Fédérale 1 – Un FCTT convaincant, se rassure face à un Saint Sulpice sur Lèze en dedans

0

Dans le cadre de la cinquième journée du championnat de Fédérale 1, la poule 3 proposait une intrigante opposition. Avec seulement deux matchs au compteur (nul à domicile face à Céret, défaite à Hyères), le Football Club TOAC TOEC (6è, 2 points) espérait enfin lancer sa saison en réalisant une grosse performance sur ses terres. Les visiteurs de l’Union Sportive Saint Sulpicienne n’avaient pour leur part disputé qu’une seule rencontre (!) et avaient rapporté un précieux bonus défensif du périlleux déplacement à… Hyères (20-26). Laquelle de ces deux équipes allait donc enregistrer son premier succès de l’exercice 2020/2021 si particulier ? (Par Marco Matabiau/ Photos GR Vin).

Le FCTT démarrait cette rencontre crispé, ce qui permettait aux visiteurs d’investir le camp des locaux et de scorer d’entrée par la botte de Doussain, au centre de l’attaque pour cette rencontre (3-0, 2è). Les Toulousains répliquaient dans les minutes qui suivaient: Fourthiès (l’un des nombreux anciens de l’USSS présents dans les rangs du FCTT) était bousculé en touche. La pénalité récoltée était convertie par l’ouvreur Renaud (3-3, 6è), avant que “Saint Sul” ne reprenne trois longueurs d’avance sur une pénalité “Roquebertienne” des 50 mètres (6-3, 9è). L’habituel trois-quart centre, replacé pour l’occasion à l’arrière, ratait ensuite la cible des 53 mètres (13è). Les choses se gâtaient pour les locaux quand le capitaine Raturat (lui aussi un ancien pensionnaire de Gaston-Sauret) écopait d’un carton jaune pour une faute en touche (18è). Profitant de sa supériorité numérique, l’USSS augmentait son avance, à nouveau par Doussain (9-3, 24è). Peu avant la demi-heure, Renaud ramenait les siens (9-6, 28è), des 40 mètres cette fois.

Bien aidé par son co-pilote Bueno (2), Baudonnat cornaque le maul porté toulousain (Photo GR Vin).

Le match avait du mal à se lancer et il fallait attendre les dix dernières minutes de ce premier acte pour assister à quelques envolées. Jeudy et Roquebert initiaient une relance qui libérait Gimeno sur son aile gauche (33è). La défense était à la peine, et à la faute. Doussain ne se faisait pas prier pour donner six points d’avance aux rouge et vert (12-6). Mais le peu d’élan que les Saint Sulpiciens venaient de gagner était réduit à néant quand ils se retrouvaient à leur tour à 14 suite au carton jaune reçu par… Doussain (35è). Les ententistes mettaient à profit les cinq dernières minutes de la première période pour revenir à hauteur. Le talonneur Bueno s’échappait d’un maul porté et se faisait stopper à quelques mètres de l’en-but, mais la défense se voyait sanctionnée. Renaud exécutait la sentence (12-9, 37è) puis ramenait les locaux à hauteur après une superbe relance plein champ de l’ailier Gardey (12-12, 39è). Saint Sulpice avait l’occasion de passer devant sur une ultime pénal touche, mais l’action avortait par un manque visible de coordination dans l’alignement. M. Vals sifflait ainsi la pause sur un score de parité.

IMG_0069
Hermet tente de se frayer un chemin entre Renaud (10) et Bouyxou (Photo GR Vin).

Le FCTT se nourrit des fautes de l’USSS

Dès la reprise, le FCTT reprenait les devants grâce à l’inévitable Renaud (15-12, 42è) et se resserrait en défense. Pour preuve, ce pilonnage en règle des avants saint sulpiciens (avec plusieurs interventions du pilier Bousquet) qui se terminait par une pénalité en faveur des locaux. Néanmoins, l’USSS revenait à nouveau, Doussain trouvant la cible depuis les 22 mètres (15-15, 48è). Côté toulousain, Samyn et Merkler faisaient leur entrée en lieu et place de Bueno et Lebrequier. Ils se faisaient immédiatement remarquer par deux prises de balle pleines de volonté. En trois minutes, les joueurs du président Cazeneuve faisaient un mini-break: Renaud convertissait deux pénalités, la première des 45 mètres (18-15, 52è), la seconde des 56 mètres (21-15, 55è) alors que, dans le même temps, Doussain échouait des 40 (57è).

