la poule 7. Les Millavois devront à nouveau réaliser un nouvel exploit pour venir à bout de Périgueux, qui aura le statut de favoris.

Enfin, Cahors n’avait que de peu d’espoirs face à Saint-Jean d’Angely, et s’est incliné une deuxième fois face à plus fort. Les joueurs de la Charente-Maritime disputeront leur montée face à Gaillac, vainqueur du Bassin d’Arcachon. Les Tarnais étaient passés tout près de l’accession l’an passé face à Nîmes, nul doute qu’ils ont les moyens de franchir cette dernière marche.

mazamet hendaye 05 16
Grégory Hallinger, à la manoeuvre, tente de se frayer un passage dans la défense hendayaise. Mais Mazamet voit les portes des 16èmes se refermaient pour deux points (photo Serge Gonzalez)

Réactions

Max Bégué (Castelsarrasin) : Nous nous attendions à un match rude et ce fut le cas. L’isleJourdain est venu sur notre pelouse avec la ferme intention de défendre ses couleurs. La première mi temps a été très compliquée pour nous, mais nous avons quand même su rester collés au score. Nous nous sommes bien parlés dans les vestiaires et la seconde mi temps a été à notre avantage. C’était un gros match, comme à chaque fois contre cette équipe gersoise que nous respectons à juste titre. Maintenant place au 1/8 de finale face à Saint Sulpice. Nous ne sommes pas les favoris, mais nous ferons tout pour défendre notre maillot. Nous savons à quoi nous attendre, ils viennent de mettre 35 points à Marmande ! Place à une bonne semaine d’entraînements pour bien aborder ce premier match à domicile

Paul Aygobert (2ème ligne et capitaine L’Isle-Jourdain) : Venir à Castel en match retour avec 5 pts de retard et un stade Alary plein comme un œuf , pas besoin de vous dire que l’handicap n’était pas négligeable au départ. Dans ce contexte, le groupe s’est resserré, avec fierté, décidant de jouer notre chance à fond et si élimination, elle se ferait les armes à la main. Nous tournons à la mi temps en menant 10-6 avec 2 occasions franches à la reprise, avant de craquer physiquement dans le dernier 1/4 heure. Honnêtement le score des 2 matchs ne reflète pas trop le contenu. je tiens à remercier nos fidèles supporters ainsi que tout nos bénévoles qui œuvrent dans l’ombre au quotidien. Les objectifs de la saison ont été atteints avec panache mais un tournant devra être pris par le club à l’intersaison pour aller chercher de nouvelles ambitions.

Didier Chouchan (cap et troisième ligne Millau) : ” On avait fait le plus gros à la maison, et on a su gérer. On est parti à Niort pour gagner, mais ce résultat nous suffit évidemment. Niort était bâti pour monter en fédérale 1, nous on a un petit effectif, mais on n’a jamais rien lâché. Nous jouons la première mi-temps avec le vent contre. On a joué les ballons à la main, et les Niortais se sont mis à la faute. L’arbitre sifflait en faveur de l’équipe qui attaquait. Le soucis, c’est que eux aussi jouaient tous les ballons à la main. Leur but étant de prendre le bonus offensif pour remporter ce 16ème de finale. En deuxième mi-temps on a géré avec notre 10. Notre jeu au pied a été bon ainsi que nos mauls. On a marqué un essai derrière un bon ballon porté qui nous fait du bien. Il faut s’investir à 100% dans ce type de match. C’est ce que nous avons fait. Au prochain tour, on joue contre Trélissac qui a fini premier de notre poule. C’est dommage, on aurait aimé voyager. Là, pour ces phases finales, on repart de zéro, ça va être dur, mais on est prêts. “

USSS Marmande 16èmes retour (26)
Stéphane Doussain et l’USSS se préparent à une confrontation capitale (photo S. Méric)

Stéphane Doussain (ouvreur USSS) : On gagne ce match en première mi-temps, car contre le vent, nous marquons trois essais, tout en nous appuyant sur une grosse défense et une conquête efficace. La seconde période fut plus ennuyeuse, car le vent a redoublé de vigueur. Nous avons gagné 3 mi-temps sur quatre, ce qui nous ouvre les portes d’un huitième de finale, très compliqué face à Castelsarrasin. Olivier Argentin ne faisait pas d’intox en disant qu’on était des petits, puisque nous sommes les seuls survivants de notre poule. Félicitations à la B au passage, ainsi qu’aux jeunes du club, auteurs de bons résultats, et  qui nous encouragent fort. Un grand merci aussi aux bénévoles, toujours aussi dévoués !

Grégory Hallinger (demi de mêlée Mazamet) : Tout d’abord on ressent de la frustration. Cette double confrontation face à Hendaye était je pense à notre portée. On savait que l’écart de 10 points concédé au match aller était important mais pas rédhibitoire, et que le match retour à la Chevalière avec l’appui du public venu en nombre, s’annonçait enflammé. Malgré l’essai encaissé rapidement, l’équipe ne s’est pas affolée et on a su bien réagir et marquer grâce à notre jeu. Les conditions météorologiques compliquées, gênant notre jeu de passes, et en dépit de la domination de nos avants, nous n’avons pas su enfoncer le clou pour nous mettre à l’abri. L’essai marqué au terme de la dernière action montre l’envie que nous avions de terminer sur une victoire et de rester invaincus à la maison. Cependant il faut être fier de notre belle saison, nous n’étions pas forcément attendu à ce niveau là de la compétition qui malheureusement s’arrête un peu trop tôt.

Résultats

Saint-Jean-de-Luz 28-13 Villefranche-de-Lauragais (20-11)
Saint-Sulpice-sur-Lèze 34-3 Marmande (32-27)
Castelsarrasin 19-10 L’Isle-Jourdain (19-14)
Mazamet 23-16 Hendaye (15-25) – Hendaye qualifié
Niort 17-10 Millau (6-25) – Millau qualifié
Saint-Jean d’Angely 34-15 Cahors (29-6)
Gaillac 30-10 Arcachon (15-19)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here