Bien soutenu par son compère de la seconde ligne (et capitaine) Raturat, Tabeuguia mobilise deux défenseurs saint sulpiciens (Photo GR Vin)

Les visiteurs déjouaient désormais et semblaient s’énerver. Ils concédaient une nouvelle pénalité que l’artilleur Renaud transformait pour mettre son équipe à distance plus raisonnable (24-15, 65è). Saint Sulpice faisait néanmoins le forcing. Le FCTT, sans vraiment se sentir en danger, subissait tout de même davantage et le deuxième ligne sud-africain Gauche, entré en jeu depuis quelques minutes seulement, écopait d’un carton jaune pour une faute dans un maul (70è). La fin de match restait brouillonne, la défense toulousaine faisant front face à une USSS visiblement sans réelle solution malgré les assauts répétés de Jeudy et de Roquebert, revenu à sa position préférentielle au centre.

Dans les arrêts de jeu, les esprits s’échauffaient quelque peu et les cartons pleuvaient: suite à un accrochage, le Saint Sulpicien Boularan recevait un jaune. Sur la dernière action, l’ailier et ex-Caouec Charrueau recevait son jaune pour une faute au sol et le demi de mêlée visiteur Tébaldini le sien pour un déblayage à l’épaule plus que limite (80è + 5). M. Vals mettait alors un terme à la partie: le FCTT tenait sa première victoire de la saison.

L’USSS a fait le forcing en fin de rencontre mais le FCTT n’a pas plié

Comme c’est souvent le cas dans ce genre de rencontre, l’équipe qui a fait le moins de fautes s’est imposée. Dans ce match sans essai, l’USSS a sans doute payé son manque de rythme. En effet, le seul match disputé par les hommes de Victor Labat et Olivier Argentin remontait au 20 septembre. Gênés en conquête directe, les Rouge et Vert n’ont, qu’en de trop rares occasions, réussi à déséquilibrer la défense adverse… et la défense n’a pas eu son efficacité habituelle. Les plus en vue ont été le capitaine Saux, l’ailier Jeudy (toujours prompt à relancer le moindre ballon) et l’indispensable Roquebert, au four et au moulin mais qui, de son poste d’arrière, a peut-être eu un peu moins d’influence sur le rendement offensif de son équipe. Il faudra tirer les enseignements de cette défaite pour préparer au mieux la venue des Vauréens (battus ce samedi 56 à 12 à Hyères) à Gaston-Sauret.

Une fois encore, Roquebert a fait… du Roquebert, comme sur cette pénalité monumentale des 50 mètres.

Pour sa part, le FCTT tient enfin son premier succès et lance sa saison à domicile. Dominés d’entrée de jeu, les joueurs de Damien Toyas et Sylvain Gomez ont su, peu à peu, desserrer l’étau saint sulpicien et mettre en place leur jeu. Si on n’a pas forcément assisté à de grandes envolées, les Toulousains ont tout de même réussi a conserver davantage le ballon, en privant par-là même leurs adversaires du jour. Ils ont fait jeu égal dans la conquête directe face au réputé pack saint sulpicien, notamment grâce aux performances du gaucher Flitti en mêlée fermée et de Fourthies en contre dans l’alignement. Brody, lui aussi troisième ligne, s’est beaucoup impliqué dans le combat au près alors que l’arrière Retegui n’a eu de cesse de relancer le jeu de son équipe. Enfin, comment ne pas citer Renaud (passé notamment par le Stade Aurillacois en Pro D2), auteur des 24 points de son équipe (à 8 sur 9, dont une pénalité monumentale des 56 mètres!!!). Avec cette victoire en poche, l’équipe peut ainsi envisager plus sereinement le délicat déplacement à venir à Berre l’Etang, vainqueur ce weekend du SC Appaméen (19-14).

Pour l’ailier toulousain Beilles (porteur de la balle), la victoire face à son ancienne équipe devait avoir une saveur particulière (Photo GR Vin).

Réactions

Damien Toyas (Entraîneur, FCTT):On savait que ça allait être un match difficile contre une équipe solide qui a de l’expérience à ce niveau-là. Aujourd’hui, on s’est donné les moyens de montrer de belles choses, malgré un début de rencontre compliqué. Après, au bout de 20 minutes, ça s’enclenche un peu mieux, on arrive à mettre notre jeu en place, à conserver les ballons surtout, et à les mettre à la faute. Satisfait de l’engagement et de l’état d’esprit (…) On a été disciplinés par rapport à l’arbitrage. Notre banc nous fait du bien, nous permet d’avancer. On a mieux conservé le ballon, en évitant de le rendre comme on l’avait fait en première mi-temps. Dès qu’on met la main sur le ballon et qu’on commence à enchainer, c’est plus simple“.

Damien Toyas (masque posé correctement sur le visage, à l’inverse de son acolyte Sylvain Gomez) a apprécié l’état d’esprit de ses joueurs

Victor Labat (Entraîneur, USSS) :Forcément déçu. On revient sans points. On peut se cacher derrière le fait qu’on n’ait pas joué depuis un moment et qu’on manque de rythme. Maintenant, je ne pense pas qu’on ait assez respecté le maillot et la transmission qu’on doit avoir vis-à-vis du club. J’attends une grosse réaction collective dès mardi à l’entraînement et pour la réception de Lavaur dimanche prochain (…) On avait mis l’accent sur la défense. Aujourd’hui, on essaie de se recentrer sur des choses plus simples. On n’a pas respecté le plan de jeu. On n’a pas été assez agressifs sur l’homme, on les a trop remis dans le match en faisant trop de fautes individuelles que l’on ne fait pas habituellement. On va analyser le match et s’appuyer sur la vidéo pour pointer les échecs et les personnes qui ont mis le collectif en échec“.

IMG_0136
A en juger par le masque noir (au sens propre comme au sens figuré) qu’affichait Victor Labat au terme de la rencontre, on imagine que ça va “piquer” mardi lors de l’entraînement (Photo GR Vin).

Antoine Renaud (Demi d’ouverture, FCTT) :Très satisfait. C’était un match important pour beaucoup de joueurs de l’équipe, notamment des anciens de Saint Sulpice. Aujourd’hui, on valide le travail effectué depuis 4 mois. On méritait autre chose que les deux sorties qu’on avait faites. Ce soir, on était un peu sous pression, on avait besoin de la victoire. Une très bonne chose pour le club, les entraîneurs et le président qui font un travail énorme (…) On a su un peu les mettre à la faute. On a su concrétiser dans nos temps forts malgré une entame de match en demi-teinte lors de laquelle on les a un peu regardés. On avait besoin de se rassurer, ça a été mieux en fin de première période quand on a réussi à monter un peu en intensité“.

Jeu au pied de déplacement, précision dans les tirs au but, défense: Renaud a d’ores et déjà rendu les supporters toulousains “Morgane de lui”

Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram): Football Club TOAC TOEC bat Union Sportive Saint Sulpicienne 24 à 15 (mi-temps: 12 à 12).

Arbitrage: M. Yannick Vals assisté de MM. Matthieu Flores et Jean-Marc Tartini (Occitanie).

Cartons jaunes: pour le FCTT, Raturat (18è), Gauche (70è); pour l’USSS, Doussain (35è), Boularan (80è + 2), Tébaldini (80è + 5).

Pour le FCTT: 8 pénalités Renaud (6è, 28è, 37è, 39è, 42è, 52è, 55è, 65è) .

Pour l’USSS:  5 pénalités Doussain (2è, 24è, 33è, 48è), Roquebert (9è).

Respect du port du masque en tribunes, notamment pour Alain Doucet (Président de la Ligue Occitanie, au téléphone), Francis Cazeneuve (Président du FCTT, chemise blanche)… et Yannick Idrac (ex-entraîneur du FCTT, casquette des Boston Red Sox).

Composition FCTT: Retegui; Gardey, Sellier, Bouyxou, Beilles; Renaud (o), Baudonnat (m); Sicard, Fourthiès, Brody; Tabeuguia, Raturat (cap); Lebrequier, Bueno, Flitti.

Sur le banc: Samyn, Dupuy H., Gauche, Daydé, Torres, Dupuy P., Charrueau, Merkler.

Entraîneurs: Damien Toyas et Sylvain Gomez.

Composition USSS: Roquebert; Jeudy, Hermet, Doussain, Gimeno; Latapie (o), Tébaldini (m); Meneghel, Bonhoure, Evrard; Capezonne, Saux (cap); Bouquet, Soulage, Caujolle.

Sur le banc: Viozelange, Aka, Da Cunha, Boularan, Salis, Cancian, Pit, Dufour.

Entraîneurs: Olivier Argentin et Victor Labat.

Eric “Jacquou” Jamin (blouson bleu) et Alain Mistou (chevelure grise au vent) sont venus assister au premier succès toulousain de la saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here